Prunus avium

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Prunus avium (L.) L.

alt=Description de l'image Image non disponible.JPG.
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Prunus

2n = 2x = 16

Origine : Europe centrale, Russie, Turquie, Caucase

sauvage ou cultivé

Français cerisier
Anglais cherry


Résumé des usages
  • fruit consommé frais ou transformé
  • feuilles alimentaires
  • feuilles utilisées pour les cornichons fermentés
  • médicinal : queues de cerises


Description

Noms populaires

français merisier, cerisier, bigarreautier / merise, cerise, bigarreau, cerise douce
anglais cherry, sweet cherry
allemand Kirschbaum / Kirsche
néerlandais kers, zoete kers
italien ciliegio / ciliegia
espagnol cerezo / cereza
portugais cerejeira / cereja
turc kiraz

Classification

Prunus avium (L.) L. (1755)

basionyme :

  • Prunus cerasus var. avium L. (1753)

synonyme :

  • Cerasus avium (L.) Moench (1794)

L’espèce est allogame, et la plupart des cultivars sont auto-incompatibles, ce qui implique qu’il faut planter plusieurs cultivars de classes de compatibilité différentes dans un verger.

subsp. avium

français merisier
anglais gean, merry, mazzard
allemand
néerlandais kriek (nord des Pays-Bas)
italien
espagnol
catalan
portugais

Forme sauvage. C’est un arbre forestier qui forme un fût et donne un bois précieux. Ses fruits sont petits (10 mm de diamètre) et comestibles. Ils sont très appréciés des oiseaux, d’où son nom scientifique de « prunier des oiseaux ».

Groupe Guigne

synonymes :

  • Prunus cerasus L. var. juliana L. (1753)
  • Prunus avium subsp. juliana (L.) Janchen (1953)
français guigne
anglais heart cherry
allemand Herzkirsche, weiche Kirsche
italien ciliegia tenerina

Les guignes ont la chair tendre et le jus fortement coloré. Ce sont surtout des cultivars traditionnels, cultivés en jardins familiaux. La fragilité de ces cerises handicape leur commercialisation. On peut citer :

  • les Guindoux ou Guindouilh, ensemble de populations du Sud-Ouest ;
  • ‘Noire de Tartarie’ ou ‘Black Tartarian’.

Groupe Bigarreau

synonymes :

  • Prunus cerasus L. var. duracina L. (1753)
  • Prunus avium subsp. duracina (L.) Janchen (1953)
français bigarreau, cerise douce
anglais Bigarreau cherry
allemand Knorpelkirsche
néerlandais vleeskers, knapkers
italien ciliegia durone
espagnol cereza gordal, cereza garrafal
portugais cereja garrafal
grec moderne κερασιά τραγανά, πετροκερασιά - kerasia traghana, petrokerasia

Les bigarreaux ont la chair ferme et croquante, et le jus pas ou peu coloré. Parmi les cultivars les plus répandus, on peut citer :

  • ‘Hedelfinger’ ou ‘Géant d’Hedelfingen’, à épiderme pourpre violacé ;
  • ‘Napoléon’ (aussi appelé ‘Royal Anne’ et ‘Wellington’), à épiderme carmin sur fond jaune pâle, chair jaune pâle, destiné surtout à la transformation ;
  • ‘Reverchon’, à épiderme pourpre foncé et chair rose ;
  • ‘Burlat’, précoce et rouge pourpre ;
  • ‘Cœur de pigeon’, à épiderme jaune clair, apprécié en jardins familiaux ;
  • ‘Van’, à épiderme rouge brillant et chair rose, obtenu en Colombie-Britannique en 1944 ;
  • ‘Tardif de Vignola’, à épiderme pourpre foncé et chair rouge foncé, originaire d’Italie ;
  • ‘Bing’ et ‘Lambert’, obtenus après 1860 en Oregon, et qui forment le gros de la production aux États-Unis.

Cultivars

Histoire

Usages

En Turquie, les feuilles servent à envelopper des boulettes de viande, de riz ou de boulgour, appelées sarma. (Dogan et al., 2015, 2017).

L'amande s'emploie pour parfumer les onguents et pour confectionner des colliers réputés antinévralgiques (BOUQUET, 1921).

Références

  • Chauvet, Michel, 2018. Encyclopédie des plantes alimentaires. Paris, Belin. 880 p. (p. 603)
  • Dogan, Yunus et al., 2015. Of the importance of a leaf: The ethnobotany of sarma in Turkey and the Balkans. J. Ethnobiol. & Ethnomed., 11-26. doi : 10.1186/s13002-015-0002-x
  • Dogan, Yunus ; Nedelcheva, Anely & Pieroni, Andrea, 2017. The diversity of plants used for the traditional dish sarma in Turkey: nature, garden and traditional cuisine in the modern era. Emirates Journal of Food and Agriculture, 29 (6) : 429-440. doi: 10.9755/ejfa.2016-09-1238.

Liens