Crescentia cujete

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Crescentia cujete L.

alt=Description de l'image Image non disponible.JPG.
Ordre Lamiales
Famille Bignoniaceae
Genre Crescentia

2n =

Origine : aire d'origine

sauvage ou cultivé

Français calebassier
Anglais calabash tree


Cette page a été créée par un robot. Les premières tâches à faire sont de vérifier les liens, de clarifier la nomenclature et de choisir des photos dans Wikimedia Commons.


Description

ORIGINE. Sud du Mexique et Amérique centrale (cultivé et subspontané dans beaucoup de régions).

DESCRIPTION. Petit arbre de 6 à 12 m de haut, à rameaux longs, souvent diffus-pendants.

Feuilles alternes ou fasciculées, simples, entières, pétiolées ; limbe oblancéolé ou spatulé, de 6 à 20 cm de long et 3 à 6 de large, arrondi, aigu ou brièvement cuspidé à l'apex, atténué à la base, glabre ou pubérulent sur les nervures de la face inférieure.

Fleurs hermaphrodites, solitaires ou fasciculées par 2-3, sur le tronc et les branches, calice campanulé de 1,5 à 2 cm de long, irrégulièrement fendu, glabre ou lépidote extérieurement, corolle de couleur blanc-jaunâtre avec les nervures pourpres ou rougeâtres, de 4 à 8 cm, à tube campanulé, élargi et plissé au-dessous du milieu, limbe oblique 5-lobé, 4 étamines.

Fruit capsule (calebasse) ovoïde ou globuleuse, de 15 à 30 cm de long et de 10 à 25 de diamètre, péricarpe dur, crustacé ; nombreuses graines immergées dans une pulpe jaunâtre.

MULTIPLICATION. Par graines. (Fouqué, 1972)

Noms populaires

français calebassier / calebasse
anglais calabash tree
allemand Calabassen-baum, Kalabassen-baum (Fouqué, 1972)
espagnol calabacero (CR), cuautecomate (Mex), cucharo (Vén), cujete (Mex), guacalhuacal (Sai), cuira (Cub), güire (Vén), japacary (Arg), jicaro (Mex), morito (Sai), morro (Gua, Bél), taparo (Vén), tecomate (Mex), totumo (Col, Pan, PR, Vén), higüero (PR), mate (Equ) (Fouqué, 1972)
portugais cabaceira, cabaço (Bré), coite (Bré), cuieira (Bré), cuia pequena (Bré) (Fouqué, 1972)

Classification

Crescentia cujete L. (1753)

Cultivars

Histoire

Usages

Les graines peuvent être consommée cuites. Autrefois, les fruits entiers étaient mis sous la cendre brûlante. Par ce moyen la pulpe charnue se liquéfie et produit en abondance un jus avec lequel on fabriquait le « sirop de calebasse ».

Les fruits sont utilisés comme ustensiles domestiques après les avoir coupés en deux et les avoir vidés de la pulpe et des graines. (Fouqué, 1972)

Références

  • Fouqué, A., 1972. Espèces fruitières d'Amérique tropicale. Paris, Institut français de recherches fruitières outre-mer (IFAC). voir notice
  • Hartman, C.-V., 1910. Le calebassier de l'Amérique tropicale. Études d'ethnobotanique. Journal de la Société des Américanistes. 7: 131-143. DOI : 10.3406/jsa.1910.3576 en ligne sur Persée

Liens