Guarea macrophylla (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Guarea kunthiana
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Swietenia macrophylla
Planche 135 : MELIACEAE. IV. Guarea macrophylla var. macrophylla. A. Rameau fructifié. B. Rameau fleuri. C. Fruit. D. Plantule. E. Écorce (coupe transversale).

[565]

Guarea macrophylla M. Vahl Eclog. Amer. 3 : 8 (1807).

Synonymes : Guarea perrottetiana A. Juss. (1830).

Note : G. macrophylla est une espèce très variable (par les feuilles et les fruits) que PENNINGTON (1982) a morcelée en plusieurs sous-espèces ; la sous-espèce macrophylla est endémique des Petites Antilles. Les autres sous-espèces sont sud-américaines.

Noms vernaculaires : Fr : Bois-pistolet (Guadeloupe) ; Bois caco (Martinique) ; Bois rouge à balles (Antilles françaises).

Description: Grand arbre atteignant 20 cm de haut et 90 cm de diamètre (et même 110 cm à Anse Couleuvre, Martinique). Pied : Quelques pattes (diamètre 27-31 cm). Écorce : épaisseur totale 5-7 mm pour un diamètre de 27- 31 cm. Aspect externe : orange jaunâtre à brun rougeâtre, sublisse ou fissurée longitudinalement, peu profondément. Rhytidome : 2-3 mm. Écorce vivante : après avoir démasclé le rhytidome, l’écorce grattée est orange clair vif, chanvreuse, à forte odeur de rose ; section transversale orange, feuilletée, fibreuse, homogène. Aubier : Pores visibles, rayons subvisibles ; semble pourvu de cernes. Feuilles : alternes paripennées à croissance continue, atteignant 60 cm de long ; 5-10 paires de folioles elliptiques-allongées de 8-25 × 3-10 cm avec des très fins points pellucides. Fleurs : inflorescences en panicules axillaires atteignant 25 cm de long. Fruits : capsules globuleuses, env. 3 cm de long, irrégulièrement verruqueuses, bosselées, costulées, ce qui identifie l’espèce. Phénologie : sempervirent. Fleurs en décembre-janvier, avril (DUSS) ; aussi février. Fruits de janvier à mars et aussi octobre. Habitat : forêt dense et semi-décidue, entre 100 et 500 m. Tempérament : bords de ravine ; sciaphile, méso-hygrophile. Plantule : Type IX. La graine ressemble à celle de G. glabra ; des restes de l’arille orange peuvent y adhérer. Le premier nœud de deux feuilles opposées est nettement aplati selon le plan défini par les deux nervures principales. Un duvet clair recouvre l’apex et les bourgeons axillaires proéminents ; il persiste sur les parties jeunes de l’axe aérien et sur les pétioles mais se colore en brun vert sombre. Les nervures des jeunes feuilles, surtout la côte, sont rouge sombre sur les deux faces, mais cette teinte disparaît rapidement.

Usages : Construction ; menuiserie intérieure et ébénisterie (GRÉBERT).

Distribution générale : Petites Antilles et Amérique du Sud.

Distribution aux Petites Antilles : Montserrat, Antigua, Guadeloupe (Basse-Terre), Marie-Galante, Dominique, Martinique, Ste-Lucie, St Vincent, Grenade.

Matériel examiné : BT : BÉNA 1471, s.loc. (P) ; ROLLET 1325, 1347, entrée Bois Mahler, 100 m (GUAD) ; ROLLET 1474, Montée Morne de Mazeau, 400 m (GUAD) ; TANDY 82, Forêt de Bellevue, Pointe Noire (GUAD). D : STERN & WASSHAUSEN 2393, Syndicate (DHN), cité par NICOLSON and al. M : HAHN 560, montagne du Vauclin (P) ; HAHN 760, environs du Lamentin (P) ; HAHN 806, vallée de Saint-Pierre (P) ; ROLLET 1627, Hôpital psychiatrique Colson, 550 m (GUAD) ; ROLLET 1653, Anse Couleuvre près rivière des Galets, 200 m (GUAD).

Observations : BT : Bains jaunes (Rivière rouge et Rivière noire), bois de Matouba et de Gourbeyre (DUSS). MG : çà et là dans les ravines (ROLLET). M : Anse Couleuvre, crête à 480 m ; Habitation Etage, 250 m (FIARD & ROLLET) ; Bois de l’Alma, Calebasse, Ajoupa-Bouillon, Le Lorrain (DUSS) ; ROLLET 1682, route de la traversée, Deux Choux, 580 m (GUAD). SL : Quilesse, 450 m (ROLLET). SV : Anon, 1893 ; Fenton Mountain, Sud de Mayorca, 300-400 m. Gr : PENNINGTON, 1982.

Bibliographie : (*Iconographie ; **couleur). Anon 1893 ; CIRAD-Forêts 1990** ; DUSS 1897 ; FIARD 1992 ; FOURNET 1978 ; GRÉBERT 1935 ; HOWARD* 1988 ; NICOLSON and al. 1991 ; PENNINGTON 1982 ; QUESTEL 1951.

Anatomie du bois

coupe transversale (en haut à gauche), coupe tangentielle (en haut à droite), coupe radiale (en bas) (P. Détienne & P. Jacquet)

Guarea glabra, Guarea kunthiana, Guarea macrophylla :

  • Bois parfait beige rosé à brun rouge, peu distinct à bien différencié de l’aubier beige, à grain moyennement fin, à maille fine non distincte, mi-dur et mi-lourd (0,60 à 0,80 g/ cm3).
  • Pores disséminés, isolés ou accolés radialement par 2 à 4, au nombre de 6 à 15 par mm2, peu visibles à l’œil nu (diamètre moyen d’environ 100 μm chez G. glabra, de 120 à 160 μm chez les 2 autres), parfois obstrués par des dépôts blanchâtres.
  • Perforations des éléments vasculaires uniques ; taille des ponctuations intervasculaires de l’ordre de 3-4 mm.
  • Parenchyme abondant, souvent perceptible à l’œil nu, en lignes épaisses, légèrement sinueuses, reliant les pores. Files de cellules composées de 4 à 8 éléments dont certains recloisonnés et cristallifères.
  • Rayons 1- et 2-sériés en mélange mais parfois avec une forte majorité de 1-sériés, au nombre de 9 à 12 par mm, de structure sub-homogène à très légèrement hétérogène. Ponctuations radiovasculaires identiques en taille aux intervasculaires.
  • Fibres fréquemment cloisonnées, à ponctuations simples.