Sapotacées (Fouqué)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Sapindacées
Fouqué, Espèces fruitières d'Amérique tropicale (1972)
Saxifragacées


FAMILLE DES SAPOTACÉES


Achras sapota

Achras sapota L.

  • Nom accepté : Manilkara zapota
  • Fr : Nèfle d'Amérique, Néflier d'Amérique, Sapote à gomme, Sapotille, Sapotiller.
  • An : Dilly, Naseberry (Jam), Sapodilla, Sapodilla plum, Sapota, Surinam medlar.
  • Al : Breiapfel, Sapotaapfel, Sapotillpflaume.
  • Es : Chico (AmC), Chicozapote (AmC, Mex), Chicozapote de Mejico (Esp), Níspero (AmL, Cub), Níspero de Nicaragua, Sapote chico (Vén), Sapotilla, Zapote (Esp, Cub, Vén), Zapote de abeja (Mex), Zapote de chicle (Mex), Zapotillo (Gua).
  • Po : Sapodillo, Sapota, Sapoti, Sapotilha.

ORIGINE. Forêts du Mexique (Yucatan), du Guatémala (Péten) et du Bélize.

DESCRIPTION. Petit arbre ou arbre laticifère, de 5 à 20 m de haut, à bois excessivement dur et frondaison dense.

Feuilles alternes, simples, entières, le plus souvent groupées à l'extrémité des rameaux, à pétiole de 1,5 à 2,5 cm de long ; limbe elliptique-oblong à oblong-lancéolé, de 5 à 14 cm de long et de 2,5 à 6 de large, aigu ou obtus à l'apex, aigu à la base, glabre sauf, parfois, le long de la nervure médiane sur la face inférieure.

Fleurs hermaphrodites, axillaires, ordinairement solitaires, petites, pédicelle de 1 à 3 cm de long, pubescent, 5-6 sépales sur 2 rangs, tomenteux à l'extérieur, corolle gamopétale de 8 à 10 mm, blanche ou légèrement rosée, à 6 lobes dressés à peu près aussi longs que le tube.

Fruit baie variable, globuleuse, ellipsoïde ou ovoïde, de 4 à 10 cm de diamètre surmontée des styles et sépales ; peau mince, grisâtre ou brun-rouille entourant un mésocarpe charnu, brun-jaunâtre contenant ou pas, selon les variétés, 10 à 12 graines dures, brunes ou noires, brillantes, latéralement comprimées, de 2 cm de long, à cicatrice basiventrale.

EXIGENCES. Arbre de climats chauds et à pluviométrie assez bien répartie, il pousse mieux en basses altitudes. Demande un sol perméable, fertile et profond pour donner de bonnes récoltes, mais peut fructifier dans n'importe quel sol à condition que celui-ci draine bien. A cause de sa dureté, il est résistant à des vents violents.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent 4 à 6 semaines pour lever, par marcottage demandant 4 à 12 mois selon les variétés, par greffage sur porte-greffe de 12 mois environ et de 1 cm de diamètre.

VARIÉTÉS. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Prolific (de Floride) à port pyramidal, fruit conique-arrondi, peau brune, rugueuse, devenant presque lisse à maturité.
  • Russel (de Floride) à port irrégulier, fruit conique-arrondi, peau brune, rugueuse.
  • Betawi (d'Indonésie) à port en boule, fruit ovoïde, peau mince, fragile, brun-rougeâtre.
  • Koolon (d'Indonésie) à port en houle, fruit ellipsoïde légèrement comprimé, peau assez épaisse, brune.
  • Apel bener (d'Indonésie) arbre bas à port buissonnant, fruit déprimé-globuleux, peau épaisse, brune.

CULTURE. Espacement de 10 à 12 m pour les variétés étalées et de 7 à 9 m pour les variétés dressées. Taille non nécessaire.

PRODUCTION. La croissance est lente. Les marcottes et les arbres greffés ne commencent à produire que vers 4 ou 5 ans, les arbres, issus de graines, entre 6 et 8 ans.

UTILISATION. La pulpe du fruit, molle et de bonne saveur lorsqu'elle est bien mûre, souvent très sucrée, est généralement consommée crue. Le jus est quelquefois utilisé en sirop.

L'arbre est aussi cultivé pour sa gomme qui est le latex coagulé obtenu en incisant le tronc. Cette sève contient 25 à 50 p. cent de « chicle », base du « Chewing-gum ». Mais cette récolte est plutôt faite sur des arbres sauvages dans la région d'origine de cette plante.


Calocarpum mammosum

Calocarpum mammosum Pierre.

  • Nom accepté : Pouteria sapota
  • Fr : Lucume, Mamey, Sapote, Sapote mamey.
  • An : Mamey sapota, Marmelade plum, Sapote.
  • Es : Mamey (AmL), Mamey colorado (Col, Cub, Equ, Vén), Mamey de tierra (Pan), Mamey rojo (PR), Mamey sapote (Gua, PR), Yuco (Vén), Zapote (Esp, AmL), Zapote colorado (Mex, Vén), Zapote de carne (Col), Zapote mamey (Mex).
  • Po : Sapota.

ORIGINE. Forêts sud du Mexique et Amérique centrale.

DESCRIPTION. Arbre laticifère de 7 à 15 et jusqu'à 20 m de haut et 60 cm de diamètre, à ramilles couvertes d'une pubescence brun-rouge et marquées par les cicatrices des feuilles tombées.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à l'extrémité des rameaux, à pétiole de 2 à 4 cm de long, souvent pubescent ; limbe obovale ou oblancéolé, de 10 à 25 cm de long et de 4 à 10 de large, acuminé à l'apex, ou, quelquefois, arrondi, généralement aigu à la base, vert clair et brillant dessus, vert plus clair et pubescent jeune, glabre ensuite dessous, nervation saillante dessous.

Fleurs hermaphrodites, axillaires et latérales, subsessiles, en glomérules de 2 à 5 (-15), calice à plus ou moins 10 lobes arrondis, soyeux, d'environ 3 mm, les extérieurs plus petits, corolle jaune-blanchâtre d'environ 1 cm de long avec 5 segments plus longs que le tube.

Fruit baie ovoïde à ellipsoïde, de 10 à 18 cm de long et de 7 à 14 de diamètre d'une couleur brun-rouille ; épicarpe ligneux, dur, épais, à surface rugueuse ; généralement une graine (par avortement des autres ovules) elliptique, épaisse, de 5 à 8 cm de long, brune, luisante, à cicatrice très large couvrant presque toute la surface centrale.

EXIGENCES. Prospère seulement sous les climats chauds et, de préférence, humides, tout en craignant les inondations, du niveau de la mer à 1000 m d'altitude. N'est pas très exigeant pour le sol, s'accommode même de sols lourds.

MULTIPLICATION. En général par graines à courte faculté germinative et qui demandent environ 2 mois pour lever. La germination se fait plus facilement si on enlève l'épaisse coque dure à condition de veiller à ne pas avoir de pourriture. Les meilleurs sujets pourraient être multipliés par greffage.

CULTURE. Etant donné la hauteur que cette plante atteint, un espacement de 10 à 14 m est nécessaire selon la richesse du sol. Elle ne réclame pas de taille.

PRODUCTION. La croissance est lente et les plants issus de graines ne commencent pas à entrer en rapport avant 6 à 8 ans.

UTILISATION. La pulpe, sucrée, est consommée crue ou utilisée pour la confection de confitures et de marmelades. Son manque d'arôme fait que c'est un arbre peu cultivé et il serait intéressant de sélectionner des sujets valables pour les multiplier végétativement.


Calocarpum viride

  • Nom accepté : [[]]

Calocarpum viride Pitt., des forêts du Guatémala à Panama entre 1000 et 1800 m d'altitude, est un arbre pouvant atteindre 25 m de haut. Ses fruits, turbinés ou elliptiques, ont de 5 à 12 cm de long. La peau, de couleur verte ou vert-jaune pâle, mince, lisse, entoure une pulpe rouge-brun pâle, assez juteuse, sucrée contenant une ou deux grosses graines ovoiaes ou elliptiques d'environ 5 cm de long.


Chrysophyllum argenteum

Chrysophyllum argenteum Jacq.

  • Nom accepté : [[]]
  • Fr : Boui (Gua), Caïmitier bois (Gua), Petit bouis (Ant), Petit caïmitier bois (Gua), Petite caïmite (Haïti).
  • An : Smooth star apple, Wild kaimit (Trinidad).
  • Es : Caimitillo (RDom), Caimito cocuyo (RDom), Caimito verde (PR), Lechecillo (PR), Macanabo (Cub).

ORIGINE. Forêts des Antilles.

DESCRIPTION. Petit arbre laticifère de 5 à 8 m de haut et de 10 à 20 cm de diamètre, à ramilles verdâtres et finement pubescentes devenant brunes ou grises.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétioles de 6 à 10 mm de long, finement poilu ; limbe elliptique ou oblong, de 6 à 13 cm de long et de 3 à 6 de large, plutôt courtement acuminé ou arrondi à la base, glabre ou presque, vert légèrement grisâtre ou vert argenté souvent avec quelques poils soyeux, puis glabre dessous.

Inflorescences en faisceaux axillaires, courts, pauciflores ; fleurs hermaphrodites à pédoncule d'environ 6 mm de long, mince, 5 sépales arrondis de 3 mm de long, d'une couleur vert-brunâtre avec une pubescence brune, corolle tubulaire en forme de cloche de 1,5 mm de long, jaune-verdâtre, avec 5-6 petits lobes arrondis.

Fruit baie ovoïde ou subovoïde de 1,5 à 2 cm de long, de couleur bleu foncé ; une graine brune, brillante dans une pulpe blanchâtre.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe, plutôt insipide, est consommée crue. On trouve quelquefois ces fruits sur les marchés des Antilles.


Chrysophyllum caimito

Chrysophyllum caimito L.

  • Fr: Caïmite, Caïmitier, Pomme étoilée.
  • An : Caimito, Goldenleaf tree, Star apple.
  • Es: Caimito (Esp, Aml), Cauje (Equ), Maduraverde (Col).
  • Po : Cainito.

ORIGINE. Terres peu élevées des régions côtières de l'Amérique centrale et probablement Antilles.

DESCRIPTION. Arbre laticifère de 10 à 15 m et plus de haut à jeunes rameaux couverts d'un tomentum ferrugineux.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétiole de 10 à 15 mm de long ; limbe oblong à oblong-elliptique, de 5 à 18 cm de long et de 3 à 10 de large (L/l = 1,6 à 2,3), acuminé à l'apex, obtus ou légèrement aigu à la base, parcheminé à subcoriace, vert foncé, brillant dessus, couvert d'une pubescence brun-doré ferrugineuse et soyeuse dessous, plus pâle chez les vieilles feuilles ; nervure médiane très saillante dessous.

Inflorescences en faisceaux axillaires denses ; fleurs hermaphrodites à pédicelle d'environ 1 cm de long, calice à 5 segments arrondis, couverts de poils appliqués, ferrugineux, corolle de 3,5 à 5,5 mm de long, blanc~jaunâtre ou blanc-violacé, divisée en 5 lobes aigus, étalés, poilus-soyeux en dehors.

Fruit baie subglobuleuse de 5 à 8 (-10) cm de long, de couleur verte ou violacée selon les variétés, peau glabre, ferme, lisse ; 7 à 10 graines, dont souvent une partie avortée, elliptiques, comprimées, à cicatrice oblongue, brunes, brillantes dans une pulpe blanche, assez ferme. La coupe transversale du fruit se présente en forme d'étoile (loges, graines) comprise dans un cercle : pomme étoilée.

EXIGENCES. Arbre des climats chauds, tant des régions humides que des régions semi-arides. Pousse bien dans n'importe quel sol moyennement bon pourvu qu'il draine bien.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 20 à 40 jours pour lever et par greffage en écusson.

CULTURE. Plantation à des distances de 10 à 14 m.

UTILISATION. En général, les fruits ne tombant pas, on doit les cueillir et les mettre à mûrir. Ils sont alors consommés crus, en confitures ou en compotes, mais on doit enlever la peau qui contient un latex de goût déplaisant. A cause de son feuillage très vert brillant dessus et doré dessous, l'arbre est souvent utilisé comme plante ornementale.

Chrysophyllum macoucou

Chrysophyllum macoucou Aubl.

  • Nom accepté : [[]]
  • Fr : Caïmitier macoucou, Z'olivo (GF).

ORIGINE. Forêts des Guyanes.

DESCRIPTION. Petit arbre laticifère de 5 à 12 m de haut, ramifié.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à l'extrémité des rameaux, courtement pétiolées ; limbe elliptique-oblong de 12 à 15 cm de long et de 2,5 à 5 de large, acuminé à l'apex, ferme, glabre et vert-pâle sur les deux faces.

Inflorescences en faisceaux axillaires ou supra-axillaires de 2-4 fleurs ; fleurs hermaphrodites, courtement pédicellées, calice à segments ovales, aigus.

Fruit baie ovoïde ou piriforme de 3 à 6 cm de long et de 2 à 4 de diamètre, de couleur jaune-orangé ou orangée à maturité avec les restes du calice à la base ; 3 à 4 graines ovales, comprimées, aiguës, roussâtres, à cicatrice longitudinale dans une pulpe blanchâtre.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 20 à 40 jours pour lever.

UTILISATION. La pulpe, douce, un peu sucrée, peut être consommée crue.


Chrysophyllum burahem

  • Nom accepté : [[]]

Chrysophyllum burahem Riedel, du Brésil (Bahia à Sao Paulo et Rio de Janeiro), est un arbre produisant des fruits oliviformes, d'environ 2,5 cm de long et de 1,2 à 1,7 de large, glabres. La pulpe, entourant la graine, a un goût agréable.


Chrysophyllum lucumifolium

  • Nom accepté : [[]]

Chrysophyllum lucumifolium Griseb., des forêts du Sud du Brésil au Nord de l'Argentine, est un arbre de 6 à 15 m de haut. Ses fruits, subglobuleux, de couleur jaune, ont environ 2 cm de diamètre. La pulpe, bien qu'insipide, peut être consommée crue.


Chrysophyllum microcarpum

  • Nom accepté : [[]]

Chrysophyllum microcarpum Swartz, des forêts d'Haïti et de Saint Domingue, est un arbre produisant des fruits globuleux de 14 à 18 mm de diamètre. La pulpe sucrée, est consommée crue.


Chrysophyllum oliviforme

  • Nom accepté : [[]]

Chrysophyllum oliviforme Lam., des forêts des grandes Antilles à Porto-Rico, est un petit arbre ou un arbre de 3,50 à 10 ou 15 m de haut. Ses fruits, ovoïdes-oblongs ou ovales, ont de 2 à 3 cm de long. La pulpe, violacée, assez souvent insipide, est consommée crue ou sert à la préparation de confitures.


Chrysophyllum rufocupreum

  • Nom accepté : [[]]

Chrysophyllum rufocupreum Ducke, des forêts de Surinam, est un arbre donnant des fruits ovoïdes-globuleux d'environ 7 cm de long et 6 de diamètre, glabres. La pulpe légèrement sucrée entourant les 5 graines, peut être consommée crue.


Ecclinusa cuneifolia

  • Nom accepté : [[]]

Ecclinusa cuneifolia Aubrev.

  • Fr : Balata-poire (GF).

ORIGINE. Forêts des Guyanes.

DESCRIPTION. Petit arbre laticifère de 7 à 12 m de haut muni de légers contreforts à la base, ramilles tomenteuses. ferrugineuses.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à l'extrémité des rameaux, à pétiole très court de 2 à 4 mm de long ; limbe obovale-lancéolé ou lancéolé de 13 à 14 cm de long et de 3,5 à 7 de large (L/l = 3,2 à 4,0), acuminé à l'apex, cunéiforme à la base, glabre excepté sur la nervure médiane dessous, la nervure médiane et les nervures secondaires saillantes dessous.

Inflorescences en faisceaux sur le vieux bois des grosses branches et du tronc ; fleurs hermaphrodites, ou parfois polygames, pédicellées, 4 à 5 sépales soyeux-brunâtres à l'extérieur, corolle de 3 à 5 mm à 4-5 lobes beaucoup plus longs que le tube.

Fruit baie, solitaire ou fasciculée, plus ou moins piriforme ou ovoïde-oblongue de 3 à 5 cm de long et de 2,5 à 4 de diamètre, épicarpe jaunâtre ou orangé, dur, glabre ou avec des zones plus ou moins pubescentes dorées ; 3 à 5 graines ellipsoïdes, un peu comprimées, brunes, brillantes, à cicatrice étroitement oblongue dans une pulpe molle, un peu visqueuse, blanchâtre.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe, sucrée, peut être consommée crue.


Ecclinusa prieurii

  • Nom accepté : [[]]

Ecclinusa prieurii Aubrev.

  • Fr : Balata (GF).

ORIGINE. Forêts primaires des Guyanes sur terrains sains.

DESCRIPTION. Arbre laticifère atteignant 20 m de haut et 80 cm de diamètre, contreforts aliformes jusqu'à 3 m de haut, 1 m de base et 5 à 7 cm d'épaisseur.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à l'extrémité des rameaux, à pétiole de 1,5 à 3,5 cm de long, légèrement pubescent à l'insertion ; limbe obovale ou oblong de 8 à 19 cm de long et de 3,5 à 9 de large, acuminé à l'apex, cunéiforme à la base, coriace, glabre dessus, blanchâtre ou ferrugineux, par très court tomentum dessous, nervure médiane saillante et pubescente dessous.

Inflorescences en fascicules sur les vieux rameaux ; fleurs hermaphrodites de 8 mm de large, à pédicelle de 2 à 3 cm de long, pubescent marron, 5 sépales pubescents-ferrugineux, corolle gamopétale jaunâtre à 5-6 lobes obtus 3 à 4 fois plus longs que le tube.

Fruit baie globuleuse ou subovoïde de 3 à 4 cm de long, à surface chagrinée, jaune-orangée, tomenteuse-ferrugineuse, portant à la base les restes du calice ; 1 à 5 graines brunâtres, ellipsoïde~comprimées dans une pulpe blanchâtre.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent 15 à 25 jours pour lever.

UTILISATION. La pulpe, sucrée, peut être consommée crue.


Ecclinusa guianensis

  • Nom accepté : [[]]

Ecclinusa guianensis Eyma, des forêts humides des Guyanes et du Nord Brésil, est un arbre de 10 à 16 m de haut. Ses fruits, globuleux, couverts de poils bruns ou grisâtres, ont environ 1,5 cm de diamètre. La pulpe, un peu sucrée, est comestible.


Ecclinusa sanguinolenta

  • Nom accepté : [[]]

Ecclinusa sanguinolenta Pierre, des forêts des Guyanes, est un arbre cauliflore atteignant 25 m de haut à contreforts aliformes élevés. Ses fruits, sphériques ou ovoïdes, marron clair, à épicarpe épais et pubescent, ont de 5 à 7 cm de diamètre et contiennent 4 à 5 graines entourées d'une pulpe sucrée, comestible.


Manilkara bidentata

  • Nom accepté : [[]]

Manilkara bidentata A. Chev.

  • Fr : Balata, Balata franc (GF), Balata gomme (GF), Balata rouge (GF), Bois de natte à feuilles de poirier.
  • An : Batala-tree, Ballet tree, Bully tree (Ant), Common balata.
  • Es: Balata (Esp, Aml), Nispero (Col, Pan, Vén), Purgo (Vén), Quinilla (Pér).
  • Po : Balata verdadeira, Massaranduba (Bré).

ORIGINE. Forêts primaires de Panama au Nord Pérou et de la Colombie aux Guyanes et au Brésil (Para, Rio Branco).

DESCRIPTION. Arbre laticifère atteignant 25 m de haut et 1 m de diamètre, contreforts jusqu'à 1 m de haut et 1 m à la base pour les arbres âgés, ramilles épaisses et glabres.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétiole de 2, 5 à 4 cm de long ; limbe elliptique ou oblong-obovale de 10 à 20 cm de long et de 5 à 9 de large, aigu ou courte ment acuminé à l'apex, aigu à la base, coriace, subglabre ou poils épars noirs dessous, nervures secondaires nombreuses.

Inflorescences en faisceaux au sommet des rameaux ; fleurs hermaphrodites à pédicelle de 1,5 à 3 cm de long, 6 sépales deltoïdes de 4,5 mm de long et 3 de large, les 3 extérieurs tomenteux-brunâtres à l'extérieur, corolle gamopétale de 4 à 6 mm de long à 6 lobes oblongs trois fois plus longs que le tube, chacun avec un appendice dorsal, oblong, obtus, souvent bifide.

Fruit baie globuleuse légèrement déprimée à l'apex, d'environ 3 cm de long et 2,5 de diamètre, péricarpe épais, coriace, de couleur jaune-orangé ; une graine, quelquefois 2, latéralement comprimée, à cicatrice oblongue.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe, sucrée, peut être consommée crue.

Le latex produit par cet arbre est le véritable balata, caoutchouc non élastique qui était très utilisé pour les courroies de machine et les semelles de chaussures.


Manilkara dardoni

  • Nom accepté : [[]]

Manilkara dardoni Ducke, du Brésil (forêts du Pernambouco ), est un petit arbre de 4 à 5 m de haut. Ses fruits, subfusiformes, d'une couleur jaune brillant, ont une pulpe latescente, sucrée, comestible.


Manilkara rufula

  • Nom accepté : [[]]

Manilkara rufula Lam., du Brésil (forêts du Pernambouco au Céara) est un arbre de 25 à 35 m de haut et de 80 à 150 cm de diamètre. Ses fruits, d'une couleur rouge-orangé, ont une pulpe jaune, latescente, sucrée, comestible.


Manilkara salzmannii

  • Nom accepté : [[]]

Manilkara salzmannii H.J. Lam., du Brésil (Espiritu Santo), est un arbre de 10 à 15 m de haut, mais souvent aussi un arbuste d'environ 2,50 m. Ses fruits, subglobuleux, ont une pulpe latescente, un peu sucrée, comestible.


Micropholis guyanensis

  • Nom accepté : [[]]

Micropholis guyanensis Pierre

  • Fr : Balata blanc (GF).
  • An : Moraballi (Dém).

ORIGINE. Forêts primaires humides des Guyanes et du Nord Brésil (territorio de Amapa), sur sols sains, de prérérence sableux.

DESCRIPTION. Arbre laticifère pouvant atteindre 20 à 30 m et plus de haut et 1 m de diamètre, semi-décidu ; contreforts aliformes jusqu'à 2 m de haut et 1 m à la base, cime arrondie, jeunes rameaux tomenteux-roussâtres.

Feuilles alternes distiques, astipulées, simples, entières, à pétiole canaliculé de 8 à 15 mm de long ; limbe elliptique ou elliptique-obovale, de 7 à 17 cm de long et de 3 à 6,5 de large (L/1 = 2 à 3), obtus ou arrondi à l'apex, cunéiforme à la base, coriace ou subcoriace, vert foncé et glabre dessus, poilu-ferrugineux ou rarement glabre dessous ; nervure médiane déprimée dessus et saillante dessous, accompagnée d'un fin réseau de nervures secondaires.

Inflorescences en faisceaux insérés à la base des rameaux de l'année, rachis court, épais, couvert de nombreuses bractées à poils appliqués ; fleurs hermaphrodites à pédicelle de 1 à 1,5 cm de long, poilu brunâtre, 5 sépales obtus de 2 à 3 mm de long, poilus-brunâtres à l'extérieur et corolle gamopétale à tube d'environ 2,5 mm et lobes arrondis de 3 mm, blanchâtres ou jaunâtres.

Fruit baie ovoïde ou globuleuse de 2,5 à 4 cm de long et de 2 à 3 de diamètre, mucronée à l'apex, jaunâtre ou jaune, brillante, glabre, lisse, portant les restes du calice à la base ; une graine, rarement 2-3, ellipsoïde-fusiforme, aiguë aux extrémités, noirâtre, brillante, à cicatrice oblongue dans une pulpe molle, blanchâtre, translucide.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 25 à 30 jours pour lever.

UTILISATION. La pulpe, très sucrée, peut être consommée crue.


Neopometia ptychandra

  • Nom accepté : [[]]

Neopometia ptychandra Aubrev.

  • Fr: Balata-pommier (GF), Graines kouata (GF).

ORIGINE. Forêts de la Guyane française et de Surinam.

DESCRIPTION. Arbre laticifère pouvant atteindre 25 m de haut et 80 cm de diamètre, tronc droit et cime peu importante, ramilles plus ou moins tomenteuses.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à l'extrémité des rameaux, à pétiole canaliculé de 1 à 2 cm de long ; limbe obovale-oblong de 7 à 13 cm de long et de 3 à 5 de large (L/1 = 2,5 à 3,5), obtus ou acuminé à l'apex, cunéiforme à la base, assez coriace, vert mat dessus, vert glauque et grabrescent dessous ; nervure médiane très saillante et vert-jaunâtre dessous.

Inflorescences en faisceaux denses sur les branches de plus de 2 ans ; fleurs hermaphrodites à pédicelle de 1,5 à 2 cm de long, calice de 2 à 2,5 mm de long à 5 sépales elliptiques tomenteux, corolle gamopétale de 4 à 5 mm de long à lobes elliptiques-oblongs d'environ deux fois la longueur du tube.

Fruit baie ovoïde de 4 à 5 cm de long et de 2,5 à 3 de diamètre, épicarpe lisse, jaunâtre ; une graine, rarement 2, à cicatrice oblongue dans une pulpe d'environ 7 mm d'épaisseur, de couleur blanc-jaunâtre.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 15 à 30 jours pour lever.

UTILISATION. La pulpe, très sucrée, peut être consommée crue.


Pouteria caimito

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria caimito Radlk.

  • Fr : Abiu
  • An : Abiu
  • Es : Caimito (AmL), Caimo (Col), Cauje (Equ).
  • Po : Abiu (Bré), Abieiro (Bré).

ORIGINE. Forêts du Pérou au Brésil et à la Colombie.

DESCRIPTION. Petit arbre laticifère de 3 à 8 m de haut.

Feuilles alternes, simples, entières, plus ou moins groupées à l'extrémité des rameaux, à pétiole de 5 à 15 mm de long ; limbe obovale à obovale-lancéolé de 6 à 18 cm de long et de 3 à 9 de large, plus ou moins acuminé ou aigu à l'apex, atténué-subaigu à la base, chartacé ou subcoriace, glabre, nervures médiane et secondaires saillantes dessous.

Fleurs hermaphrodites, vertes, solitaires ou en faisceaux pauciflores, axillaires ou à l'aisselle des feuilles tombées, sessiles ou presque, 4 sépales ovales, corolle cylindrique de 5 à 8 mm à 4 lobes arrondis, ciliés.

Fruit baie variable en forme, dimensions et consistance, ovoïde, globuleuse, oblongue ou sphérique, de 4 à 8 cm de long, de couleur jaune vif à maturité, épicarpe épais et coriace ; 1 à 4 graines brunes, luisantes à cicatrice étroitement oblongue dans une pulpe blanche ou jaunâtre, ferme ou molle.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 30 à 45 jours pour lever. Une multiplication par voie végétative pourrait être faite pour les sujets présentant de bonnes qualités.

CULTURE. La plantation peut se faire à une distance de 5 à 6 m en tous sens.

UTILISATION. La pulpe, variable en texture, ferme ou molle et visqueuse, est aussi variable en saveur. Elle peut être insipide ou sucrée et se consomme généralement crue. A moins qu'il ne soit complètement mûr, le fruit contient un latex qui coagule à l'air et colle aux lèvres.


Pouteria guianensis

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria guianensis Aubl.

  • Fr : Poutérier de la Guyane.

ORIGINE. Forêts des Guyanes et du Nord Brésil.

DESCRIPTION. Arbre laticifère de 15 à 20 m de haut, à ramilles pubérulentes-soyeuses.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétiole de 2 à 4 cm de long, pubérulent-soyeux ; limbe obovale-oblong de 12 à 22 (-30) cm de long et de 5 à 9 de large, arrondi ou obtusément acuminé à l'apex, obtus ou subaigu à la base, coriace, glabre, nervure médiane saillante dessous.

Inflorescences en faisceaux axillaires ou supra-axillaires d'environ 6 fleurs hermaphrodites à pédicelle d'environ 3 mm de long, pubérulent-soyeux, calice de 3 mm à sépales ovales, tomenteux-brunâtres, corolle blanche de même grandeur à lobes arrondis.

Fruit baie globuleuse ou ovoïde de 4 à 5 cm de long et de 3,5 à 4 de large, de couleur brun-noirâtre ; graines ellipsoïdes, latéralement comprimées d'environ 2,5 cm de long et 1,8 de large à cicatrice oblongue.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe, sucrée, peut être consommée crue.


Pouteria multiflora

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria multiflora Eyma

  • Fr : Lucume à grandes feuilles, Pain d'épice (Ant, Trinidad), Pomme pain (Ant).
  • An : Broadleaves lucuma, Bully tree, Chocky apple (Ant).
  • Es : Hakaba (PR), Jacana (PR).

ORIGINE. Forêts des Antilles (Porto-Rico à Trinidad).

DESCRIPTION. Arbre laticifère de 15 à 25 m de haut et de 45 à 50 cm de diamètre, à ramilles brunes très courtement pubescentes devenant glabres et grises.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétiole de 1,2 à 2 cm de long ; limbe oblong ou étroitement elliptique de 12 à 35 (-40) cm de long et de 5 à 11 (-13) de large, la plus grande largeur au-dessus du milieu, courtement acuminé ou aigu à l'apex, subaigu ou cunéiforme à la base, chartacé, glabrescent ; nervures imprimées dessus, saillantes dessous.

Inflorescences en faisceaux axillaires ou supra-axillaires ; fleurs hermaphrodites à pédicelle de 1 cm de long, mince, poilu, 4 sépales larges, arrondis, de moins de 6 mm, verts, les deux extérieurs finement poilus, corolle tubulaire de 10 mm de long et 6 de large, blanche ou rose avec, généralement 6 lobes arrondis.

Fruit baie globuleuse ou ovoïde de 2,5 à 5 cm de diamètre, de couleur orange ; généralement une graine elliptique de 25 à 37 mm de long, brillante dans une pulpe jaune, farineuse.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent 25 à 45 jours pour lever.

UTILISATION. La pulpe, farineuse et presque insipide, peut être consommée crue.


Pouteria nitida

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria nitida Radlk.

  • Fr: Lucmo.
  • Es: Colorado (Pér), Logma (Equ), Lucmo (Equ), Lucuma (Chi, Pér).

ORIGINE. Nord du Chili à Equateur.

DESCRIPTION. Arbre laticifère de 8 à 12 m de haut, à couronne dense, ronde.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à 1'extrémité des rameaux, pétiolées ; limbe obovale, ovale ou elliptique de 12 à 25 cm de long, arrondi ou aigu à l'apex, subaigu à la base, vert foncé dessus, vert plus pâle ou roussâtre dessous.

Fleurs hermaphrodites d'environ 2 cm, naissant sur les plus jeunes branches généralement sous les feuilles, corolle tubulaire vert pâle à 5 lobes profonds aigus.

Fruit baie sphérique ou largement ovoïde de 6 à 10 cm de long, épicarpe très mince, de couleur vert foncé ou brun foncé avec des tâches rousses ; 1 ou 2 (-5) graines ovales d'environ 3 cm de long, brunes, brillantes à cicatrice ventrale oblongue dans une pulpe ferme, jaune foncé.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe, de saveur sucrée à maturité avancée et de goût agréable, est consommée crue.


Pouteria arguacoensis

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria arguacoensis Baehni, de Colombie (région de Pasto à environ 2000 m d'altitude), est un arbre laticifère donnant des fruits piriformes, acuminés, de couleur jaune. La pulpe jaune, un peu sucrée, contient deux ou trois graines.


Pouteria grandiflora

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria grandiflora Behni, du Brésil (Pernambouco à Bahia), est un arbre de 8 à 12 m de haut. Ses fruits sont ovoïdes, de couleur jaune. La pulpe, sucrée, est comestible.


Pouteria melanopoda

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria melanopoda Eyma, des forêts de Guyane française et de Surinam, est un arbre atteignant 25 m de haut et 80 cm de diamètre. Ses fruits, subovés, ont environ 3 cm de long et 2,5 de diamètre. La mince pulpe blanche, translucide qui entoure les 2 à 6 graines est sucrée.


Pouteria pomifera

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria pomifera Baehni, des forêts des Guyanes, est un arbre produisant des fruits globuleux ou subglobuleux de 2,5 à 5 cm de diamètre, de couleur jaunâtre, à pulpe mince, sucrée.


Pouteria sellowii

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria sellowii Engl., du Brésil (Rio Grande do Sul) à Uruguay est un arbre donnant des fruits elliptiques-ovoïdes atteignant 5 cm de long et 18 à 10 mm de large, rostrés-acuminés. Le péricarpe coriace contient une graine ellipsoïde dans une pulpe sucrée.


Pouteria suavis

  • Nom accepté : [[]]

Pouteria suavis Hemsl., des forêts de l'Uruguay et de l'Argentine (région mésopotamique), est un arbre produisant des fruits piriformes de 4 à 6 cm de long, à peau mince et pulpe parfumée et agréable.


Richardella macrophylla

  • Nom accepté : [[]]

Richardella macrophylla Aubrev.

  • Fr : Jaune d'œuf (GF).
  • Es: Fruta huevo (AmL).

ORIGINE. Forêts d'Amérique centrale.

DESCRIPTION. Petit arbre laticifère de 5 à 10 m de haut, à petits rameaux roussâtres.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétiole de 1,5 à 2 cm de long ; limbe obovale-elliptique de 14 à 22 cm de long et de 6,5 à 10 de large (L/1 = 2), obtus ou acuminé à l'apex aigu à la base, membraneux, glabre et brillant dessus, légèrement poilu ou glabre dessous, nervures saillantes sur les deux faces.

Fleurs hermaphrodites, solitaires ou par 3, axillaires ou supra-axillaires, à pédoncule d'environ 8 mm de long, roussâtre ainsi que le calice à segments ovales aigus, corolle glabre, subégale au calice.

Fruit baie globuleuse avec 5 côtes peu marquées, de 3 à 5 cm de diamètre, de couleur jaune ; généralement 1 à 3 graines ovales, un peu comprimées de 2 à 2,5 cm de long, brunes, à cicatrice oblongue dans une pulpe jaune, assez ferme, ressemblant à du jaune d'oeuf bien cuit.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 30 à 40 jours pour lever.

UTILISATION. La pulpe, farineuse, très sucrée et d'un goût un peu musqué, est consommée crue.


Richardella nervosa

Richardella nervosa Pierre

  • Nom accepté : [[]]
  • Fr : Canistel, Jaune d'oeuf.
  • An : Canistel, Egg-fruit.
  • Es: Canistel (Cub), Fruta huevo (Esp, AmL), Huevo vegetal (PR), Ti-Es (Cub).

ORIGINE. Forêts des grandes Antilles.

DESCRIPTION Petit arbre ou arbre laticifère de 4 à 12 m de haut, à port variable, le plus souvent étalé.

Feuilles alternes, simples, entières, groupées à l'extrémité des rameaux, pétiolées ; limbe variable en forme et en dimensions, oblong, obovale ou oblancéolé, de 12 à 30 cm de long et de 4 à 10 de large (L/l = 2,8 à 3,6), généralement aigu ou acuminé à l'apex, cunéiforme à la base, membraneux, glabre, de couleur vert brillant.

Inflorescences en faisceaux de 2 à 5 fleurs sur le jeune bois à l'aisselle des feuilles tombées ; fleurs hermaphrodites, petites, blanches.

Fruit baie variable en forme, dimensions et texture, arrondie ou ovoïde, de 5 à 8 (-10) cm de long et de 3 à 7 de diamètre, souvent acuminée à l'apex, de couleur jaune-orangé à maturité ; peau membraneuse entourant une pulpe farineuse, assez sèche, de couleur jaune-orangée assez semblable par son aspect et sa consistance à du jaune d'oeuf bien cuit, contenant 2 à 3 graines ovoïdes-comprimées, de couleur brun foncé, brillantes, de 2 à 2,5 cm ou plus de long.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent de 40 à 60 jours pour lever. par greffage en fente ou par écussonnage. Pour l'écussonnage par plaquage, la coupe de la tige doit d'abord être débarrassée du latex avant la mise en place de l'écusson.

CULTURE. La plantation peut se faire à une distance de 6 à 7 m.

PRODUCTION. L'arbre entre en production vers l'âge de 5 ans.

UTILISATION. La pulpe, sucrée et musquée, a un goût assez particulier et se consomme crue ou est utilisée pour confectionner des salades de fruits relevées de jus de citron ou elle est préparée sous forme de compotes, marmelades, etc.


Richardella rivicoa

  • Nom accepté : [[]]

Richardella rivicoa Pierre, peut-être originaire du Brésil, est un arbre de 6 à 15 m de haut. Ses fruits, ovoïdes à piriformes, ont de 4 à 6 cm de long. De couleur jaune-orangée, ils contiennent une pulpe jaune, farineuse, sucrée à goût musqué.


Richardella salicifolia

  • Nom accepté : [[]]

Richardella salicifolia Pierre, du sud du Mexique à Panama, est un petit arbre ou un arbre pouvant atteindre 12 à 15 m de haut. Ses fruits, généralement ovoïdes ou ovales, acuminés, ont de 10 à 12 cm de long sur 7 de diamètre. La peau mince, de couleur jaune-orangée, entoure une pulpe jaune, farineuse, un peu collante, sucrée, contenant 3 à 4 graines ovales-allongées, comprimées d'environ 5 cm de long.


AUTRES GENRES


Bumelia obtusifolia

  • Nom accepté : [[]]

Bumelia obtusifolia Roem. et Schult., des forêts du sud Brésil au Pérou et au nord de l'Argentine, est un arbre de 8 à 15 m de haut. Ses fruits, subglobuleux ellipsoïdes, de couleur noir-violacé, monospermes, ont de 1 à 1,5 cm de long. La pulpe, de goût agréable, est comestible mais prise en trop grande quantité, elle irrite les muqueuses buccales.


Bumelia sertorum

  • Nom accepté : [[]]

Bumelia sertorum Mart., des plaines et zones basses fraîches du Brésil (Piauhi à nord Minas Gerais),est un arbre épineux de 10 à 15 m de haut, très ramifié. Ses fruits, ovoïdes, d'une couleur rouge foncé, presque noire à maturité, monospermes, ont une pulpe comestible, douce-acidulée lorsqu'ils sont bien mûrs.


Bumelia spiniflora

  • Nom accepté : [[]]

Bumelia spiniflora A. DC., du sud-est des U.S.A. (Floride et Texas) et du Mexique (Tamaulipas, Nuevo Leon, Sinaloa, Veracruz), est un arbuste ou un petit arbre. Ses fruits, oblongs ou ovales, noirs à maturité, ont de 1 à 2 cm de long. Leur pulpe, sucrée, est comestible.


Mimusops parvifolia

  • Nom accepté : [[]]

Mimusops parvifolia Radlk., de Floride à Trinidad, est un arbre pouvant atteindre 12 m de haut. Ses fruits, globuleux ou ovoïdes, d'environ 2,5 cm de diamètre, brunâtres ou jaunâtres, ont une pulpe comestible.


Sideroxylon foetidissimum

  • Nom accepté : [[]]

Sideroxylon foetidissimum Jacq., de la Floride et des Antilles (Bahamas et Cuba à Barbade et Grenade), est un petit arbre ou un arbre de 5 à 15 m et plus de haut et de 10 à 30 cm de diamètre. Ses fruits, oblongs ou elliptiques, de couleur jaune, ont de 2 à 2,5 cm de long. La pulpe, bien qu'ayant souvent un goût aigre et déplaisant, peut être consommée crue.


Sideroxylon mastichodendron

  • Nom accepté : [[]]

Sideroxylon mastichodendron Jacq., des Antilles, est un arbre d'environ 15 m de haut. Ses fruits, ovoïdes ou globuleux, ont environ 2 cm de diamètre. La pulpe est à peine comestible et le latex donne une espèce de « chewing-gum ».


Sideroxylon rugosum

  • Nom accepté : [[]]

Sideroxylon rugosum Roem. et Schult., des forêts de la Jamaïque, est un petit arbre de 5 m et plus de haut. Ses fruits, subsphériques, acuminés, à peau rugueuse et jaune foncé, ont de 1 à 1,5 cm de diamètre. La pulpe, quoique insipide, est comestible.


Sideroxylon vastum

  • Nom accepté : [[]]

Sideroxylon vastum Fr. All., du Brésil (Céara à Bahia), est un arbre atteignant 10 m de haut. Ses fruits, oblongs, petits, ont une pulpe comestible, parfumée.