Ptéridophytes (Le Floc'h, 1983)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Fichier ethnobotanique, introduction
Le Floc'h, Ethnobotanique tunisienne, 1983
Gymnospermes



[35]

001. Dryopteris filix-mas (L.) Schott.

[l/4; p. 9] POLYPODIACÉES (Flora europaea : ASPIDIACÉES)

M. - L’espèce (fr. : fougère mâle) est considérée comme ténifuge (LEMORDANT et al., 1977). Employée, à cet effet, en poudre ou en extrait éthéré, la "fougère mâle" est également utilisée en médecine vétérinaire (PARIS et MOYSE, 1965).

002. Asplenium ceterach L.

[I/8; p. : 11) POLYPODIACÉES (Flora europaea: ASPLENIACÉES)

La position nomenclaturale actuelle (Flora europaea) correspond à la combinaison suivante : Ceterach officinarum DC.

M. - Dans le droguier égyptien (DUCROS, 1930) Ceterach officinarum Bauh. ("hachichet ez-zhahab") est employée comme pecto­rale, adoucissante, diurétique et astringente, elle est réputée particu­lièrement efficace dans les soins des maladies de la rate, des reins et de la vessie.

003. Phyllitis scolopendrium (L.) Newm.

[1/13; p.:13] POLYPODIACÉES (Flora europaea : ASPLENIACÉES)

Ce taxon est également connu sous le synonyme Scolopendrium officinale L.

M. - PARIS et MOYSE (1965) signalent que les frondes de Scolopendrium officinale L. sont réputées astringentes, diurétiques et vulnéraires.

004. Athyrium filix-femina (L.) Roth.

[1/15; p. : 13] POLYPODIACÉES (Flora europaea : ATHYRIACÉES)

M. - Signalée par PARIS et MOYSE (1965) comme éventuellement employée pour la falsification de Dryopteris filix-mas dans ses emplois en thérapeutique.

005. Adiantum capillus-veneris L.

[l/17; p. : 15] POLYPODIACÉES (Flora europaea : ADIANTACÉES)

M. - Les médecins arabes emploient les feuilles pour des fumigations thérapeutiques (TROTTER, 1915).

En infusion, la plante est utilisée contre la toux et les maux d’estomac alors que la décoction concentrée est réputée emménagogue (BOUQUET, 1921; GATTEFOSSÉ, 1921).

[36]

La drogue, constituée des frondes de la plante, "kozbaret el byr" est, en Egypte (DUCROS, 1930), donnée en infusion dans toutes les maladies de la poitrine, les rhumes, les bronchites, l'asthme et dam les cas d'obstruction du foie et de la rate. Elle est également employée pour provoquer la sueur et exciter l'urine. En usage externe, les cen­dres entrent dans de nombreuses préparations contre l'alopécie.

Les frondes ont des propriétés béchiques et expectorantes (PARIS et MOYSE, 1965).

006. Pteridium aquilinum (L.) Kuhn

[l/21; p. : 16] POLYPO­DIACÉES (Flora europaea : HYPOLÉPIDACÉES)

Ce taxon est aussi connu sous la forme synonyme Pteris aquilina L.

M. - Comme Athyrium felix-femina, Pteris aquilina L. est employée pour fal­sifier Dryopteris filix-mas (PARIS et MOYSE, 1965).

007. Polypodium vulgare L.

[l/22; p.:l7] POLYPODIACÉES

M. - Le rhizome est employé en médecine populaire comme purgatif et vermi­fuge (PARIS et MOYSE, 1965).

008. Equisetum maximum Lamk.

[l/28; p 22] EQUISETA­CÉES

Il s'agit dans une nomenclature plus récente (Flora europaea) de E. telmateia Ehrh.

M. - Equisetum maximum (Prêle élevée) est classée par PARIS et MOYSE (1965) parmi les Prêles aux propriétés contestées d'hémostatique, de diurétique et de reminéralisant. Ces vertus sont, cependant, rapportées par LEMORDANT et al. (1977).