Acacia

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Acacia Mill.

alt=Description de l'image Image non disponible.JPG.
Ordre Fabales
Famille Fabaceae

espèces



Biologie

Classification

Acacia Mill. (1754), nom. cons.

  • ancien lectotype : Acacia scorpioides (L.) W. F. Wight (1905)
  • nouveau lectotype : Acacia penninervis Sieber ex. DC. (1825)

Genre à revoir entièrement depuis son éclatement.

Il s'avère que le genre Acacia sensu lato est polyphylétique. Il n'est guère possible de le maintenir tel quel, car plusieurs clades sont imbriqués, comme Parkieae pro parte, Ingeae (dont Faidherbia), Anadenanthera, Calliandra et Piptadenia.

Suite à la proposition de Orchard & Maslin (2003), les congrès botaniques de Vienne (2005) et de Melbourne (2011) ont décidé de néotypifier le genre Acacia sur la base de Acacia penninervis Sieber ex. DC. L'argument principal est que le groupe concerné, Racosperma ou Acacia subgenus Phyllodineae, comprend le plus grand nombre d'espèces, 987 sur 1380.

Orchard & Maslin (2005) soulignent que des décisions similaires basées sur le nombre d'espèces concernées ont déjà été prises dans le passé, pour les genres Hedysarum, Leucaena, Centaurea, Bossiaea.

On aurait ainsi :

  • 1. Vachellia (syn. : Acacia, Acacia subgenus Acacia) ; groupe pantropical de 163 espèces).
  • 2. Senegalia (syn. : Acacia subgenus Aculeiferum) groupe pantropical de 203 espèces. Ce groupe reste polyphylétique.
  • 3. Acaciella (syn. : Acacia subg. Aculeiferum section Filicinae) groupe de 15 espèces américaines.
  • 4. Mariosousa, groupe de 13 espèces américaines dont Acacia coulteri.
  • 5. Acacia sensu stricto (syn. : Racosperma (syn. : Acacia subgenus Phyllodineae) groupe de 987 espèces essentiellement australiennes.

L'inconvénient de cette décision est qu'elle interrompt un usage historique plurimillénaire, car le nom acacia remonte au grec ancien. Mais Linné lui-même avait déjà utilisé bien des noms anciens dans un sens nouveau. Les botanistes sont donc coutumiers de cette pratique.

Par ailleurs, les espèces cultivées comme "mimosas" restent des Acacia, et de toute façon, celles du genre Senegalia doivent être séparées d'Acacia.

Espèces

Références

  • Brummitt, R. K. 2004. Report of the Committee for Spermatophyta: 55. Taxon, 53:826–829. [recommande la conservation sur un type australien].
  • Clarke, H. D. et al., 2000. Implications of chloroplast DNA restriction site variation for systematics of Acacia (Fabaceae: Mimosoideae). Syst. Bot., 25:618–632.
  • Ebinger, J. E. et al., 2000. Taxonomic revision of South American species of the genus Acacia subgenus Acacia (Fabaceae: Mimosoideae). Syst. Bot., 25:588–617.
  • Lewis, G. et al., eds. 2005. Legumes of the world. (Leg World), 188.
  • Luckow, M. et al. (46 auteurs en tout), 2005. Acacia: the case against moving the type to Australia. Taxon, 54:513–519. [donne un arbre phylogénétique]
  • Maslin, B. R. et al., 2003. Overview of the generic status of Acacia (Leguminosae: Mimosoideae). Austral. Syst. Bot. 16:1–18. [non monophylétique, devrait être divisé en 5 genres].
  • McNeill, J. & N. J. Turland. 2010. The conservation of Acacia with A. penninervis as conserved type. Taxon, 59:613–616. [discute la controverse sur la conservation de Acacia Mill.].
  • Moore, G. et al., 2010. Acacia, the 2011 Nomenclature Section in Melbourne, and beyond. Taxon, 59:1188–1195. [discute la controverse sur la conservation de Acacia Mill.].
  • Murphy, D. J. et al., 2010. Molecular phylogeny of Acacia Mill. (Mimosoideae: Leguminosae): evidence for major clades and informal classification. Taxon, 59:7–19. [ne traite que de Acacia sensu stricto]
  • Orchard, A. E. & B. R. Maslin. 2003. (1584) Proposal to conserve the name Acacia (Leguminosae-Mimosoideae) with a conserved type. Taxon, 52:362–363. [propose la conservation sur un type australien].
  • Orchard, A. E. & B. R. Maslin. 2005. The case for conserving Acacia with a new type. Taxon, 54:509–512.

Liens