Fichier ethnobotanique, introduction (Le Floc'h, 1983)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Table des matières
Le Floc'h, Ethnobotanique tunisienne, 1983
Ptéridophytes



[34]

possible l'ordre suivant : alimentation (A), médecine (M), toxicité (T), rituels (R) et divers usages technologiques (D). Chacune de ces lettres A, M, T, R, D, précède donc la partie du texte concernant les informations qui s'y réfèrent. Ces informations recueillies pour l'essen­tiel dans la littérature sont rapportées avec le souci de respecter dans la mesure du possible leur chronologie même si cette façon de procéder conduit à donner à certains passages de ce texte un caractère iné­vitablement répétitif. Pour chaque usage signalé, référence est faite des renseignements (nom d'auteur, date de publication) permettant au lecteur un retour au document original; cependant dans les cas où un même auteur est cité plusieurs fois pour la même référence nous avons allégé l'énumération en nous abstenant de répéter la date de publication. Les recettes faisant intervenir plusieurs "espèces" ont toutes été rapportées dans leur intégralité au moins une fois dams le texte à propos d'une des "espèces" concernées par l'usage en question. Dans ce cas pour les autres "espèces" préserntant ce même usage nous avons seulement rapporté l'identité de l'"espèce" où la formule complète est décrite. Par exemple le procédé de fabrication du tabac "neffa" est décrit à la fiche 116 à Arthrophytum scoparium (Pomel) Iljîn alors qu'à la fiche 011 relative à ]uniperus phoenicea L., autre ingrédient du "neffa", le lecteur est juste invité à se reporter à Arthrophytum scoparium.

Les indications rapportées ici mais qui ne font pas référence à des usages dans la pharmacopée nord-africaine ont été typographées en petits caractères.

Les noms scientifiques et vernaculaires rapportés dans le texte le sont en conformité avec les indications des auteurs. Les noms vernaculaires relèvent, sans que cela soit obligatoirement spécifié, des lan­gues arabe (ar.), berbère (ber.), tamaheq (tam.) ou française (fr.).

Nous restons persuadés qu'un petit nombre d'espèces a échappé à notre collecte, ne serait-ce que du fait déjà signalé qu'il ne nous a pas été possible de consulter la totalité des ouvrages dont nous avions les références; peut-être faut-il déjà prévoir selon quelles modalités, il serait possible d'effectuer des mises à jour périodiques de cet in­ventaire.