Chrozophora tinctoria

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Chrozophora tinctoria
(L.) A. Juss. ex Spreng.

alt=Description de l'image Chrozophora tinctoria Habitus 2010-6-25 DehesaBoyaldePuertollano.jpg.
plante
Ordre Malpighiales
Famille Euphorbiaceae
Genre Chrozophora

2n =

Origine : Méditerranée à Inde et Arabie

sauvage et cultivé

Français maurelle
Anglais dyer's-croton


Résumé des usages
  • cultivée comme tinctoriale
  • colorant bleu des manuscrits médiévaux
  • jadis colorant alimentaire et textile
  • médicinal en Iran
  • huile des graines comestible


Description

  • plante herbacée annuelle de 10-40 cm, tomenteuse-grisâtre, à racine pivotante
  • tige dressée, à rameaux étalés
  • feuilles alternes, longuement pétiolées, ovales-rhomboïdales, sinuées-dentées, stipulées, portant 2 glandes en dessous vers la base du limbe
  • fleurs jaunâtres, monoïques
  • fleurs mâles subsessiles en grappes courtes et dressées, à 5 sépales lancéolés, 5 pétales linéaires, 5-10 étamines soudées à la base
  • fleurs femelles 1-4 à la base de la grappe mâle, pédonculées, à 10 sépales et 3 styles bifides
  • fruit : capsule de 7-8 mm, penchée, à 3 coques globuleuses, tuberculeuses, monospermes

Noms populaires

français maurelle, tournesol, tournesol en drapeaux
anglais dyer's-croton, giradol, turnsole
allemand Lackmuskraut
italien girasole, tornasole
espagnol tornasol, cenclia, giradol
portugais tornasol, tornassol dos franceses
arabe
  • حشيشة العقرب - ḥašišat al‘aqrab, "herbe au scorpion", غبيرا - ġubīrā (Egypte, Ibn al-Bayṭār, XIIIe)
  • تُنَوِم - tunawim (Ibn al-Bayṭār, XIIIe)
  • ẖubbayza raṭba (litt. : la mauve lisse (inspiré par la forme des fruits)
  • mera's (Boulet & al., 1990)
  • nīl (litt. : indigo ; en raison des propriétés tinctoriales) (Charnot, 1945). (Bellakhdar, Pharmacopée marocaine traditionnelle, 1997)
syriaque صامر يوما - ṣāmar yūmā (Ibn al-Bayṭār, XIIIe)

Classification

Chrozophora tinctoria (L.) A. Juss. ex Spreng. (1826)

basionyme :

  • Croton tinctorius L. (1753)

synonyme :

  • Tournesol tinctoria (L.) Baill. (1884)
  • Chrozophora verbascifolia (Willd.) Spreng. (1826)
  • Heliotropium tricoccum C. Bauh., Pinax 253.

Cultivars

Histoire

La culture de la maurelle a longtemps été une spécialité d'une commune du Gard, Gallargues-le-Montueux.


Usages

Selon LABBE (1950), on tire de cette plante vénéneuse une matière colorante bleue, qui, rapporte TROTTER (1915), est surtout employée pour la teinture des nattes.

Le charbon résultant de la combustion de Chrozophora verbascifolia A. de Juss. est employé dans la fabrication d'une poudre (TROTTER, 1915).

La maurelle, produit un colorant bleu-violet, le tournesol, utilisé au Moyen Âge pour réaliser les manuscrits enluminés. La maurelle s’utilisait aussi comme colorant alimentaire (fromages hollandais, vins, alccols). Elle colorait en bleu le papier qui servait à emballer le sucre.

C'est la base de la teinture de tournesol, réactif chimique couramment utilisé par les chimistes pour évaluer le pH d'une solution. Le réactif vire du bleu au rouge en présence d'un acide.

Références

  • Tournesol in Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, Supplément 1751, Tome 16, pp. 479-484.
  • Tournesol (Art de la culture et de l'apprêt du), in Encyclopédie Méthodique de Pancoucke (Arts et Métiers Mécanique, 1791, tome 8, pp. 214-219.)
  • Croton des teinturiers ou Tournesol in Maison rustique du XIXe siècle, 1836-42, p. 88.
  • Amigues, Suzanne, 1996. Les "fiancées du soleil". in B. Bakhouche et al., Actes du colloque international de Montpellier, 23-25 mars 1995. Repris dans Etudes de botanique antique. Paris, De Boccard, 2002. pp. 379-393.
  • Cardon, Dominique, 2003. Le monde des teintures naturelles. Paris, Belin. 586 p.
  • Galmiche, Jean-Marie, 2013. Maourèla : Chrozophora tinctoria. volume 1. Saint-Affrique, Fleurines. 160 p.
  • Galmiche, Jean-Marie, 2013. Maourèla : Chrozophora tinctoria. Saint-Affrique, Fleurines. volume 2. L'histoire de la Maurelle à Gallargues-le-Montueux. 492 p.
  • Joly, N., 1840. Observations générales sur les plantes qui peuvent fournir des couleurs bleues à la teinture. Recherches sur le Chrozophora tinctoria. Montpellier, Thèse de Sciences.
  • Montet, J., 1754. Mémoire sur les chiffons ou drapeaux qu'on prépare au Grand-Gallargues... et dont on fait en Hollande le Tournesol. Mémoires de l'Académie Royale de Paris. pp. 687-705.
  • Nissolle, 1712. Description du Ricinoïdes, ex quo paratur Tournesol Gallorum. Mémoires de l'Académie Royale de Paris. pp. 336-341. (Le nom vient de Tournefort).
  • Wealth of India, 1950. The Wealth of India. A dictionary of Indian raw materials and industrial products. - Raw Materials 2. New Delhi, Council Scientific Industrial Research.

Liens