Ericacées (Le Floc'h, 1983)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Euphorbiacées
Le Floc'h, Ethnobotanique tunisienne, 1983
Primulacées


[190]

Gamopétales


312. Arbutus unedo L.

[III/982; p:669] ERICACÉES

Nom accepté : Arbutus unedo

Tout en étant un aliment, le fruit présente des propriétés antidiarrhéiques.

Les dénominations vernaculaires sont, pour la plupart, rapportées pour la Tunisie par BOUQUET (1938) :

- soit pour la plante entière :

ar. = methrounia, qatelabihia, açir ed debb, henna ameur, bou sbiba, chejret bou jbiba, lindj.

ber. = ticisnou, isisnou, sisnou, ichichnou, sasnous, bahennou,

fr. = arbousier.

- soit pour le fruit :

- ar. : bou jbiba, bou hennou - berb. : ouassasnou - fr. : arbouse

A. – Il note aussi que ces fruits sont recherchés, le plus souvent pour la consommation personnelle.

L'usage du fruit de cette espèce comme aliment (ar. : lindj) est aussi rappoorté par TROTTER (1915) et LEMORDANT et al. (1977).

M. - L'écorce des racines est très astringente (TROTTER).

En Algérie, le fruit est considéré antidiarrhéique et paraît être la base d'une liqueur (DORVAULT et WEITZ, 1945).

D. - En Libye (TROTTER) les feuilles servent à tanner les peaux alors que les racines sont employées pour teindre les peaux en rouge.


313. Erica multiflora L.

[III/983; p:671] ERICACÉES

Nom accepté : Erica multiflora

M. - Selon LEMORDANT et al. (1977), cette bruyère est un astringent et un antiseptique urinaire (cf. à Erica arborea n° 314).


[191]

314. Erica arborea L.

[III/984; p:671]

Nom accepté : Erica arborea

M. - BURNET (1939) rapporte que cette espèce (ar. bou haddad) entre dans la composition de la « medbach » à Korbous (cf. à Artemisia arborescens n° 428).

Les sommités fleuries, de Erica arborea L. et Erica cinerea L. (*), riches en tanin, sont (PARIS et MOYSE, 1971) utilisées comme astringent et antiseptique des voies urinaires, vertus que LEMORDANT et al. (1977) rapportent à propos de Erica arborea (ar. = chendef, ariga ; fr. = bruyère arborescente) et Erica multiflora (ar. : chendak ; fr. = bruyère multiflore).

(*) E. cinerea L. n'appartient pas à la flore tunisienne.