Annonacées (Fouqué)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Anacardiacées
Fouqué, Espèces fruitières d'Amérique tropicale (1972)
Apocynacées


FAMILLE DES ANNONACÉES
GENRE ANNONA

ORIGINE. Ce genre comprend une centaine d'espèces d'arbres et d'arbustes presque toutes originaires d'Amérique tropicale.

DESCRIPTION. Le genre est caractérisé par des feuilles alternes, simples, entières, fermes ou coriaces, caduques ou persistantes, avec stipules. Les fleurs sont superaxillaires, souvent opposées aux feuilles, solitaires ou en grappes, bisexuées, souvent de couleur brune ou jaune fauve. Le calice est ordinairement tubulaire et en trois parties. La corolle est composée de 6 pétales en deux séries, la série intérieure étant quelquefois représentée par des écailles ou même manquante (A. cherimola Mill., A. reticulata L.). Le fruit est un gros syncarpe charnu, formé par la fusion de plusieurs carpelles, chacun avec sa propre graine. Dans quelques cas, il arrive que les carpelles dont les œufs n'ont pas été fécondés arrêtent leur croissance. Cette atrophie donne lieu à des déformations du fruit composé. Lorsque les carpelles se développent, ils se soudent entre eux ; à l'extrémité, les divisions sont difficiles à déterminer (A. cherimola Mill., A. glabra L.) ou, quelquefois, ils restent un peu séparés (A. squamosa L.).

EXIGENCES. Les exigences climatiques des diverses espèces sont parfois complètement différentes. A. cherimola Mill. et A. diversifolia Saff. prospèrent dans les régions hautes (entre 1200 et 2000 m d'altitude), relativement sèches et froides, telles que les pentes et les hauts plateaux des Andes de Colombie au Pérou. A. diversifolia peut cependant, pousser à des altitudes plus basses et est appelé pour cette raison « chérimole des terres basses ». A. muricata L. est l'espèce la plus sensible aux froids. A. reticulata L. et A. squamosa L. ne supportent pas les gelées et les périodes prolongées de froid. Toutes les espèces d'anones sont peu exigeantes sur la qualité des sols, exception faite pour le drainage. La plupart des arbres sont peu profondément enracinés et ne demandent donc pas de sols profonds. A. muricata L. possède des racines qui descendent plus profondément et se développe mieux dans un sol profond et bien drainé. A. glabra L. se développe, au contraire, dans les lieux marécageux. La réaction du sol peut être acide, neutre ou légèrement alcaline, mais la majorité des anones préfèrent les sols à réaction légèrement acide, voire acide (pH entre 5,5 et 6,5).

MULTIPLICATION. Le plus souvent, les anones sont multipliées par graines, mais les variations entre les plants obtenus sont grandes. Il est donc préférable d'écussonner ou de greffer sur des porte-greffe de la même espèce ou d'une autre espèce. A. reticulata L., par exemple, donne un arbre plus vigoureux sur A. muricata L., que sur sa propre espèce. Par contre, A. reticulata L. donne un bon porte-greffe pour les autres espèces lorsque les conditions du sol sont défavorables. A. glabra L. peut être utilisé chaque fois que les conditions de drainage sont mauvaises. Des boutures de bois aoûté, prélevées pendant la période de dormance, peuvent raciner en 4 ou 5 semaines dans du sable ou du compost.

CULTURE. En général, les distances de plantation sont de 5 à 6 m, les arbres pouvant être menés rapidement en forme buissonnante par une taille légère. Les pratiques culturales sont celles faites pour les autres arbres fruitiers : sarclages ou fauchages, mises d'engrais et, selon les conditions de milieu, drainage et irrigation, enfin lutte contre les parasites.

PRODUCTION. Les plants greffés et les plants issus de graines entrent en rapport vers 3 ou 4 ans dans la généralité des cas. Ils peuvent donc être plantés, temporairement, en interlignes d'autres cultures arbustives se développant plus lentement et plantées à des écartements plus importants.

UTILISATION. Il est préférable de récolter les fruits lorsqu'ils sont encore fermes, mais que la couleur commence à tourner. Les fruits sont fragiles et doivent être manipulés avec soins. Cueillis trop verts, ils peuvent ramollir, mais leur qualité est moindre. A maturité, ils sont riches en sucre. A. cherimola Mill., A. diversifolia Saff., A. reticulata L., A. squamosa L. peuvent être mangés crus, de préférence glacés ou leur pulpe peut être pressée et le jus recueilli pour être mélangé à de la glace, de la crème glacée, du lait, etc. A. muricata L. est plus particulièrement préparé d'une de ces dernières manières.

Annona cherimola

Annona cherimola Mill.

  • Nom accepté : Annona cherimola
  • Fr : Chérimolier, Chérimoyer, Corossol du Pérou.
  • An : Cherimoya
  • Al : Cherimolia, Cherimoyabaum, Peruanischer fraschenbaum
  • Es: Anón (Gua), Chirimoya (Es, Aml), Chirimoya del Peru (Es), Chirimorrinón (Vén)
  • Po : Anona do Chile (Bré), Chirimolia.

ORIGINE. Plateaux et vallées interandines entre 1600 et 2200 m d'altitude, Equateur, Pérou, Chili.

DESCRIPTION. Petit arbre ou arbre à port dressé ou un peu retombant, de 4 à 10 m de haut, à rameaux pubescents grisâtres. Feuilles ovales ou ovales-lancéolées, décurrentes, de taille variable, en général de 7 à 18 cm de long et de 4 à 10 cm de large (L/l = 1,6 à 1,7 en général), ternes et presque glabres dessus, tomenteuses et à nervures saillantes dessous. Fleurs odorantes, de couleur blanc-verdâtre ou jaunâtre, d'environ 2,5 cm de long, naissant à l'aisselle des feuilles, solitaires ou par 2-3 sur de courts pédoncules (8-12 mm), tomenteuses à l'extérieur, pétales extérieurs allongés (1,5- 2,5 cm), pétales intérieurs petits, semblables à des écailles. Fruit de forme variable, généralement cordiforme ou conique, de 7 à 14 cm ou plus de long et pesant de l00 g à 2 kg, peau mince, vert pâle, d'apparence variable (voir variétés), pulpe blanc crème, molle, contenant de nombreuses graines ovales, brun foncé à noir, d'environ 1 cm de long.

EXIGENCES. Bien que d'un habitat situé près de l'équateur, n'est pas tropical par ses exigences. Les fruits sont meilleurs lorsque la plante est cultivée sous des climats frais et relativement secs. Sous des climats chauds et humides, elle fructifie rarement et donne alors des fruits de qualité inférieure. Pousse mieux en terres argilo-sableuses, mais peut s'accommoder de bien d'autres si elles sont suffisamment fertiles et bien drainées.

MULTIPLICATION. La plupart des plants issus de graines produisent des fruits de qualité inférieure, les variétés sélectionnées doivent être greffées (greffe en fente ou greffe anglaise) sur des porte-greffe âgés de 2 ans de la même espèce ou bien sur A. squamosa L. (arbre nain), A. reticulata L., A. glabra L. (terrains très humides). Elles sont nombreuses et classées selon l'apparence de la peau.

  • Empreintes digitales (annona de dedos pintados CR) : fruit conique ou subglobuleux, surface lisse couverte d'aréoles concaves en forme d'U et ressemblant à des empreintes digitales. C'est une des meilleures formes : pulpe juteuse, sucrée, contenant relativement peu de graines.
  • Lisse (cherimoya lissa Ams, anon Mex) : variété à peau lisse et à pulpe très fine.
  • Tuberculée (cherimoya Aml) : une des formes les plus communes, fruit cordiforme portant de petites protubérances en forme de verrues près du sommet arrondi de chaque aréole.
  • Mamelonnée (cherimoya de tetillas Ams).
  • à piquants (cherimoya de puas, annona picuda (Aml) : fruit oblong-conique, peau comparativement plus épaisse, semée de protubérances prolongées par une pointe. La pulpe est acide et les graines plus nombreuses que dans les autres formes.

CULTURE. Les arbres issus de graines ou greffés sur la même espèce demandent un écartement de 8 à 10 m, ceux greffés sur A. squamosa ou A. reticulata de 6 à 7 m. Peu de taille, excepté celle des gourmands très nombreux. Produit à base de cuivre contre l'anthrachnose et à base d'ester phosphorique contre les thrips et les mouches.

PRODUCTION. De graines, l'entrée en production a lieu vers 4-5 ans, pour les plants greffés, elle se fait vers 3-4 ans après la mise en place et elle augmente jusque vers l'âge de 10 ans (30 fruits). Le rendement annuel d'un arbre varie de 20 à 30 kg.

UTILISATION. Dans les meilleures variétés, la pulpe du fruit est parfumée et à la fois sucrée et légèrement acide. Elle est consommée crue ou sert à la confection de boissons et sorbets. La fragilité du fruit empêche son transport loin des zones de production.

Annona diversifolia

Annona diversifolia Saff.

  • Nom accepté : Annona macroprophyllata
  • Fr : Ilama, Chérimole des terres basses.
  • An : Cherimoya of the lowlands, Ilama.
  • Es : Anona blanca (Sal), Ilama (Aml), Papauce (Gua).

ORIGINE. Montagnes et collines de la côte ouest du Mexique au Salvador.

DESCRIPTION. Petit arbre à écorce grise-brunâtre, odorante, sillonnée longitudinalement. Feuilles alternes, simples, entières, variables en forme, celles de la base des rameaux fortement elliptiques et arrondies à la base, celles du haut lancéolées, arrondies à l'apex et plus ou moins aiguës à la base, les plus grandes de 10 à 20 cm de long et de 4 à 8 cm de large, minces, membraneuses, glabres dessus, glauques dessous, pétiolées (1,5 cm). Fleurs solitaires, rouge foncé ou jaune-verdâtre teinté de rouge selon les arbres. Fruit syncarpe conique ou ovoïde d'environ 15 cm de long et 13 cm de diamètre, couvert d'un tomentum velouté semblable à du feutre, grisâtre ou quelquefois rougeâtre ; à maturité, le fruit porte généralement des protubérances épaisses, dirigées vers le sommet, pulpe couleur crème teinté de rose, pas très abondante contenant de nombreuses graines dures, lisses, brun doré.

EXIGENCES. Préfère les climats semi-arides, mais pousse bien dans les terres basses des Tropiques.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent une trentaine de jours pour lever et par voie végétative pour sélectionner les meilleurs exemplaires.

CULTURE. Distances de plantation de 5 à 6 m en tous sens. Ne demande pratiquement pas de taille.

UTILISATION. La pulpe, de goût assez agréable, peut être consommée crue ou servir à la préparation de boissons et de sorbets.

Annona montana

Annona montana Macfad.

  • Nom accepté : Annona montana
  • Fr : Corossolier bâtard.
  • An : Mountain soursop, Wild soursop.
  • Es : Guanábana cimarrona (Aml).
  • Po : Araticum ape (Bré), Araticum cagão (Bré), Araticum ponhe (Bré).

ORIGINE. Forêts des Antilles au sud du Brésil.

DESCRIPTION. Arbre petit de 5 à 8 m, rarement jusqu'à 14 m de haut, glabre. Feuilles alternes, simples, entières, pétiolées (1 cm), obovales ou elliptiques, de 10 à 20 cm de long et de 4,5 à 9 cm de large (L/l = 2 à 2,5), légèrement cuspidées à l'apex, aiguës ou obtuses à la base, glabres dessus, d'abord recouvertes de soies très courtes puis glabrescentes dessous, nervure médiane et secondaires saillantes dessous. Fleurs solitaires ou opposées aux feuilles, pédicellées (1,5 cm), sépales de 5 à 6 mm de long, pétales extérieurs de 2 à 3 cm de long, les intérieurs plus petits. Fruit syncarpe rond ou légèrement ovoïde, de 10 à 15 cm de diamètre, glabre et portant de courtes épines charnues, droites, pulpe jaunâtre contenant de nombreuses graines brunes, brillantes, de 18 à 24 mm de long et 9 à 11 mm de large.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent 25 à 35 jours pour lever. Les bons sujets pourraient être multipliés par voie végétative.

UTILISATION. La pulpe du fruit, généralement de qualité inférieure, subacide et un peu âcre, est consommée crue ou peut servir à la préparation de boissons. Peut être un porte-greffe pour les autres espèces d'anones par suite de sa vigueur et de sa résistance relative à la sécheresse.

Annona glabra

Annona glabra L.

  • Nom accepté : Annona glabra
  • Fr : Anone des marais. Bois flot (Ant), Cachiman cochon, Corossol des marais, Guanamin, Mamain.
  • An : Alligator apple, Corkwood, Mangrove anona, Monkey apple, Pond apple.
  • Al : Alligatorapfel, Wasserapfel.
  • Es : Anona lisa (Vén), Anón de puerco (Pan), Cayube (Vén), Cayur (Es, Pr), Corcho (Ami), Cortisso (Aml), Chirimoya cimarrona (Vén).
  • Po : Araticum do brejo, Araticum de Rio, Araticurana (Bré).

ORIGINE. Marécages et lieux marécageux de l'Amérique centrale et des Antilles à l'Equateur et au Brésil.

DESCRIPTION. Arbuste ou arbre de 3 à 7 m et pouvant atteindre 10 m de haut. Feuilles alternes, simples, entières, pétiolées (1 à 1,5-2,5 cm), ovales-elliptiques à oblongues-elliptiques, de 7 à 14 cm et plus de long et de 3 à 8 cm de large (L/1 = 2 à 2,5), aiguës ou parfois obtuses à l'apex, arrondies ou aiguës et décurrentes à la base, glabres, vert brillant dessus, nervation dense saillante sur les deux faces.

Fleurs solitaires, extra-axillaires, à peu près au milieu des entre-noeuds, pédicellées (1,5 à 2 cm), sépales arrondis, de 3 à 5 mm, pétales glabres, les extérieurs de 2,5 à 4 cm de long, les intérieurs un peu plus petits.

Fruit syncarpe globuleux ou ovoïde, de 7 à 12 cm de long et de 5 à 10 cm de diamètre, arrondi au sommet, jaune-orangé à maturité, glabre, lisse, d'un poids moyen de 200 à 300 g, contenant, dans une pulpe molle, de couleur crème ou orangée, de nombreuses graines (en moyenne 90 à l00), de l à l,5 cm de long, ovales aplaties.

EXIGENCES. Demande une très grande humidité du sol et pousse volontiers dans l'eau.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent 25 à 40 jours pour lever.

UTILISATION. Bien que de qualité très inférieure, la pulpe du fruit peut être consommée crue. Etant donné sa très haute tolérance aux excès d'eau, pourrait servir de porte-greffe, dans certains cas, pour les autres anones.

Annona muricata

Annona muricata L.

  • Nom accepté : Annona muricata
  • Fr : Anone, Cachiman épineux, Corossolier.
  • An : Guanabana, Soursop.
  • Al : Anona, Flashenbaum, Stachelanone, Stachliger.
  • Es : Anona (Es), Catoche (Vén), Catuche (Vén), Guanaba (Aml), Guanábana (Aml).
  • Po : Anona, Curassol, Coração de rainha (Bré), Graviola (Bré), Pinha azeda (Bré).

ORIGINE. Terres basses de l'Amérique tropicale.

DESCRIPTION. Arbuste ou petit arbre de 3 à 8 m de haut, ramifié près de la base, à rameaux brun-rougeâtre et glabres.

Feuilles courtement pétiolées (5 à 8 mm), entières, bisériées, ovales-oblongues, plus ou moins aiguës à la base, courtement acuminées à l'apex, de 6 à 18 cm de long et de 2,5 à 7 cm de large (L/1 = 2,3 à 2,6), 6 à 12 paires de nervures latérales faiblement saillantes, coriaces, vert foncé, glabres et brillantes dessus, vert jaunâtre, soyeuses jeunes, glabres ensuite dessous, plus ou moins pubescentes sur la nervure médiane saillante.

Fleurs solitaires, pédicellées (l,5 à 2 cm), régulières, fortement odorantes, les 6 pétales épais, charnus, bisériés, les trois extérieurs plus grands (3 à 5 cm de long, 2 à 4 cm de large) d'abord verts devenant jaune pâle, les 3 intérieurs de 2 à 4 cm de long et de 1,5 à 3,5 cm de large.

Fruit syncarpe ovoïde ou cordiforme, vert foncé, pouvant atteindre 15 à 20 et même 35 cm de long et l0 à 15 cm de diamètre et peser 2 à 3 et même 4 kg, la surface couverte d'épines charnues de 3 à 6 mm représentant chacune un carpelle et recourbées vers le sommet, peau légèrement coriace entourant la pulpe d'un blanc crèmeux, charnue, juteuse contenant de nombreuses graines obovoïdes, comprimées, brillantes, brun foncé de 2 cm de long.

EXIGENCES. Pousse mieux en climats humides et dans les basses altitudes, mais n'est pas très exigeant pour le sol, bien que les sols argilo-sableux soient probablement les meilleurs parce qu'il craint l'eau du sous-sol.

MULTIPLICATION. Par graines (30 à 65 jours pour lever) bien qu'elles donnent des sujets de valeur différente. On peut écussonner à œil dormant prélevé sur bois bien mûr âgé d'un an.

CULTURE. La mise en place des plants se fait à 4 mois à une distance de 5 à 7 m. Ils adoptent généralement une bonne forme sans taille et celle-ci peut être réduite à la suppression des rameaux en excès, malformés et secs. Contre l'anthracnose, bouillie bordelaise ou zerlate, contre les thrips et les mouches, parathion ou malathion.

PRODUCTION. Commence la troisième ou la quatrième année. Les grosses récoltes sont rares et on pourrait peut-être les augmenter par la pollinisation artificielle.

UTILISATION. Les fruits sont rarement mangés au naturel ; le plus souvent, la pulpe, très riche en jus, est utilisée pour la préparation de boissons et de sorbets.

Annona purpurea

Annona purpurea Moç. et Sessé

  • Nom accepté : Annona purpurea
  • Fr : Atier, Corossol cœur de boeuf, Pomme-canelle rouge, Tête de nègre.
  • An : Negro-head, Soncoya.
  • Es : Cabeza de ilama (Mex), Cabeza de negro (Aml), Catiguire (Vén), Chincua (Mex), Chincuya (Gua, Sal), Guanábana torete (Pan), Manire (Vén), Manirote (Vén), Matacuy (Gua), Sincuya (Gua, Sal), Soncoya (Cr, Mex), Tucuria (Vén), Turagua (Vén).
  • Po : Cabeça de negro.

ORIGINE. Mexique (isthme de Téhuantépec) et Amérique centrale jusqu'à Panama (Côte Pacifique).

DESCRIPTION. Arbre de taille petite à moyenne pouvant atteindre 7 et même 12 m de haut et 25 à 30 cm de diamètre, à port étalé. Feuilles à pétioles courts et épais, entières, oblongues-elliptiques ou oblongues-ovales, à bords ondulés, de 20 à 30 cm de long et de 10 à 14 cm de large, les jeunes portant, sur la face inférieure, un tomentum qui persiste le long des nervures à l'état adulte.

Fleurs à boutons globuleux ou fortement pyramidaux, sessiles ou presque solitaires, extra-axillaires ou quelquefois opposées à la feuille, possédant 6 grands pétales dont les trois intérieurs sont imbriqués.

Fruit syncarpe rond de 15 à 20 cm de diamètre, recouvert de poils brunâtres ressemblant à du feutre, surface portant de nombreuses protubérances pyramidales généralement terminées par un crochet dirigé vers le pédoncule, chair de couleur orangée, fibreuse contenant des graines obovales plus ou moins aplaties de 2,5 de long et de 1,5 à 2 cm de large.

MULTIPLICATION. Par graines ou par greffe à œil dormant prélevé sur bois mûr âgé d'un an.

UTILISATION. Le fruit, bien que peu connu en dehors du sud Mexique et de l'Amérique centrale, est intéressant à cause de l'épaisseur de sa peau, de son parfum et de sa saveur qui rappelle un peu celle de la mangue ou de l'abricot. La pulpe est consommée crue.

Annona reticulata

Annona reticulata L.

  • Nom accepté : Annona reticulata
  • Fr : Cachimantier, Cœur de boeuf.
  • An : Bullock-heart, Custard apple, Jamaica apple, Sweetsop.
  • Al : Custardapfel, Ochsenherzapfel
  • Es : Anón (Pan, Vén), Anona (Equ), Anona colorado (Mex) Anona corazón (Per), Anona de Cuba (Es), Anona pelón (Col), Anón manteca (Es, Cub), Corazón (Col, Vén), Mamón (Cub).
  • Po : Condessa, Coração de boi, Milolo (Bré).

ORIGINE. Régions basses et moyennes d'Amérique tropicale et des Antilles.

DESCRIPTION. Petit arbre buissonnant jusqu'à 7 m de haut, très ramifié dès la base, écorce brune et rugueuse, rameaux téréticaules, jeunes recouverts de poils courts, glabres ensuite.

Feuilles distiques, simples, entières, pétiolées (8 à 15 mm), lancéolées ou oblongues-lancéolées, de 5 à 30 cm de long et de 2 à 7 cm de large, aiguës à l'apex, vert foncé, légèrement brillantes et glabres dessus, ternes, légèrement pubescentes et à nervure médiane saillante dessous.

Fleurs en petites grappes de 2 à 10 sur les jeunes rameaux, odorantes, 6 pétales bisériés, les 3 extérieurs vert-jaunâtre et plus ou moins blanc-jaunâtre à l'intérieur, très petits, semblables à des écailles, de 1 à 2 mm de long, blanc-jaunâtre ou vert-jaunâtre.

Fruit syncarpe globuleux ou cordiforme de 8 à 12 cm de diamètre, pouvant peser jusqu'à 1 kg, peau rougeâtre ou brun-rougeâtre à maturité, mince et lisse, mais à surface légèrement divisée en petites plaques pentagonales surtout lorsque le fruit est mûr, pulpe molle, juteuse, couleur crème ou blanc-grisâtre contenant de nombreuses graines brun foncé, oblongues et comprimées latéralement.

EXIGENCES. Préfère les climats humides. Très résistante aux conditions défavorables du sol (bon porte-greffe).

MULTIPLICATION. Par graines et greffage.

CULTURE. Distances de 4 à 7 m en tous sens. Les plants issus de graines peuvent être mis en place à un an.

PRODUCTION. Elle peut commencer à trois ans, mais en général, elle débute vers 4 ou 5 ans.

UTILISATION. La pulpe du fruit, sucrée mais insipide, est consommée crue ou utilisée pour la préparation de boissons et de sorbets.

Annona squamosa

Annona squamosa L.

  • Nom accepté : Annona squamosa
  • Fr : Attier, Anone écailleuse, Corossolier écailleux, Pomme-canelle.
  • An : Custardapple, Sugar-apple, Sweetsop.
  • Al : Kanelapfel, Zimtapfel.
  • Es : Anón (Col, Cub, Es, Per, Vén), Anona blanca (Mex), Atta del Brasil (Es), Chirimoya (Equ), Riñón (Vén), Saramuyo (Mex).
  • Po : Ata, Fruta da condessa (Bré), Fruta de conde (Bré), Pinha (Bré).

ORIGINE. Terres basses de l'Amérique tropicale et des Antilles.

DESCRIPTION. Petit arbre de 3 à 7 m de haut, ramifié près de la base, rameaux avec de fines fentes longitudinales et de nombreuses lenticelles semblables à des verrues, les jeunes ramilles très velues, les parties plus âgées glabres, toutes les parties odoriférantes lorsqu'elles sont cassées ou froissées.

Feuilles pétiolées (5 à 12 mm), entières, oblongues-ovales ou oblongues-elliptiques, obtusément aiguës à 1'apex, en coin à la base, de 5 à 20 cm de long et de 2 à 8 cm de large, membraneuses, vert foncé et glabres ou légèrement pubescentes dessus, glauques et légèrement pubescentes dessous, ternes sur les 2 faces, 10 à 15 paires de nervures latérales minces à peine saillantes.

Fleurs régulières, solitaires ou géminées, latérales ou opposées aux feuilles et pendantes, pédicelles de 1 à 2 cm, sépales de 1 à 2 mm de long, 6 pétales bisériés, les extérieurs de 1,5 à 3 cm de long, vert jaunâtre extérieurement et blanc jaunâtre intérieurement, les 3 intérieurs de 1 mm et moins, rouge sang à la base.

Fruit syncarpe ovoïde ou cordiforme aux carpelles lâchement soudés, vert jaunâtre, généralement recouvert d'un velouté blanc ou bleuâtre, de 5 à l0 cm de diamètre, pulpe blanc jaunâtre ou blanche, juteuse, charnue, contenant de nombreuses graines obovoïdes, brun foncé ou noir brillant, de 1 à 1,5 cm de long.

EXIGENCES. Demande un climat sec et chaud, un climat humide n'étant pas favorable à sa croissance ; n'a, par contre, guère d'exigences particulières quant à la nature du sol s'il draine bien.

MULTIPLICATION. Par graines qui demandent 50 à 70 jours pour lever et par greffage à œil dormant prélevé sur bois mûr âgé d'un an sur porte-greffe de la même espèce.

CULTURE. Plantation à des distances de 4 à 6 m. Issus de graines, les plants peuvent être mis en place à 1'âge d'un an. Ils ne nécessitent que peu de taille et les traitements sont semblables à ceux effectués pour les autres anones.

PRODUCTION. Débute vers l'âge de 3 ou 4 ans.

UTILISATION. La pulpe du fruit ne se consomme qu'à l'état bien mûr, elle est alors très savoureuse et se mange, en général, crue.


Il existe bien d'autres espèces d'anones dont les fruits sont comestibles.

Annona aurantiaca

Annona aurantiaca Barb. Rodr. du Brésil (Mato Grosso, Goyas, Minas Gerais), est un arbuste (2-3 m) donnant des fruits globuleux-ovoïdes d'environ 6 cm de long et 5,5 cm de diamètre, à peau de couleur orangée avec aréoles rhomboïdales portant une pointe aiguë au centre.

Annona cacans

Annona cacans Warms. du Brésil (forêts fraîches de Rio de Janeiro et plus au Sud) est un arbre donnant des fruits globuleux à ovoïdes, de 10 à 12 cm de diamètre, très aromatiques. La pulpe est douce, mais un peu purgative.

Annona coriacea

Annona coriacea Mart. du Brésil (Mato Grosso) au Paraguay est un arbrisseau ou un arbuste (1-2 m) à fruits ovoïdes ou globuleux, de 12 à 20 cm de diamètre dont la peau est peu aréolée et la pulpe blanche ou légèrement jaune, de saveur agréable.

Annona crassifolia

Annona crassifolia Mart. du Brésil central (Sao Paulo, Goyas, Bahia) est un arbuste de croissance lente (1-3 m) donnant des fruits globuleux d'environ 15 cm de diamètre, à peau couverte d'aréoles rhomboïdes-coniques et à pulpe plutôt insipide.

Annona furfuracea

Annona furfuracea St Hil. généralement dans les savanes sableuses du Brésil (Mato Grosso, Sao Paulo, Goyas, Minas Gerais) est un petit arbuste (1-2 m) à fruits ovales de 7 à 9 cm de long, profondément aréolés dans leur jeune âge, puis écailleux et verts adultes.

Annona longiflora

Annona longiflora S. Wats. du Mexique (Jalisco) est un arbuste (1-3 m) à fruits globuleux-ovoïdes de 2 à 2,5 cm de diamètre, réticulés ou tuberculés dont la pulpe est consommée fraîche ou sous forme de boissons.

Annona nutans

Annona nutans Fries du sud Brésil, Paraguay et nord Argentine (Formosa) est un arbuste ou un petit arbre (0,50 à 6 m) à rameaux épineux et donnant des fruits ovoïdes de 3 à 7 cm de long et de 2,5 à 5 cm de large dont la peau est couverte d'aréoles coniques-aiguës.

Annona paludosa

Annona paludosa Aubl. des savanes et bords de savanes des Guyanes est un arbuste (1,50 à 5 m) à fruits ovoïdes de 3 à 5 cm de long et de 2 à 4 cm de diamètre, couverts de très nombreuses petites aréoles prolongées en petits tubercules. La pulpe, très ferme, est de peu de goût.

Annona salzmannii

Annona salzmannii A.DC. du Brésil (Pernambouco, Bahia) est un arbre pouvant atteindre 10 m de haut, à fruits oblongs, de 15 à 20 cm de long, vert jaunâtre. Leur pulpe est douce et assez savoureuse.

Annona scleroderma

Annona scleroderma Saff. du sud du Mexique et du Guatémala est un petit arbre dont les fruits possèdent une peau assez épaisse et une pulpe aromatique.

Annona spinescens

Annona spinescens Mart. du Brésil (Piaui, Goyas, Bahia) est un arbuste ou un petit arbre épineux à fruits ovoïdes, de 6 à 8 cm de long et de 2 à 5 cm de large, de couleur orangé foncé à maturité. La pulpe de couleur rose saumon est plutôt insipide.

Annona spraguei

Annona spraguei Saff. de Panama est un petit arbre à petits fruits globuleux ou ovoïdes dont la pulpe de couleur orange est farineuse.

Annona testudinea

Annona testudinea Saff. du Guatémala et du Honduras est un petit arbre dont les fruits possèdent une pulpe juteuse et aromatique.

Annona vepertonium

Annona vepertonium Mart. du Brésil (Bahia) est un arbuste ou un petit arbre (jusqu'à 7 m de haut), rameux, à fruits globuleux d'environ 7 cm de diamètre, verruqueux.


GENRE ROLLINIA

ORIGINE. Ce genre, d'environ 50 espèces, s'étend du Mexique et des Antilles au Chili et à l'Argentine. Il est particulièrement bien représenté au Brésil et au Paraguay.

DESCRIPTION. Arbres ou arbustes. Les fleurs, généralement groupées en inflorescences opposées aux feuilles ou extra-axillaires, sont très distinctes de celles des anones. La corolle est gamopétale avec les lobes correspondant aux pétales extérieurs des anones. Le fruit est un syncarpe, généralement charnu et subglobuleux, ressemblant à celui des anones.

EXIGENCES ET CULTURE. Très semblables à celles des anones d'origine tropicale.

MULTIPLICATION. Le plus souvent effectuée par graines, elle demanderait, tout au moins pour les bonnes variétés, à être faite par voie végétative (greffage en écusson ou en fente).

UTILISATION. Pour quelques espèces, les fruits sont très prisés et rivaux de ceux des meilleures anones. Ils sont consommés soit frais, soit sous forme de boissons et de sorbets.

Rollinia mucosa

Rollinia mucosa Baill.

  • Nom accepté : Annona mucosa
  • Fr : cachiman crème, Cachiman morveux.
  • An : Wild cashina (Trinidad), Wild sweetsop.
  • Al : Rotzapfel, Schleimapfel.
  • Es : Anón cinamarrón.
  • Po : Araticum pitaia (Bré), Condessa (Bré).

ORIGINE. Forêts des Antilles et du nord de l'Amérique du sud.

DESCRIPTION. Arbre de taille petite à moyenne, à rameaux minces, bruns, pubescents jeunes, glabres ensuite. Feuilles alternes, simples, entières, elliptiques ou oblongues, de 12 à 25 cm de long et de 3 à 9 cm de large, aiguës ou acuminées à l'apex, arrondies ou aiguës à la base, membraneuses, glabres excepté sur les nervures dessus et poilues avec des nervures saillantes dessous.

Fleurs par 2 ou 3 sur les rameaux juste au-dessous des feuilles, pédicellées (2 à 3 cm), sépales triangulaires de 4 mm de large, pétales grisâtres-verdâtres, les 3 extérieurs de 1 à 2 cm, ovales-oblongs avec apex arrondi, très cotonneux, étalés au sommet, les 3 intérieurs plus petits.

Fruit syncarpe globuleux de 8 à 12 cm de diamètre, de couleur grisâtre, couvert de protubérances charnues coniques, de 5 à 10 mm de haut, pulpe molle, très visqueuse, nombreuses graines noires d'environ 1 cm de long.

MULTIPLICATION. Par graines. Les meilleurs pieds mériteraient une multiplication végétative (greffage).

UTILISATION. La pulpe du fruit est très appréciée pour confectionner des boissons rafraîchissantes et des sorbets.

Rollinia pulchrinervia

Rollinia pulchrinervia DC.

  • Nom accepté : Annona mucosa
  • Fr : Abriba (Gf), Corossol sauvage.
  • An: Biriba. Es: Biriba, Llama (Vén).
  • Po : Beriba (Bré), Biriba (Bré).

ORIGINE. Guyanes et nord du Brésil (Para).

DESCRIPTION. Arbre de taille petite à moyenne, à jeunes rameaux pubescents, glabres ensuite. Feuilles alternes, simples, entières, pétiolées (8 à 12 mm), ovales-oblongues ou oblongues-elliptiques, de 12 à 18 cm de long et de 5 à 10 cm de large, acuminées à l'apex, brusquement rétrécies et obtuses à la base, jeunes légèrement tomenteuses dessus, plus fortement dessous principalement le long de la nervure médiane et des nervures latérales, adultes glabres dessus, glabres dessous excepté sur la nervure médiane et sur les nervures latérales.

Fleurs géminées de 1,5 à 2 cm de long, odorantes, pubérulentes, lobes de la corolle très divergents et courbés.

Fruit syncarpe globuleux ou subglobuleux, de 8 à 12 cm de diamètre, de couleur jaunâtre, aréoles aux contours marqués et se terminant par une pointe. Pulpe charnue, blanche ou crème, nombreuses graines comprimées latéralement de 1,5 à 2 cm de long et de 0,8 à 1 cm de large.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe juteuse, sucrée, agréablement parfumée, est consommée crue. Sa saveur la rapproche de celle de la chérimole. Elle pourrait être utilisée pour la fabrication de jus et de sorbets.

Rollinia silvatica

Rollinia silvatica Mart.

ORIGINE. Brésil (Etats de Minas Gerais, Sao Paulo).

DESCRIPTION. Petit arbre à tronc droit et à ramilles tomenteuses-ferrugineuses.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétioles poilus-ferrugineux, plus ou moins ovales ou lancéolées-elliptiques, de 8 à 12 cm de long et de 3 à 6 cm de large (L/1 au maximum 3), courtement acuminées, aiguës ou obtuses à l'apex, plus ou moins aiguës à la base, pubérulentes jeunes, glabres ensuite ou légèrement hirsutes-tomenteuses dessous sur les nervures.

Fleurs solitaires ou par 2, de 15 mm de large, à pédicelles tomenteux-ferrugineux, corolle ailée et suborbiculaire.

Fruit syncarpe subglobuleux, de 4 cm de diamètre, à base aplatie, tomenteux-ferrugineux, les carpelles le composant forment des aréoles pentagonales saillantes de 6 à 10 mm de large, et nombreuses graines dans pulpe molle, blanchâtre.

MULTIPLICATION. Par graines.

UTILISATION. La pulpe, subacide, peut être consommée crue, ou sous forme de boissons et de sorbets.


Parmi les autres Rollinia à fruits comestibles, on peut citer :

Rollinia emarginata

Rollinia emarginata Schlecht. des lieux plus ou moins marécageux et des bords des cours d'eau du sud Brésil, Paraguay et nord Argentine. C'est un arbuste (2-4 m) à fruits ovales-globuleux de 2,5 à 3 cm de diamètre dont la peau jaune possède des aréoles terminées en pointe.

Rollinia jimenezii

Rollinia jimenezii Schlecht. d'Amérique centrale est un petit arbre portant des fruits (ressemblant à ceux de la pomme-canelle) ovoïdes ou cordiformes, d'environ 6 cm de diamètre et dont les carpelles sont lâchement adhérents. La pulpe blanche a un goût assez agréable, mais moins bon que celui de la pomme-canelle.

Rollinia laurifolia

Rollinia laurifolia Schlecht. du nord Brésil est un petit arbre (5-10 m) à petits fruits subglobuleux dont les carpelles sont distinctes. La pulpe blanche, mucilagineuse est un peu sucrée et d'un goût agréable.

Rollinia longifolia

Rollinia longifolia St Hil. du Brésil (Minas Gerais, Rio de Janeiro) est un petit arbre (5-7 m) à fruits globuleux, de 5 à 7 cm de diamètre, squameux, pubescents, avec aréoles légèrement convexes.

Rollinia orthopetala

Rollinia orthopetala A. DC. du nord Brésil et des Guyanes, généralement dans les forêts inondées, est un arbre (8-12 m) à fruits globuleux de 8 à 12 cm de diamètre dont la peau jaunâtre est couverte d'aréoles convexes, subpentagonales (2 à 2,5 cm). La pulpe blanche est douce.

Rollinia sieberi

Rollinia sieberi A. DC. des Antilles est un arbuste ou un petit arbre à fruits globuleux ou ovoiaes, de 7 à 9 cm de long dont les carpelles sont lâchement soudés. La pulpe, blanche et légèrement visqueuse, est fondante et sucrée.