Cordia sebestena

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Cordia sebestena L.

alt=Description de l'image Image non disponible.JPG.
Ordre Boraginales
Famille Cordiaceae
Genre Cordia

2n =

Origine : aire d'origine

sauvage ou cultivé

Français sébestier
Anglais '


Cette page a été créée par un robot. Les premières tâches à faire sont de vérifier les liens, de clarifier la nomenclature et de choisir des photos dans Wikimedia Commons.


Description

ORIGINE. Antilles et régions littorales du Yucatan au nord de l'Amérique du sud.

DESCRIPTION. Arbuste ou petit arbre de 1 à 8 et 10 m de haut, jeunes rameaux recouverts d'une pubescence fine, molle, frisée et de nombreux poils plus grossiers, éparpillés.

Feuilles alternes, simples, entières, à pétiole de 1 à 4 cm de long ; limbe ovale, elliptique ou subcordiforme, de 9 à 16 cm de long et de 5 à 14 cm de large, la plus grande largeur au-dessous du milieu, obtus ou brièvement acuminé à l'apex, arrondi, obtus ou subcordé à la base, parsemé de poils courts, raides dessus, glabrescent ou avec des poils épars dessous, 5 à 6 paires de nervures secondaires.

Inflorescence en corymbes généralement terminaux ; fleurs hermaphrodites de 2,5 à 5 cm, calice strigueux ou pubérulent-brunâtre, à plusieurs dents inégales, accrescent à la fin, de 3 à 4 cm de long, corolle rouge ou orangée. en entonnoir avec un tube deux fois aussi long que le calice.

Fruit drupacé sec, ovoïde, de 1,5 à 2 cm de long et environ 12 mm de large, étroitement inclus dans le calice accrescent, blanc, charnu.

MULTIPLICATION. Par graines et par boutures de bois aoûté. (Fouqué, 1972)

Noms populaires

français bois râpe (Ant), prunier sébeste, sébestier (Fouqué, 1972)
anglais geiger tree, geranium tree, scarlet cordia (Ant), wild nut tree (îles Vierges) (Fouqué, 1972)
espagnol anaconda (PR), cereza amarilla (PR), guaquín (Vén), joaquín (Vén), laurel (Nic), no me olvides (Vén), San Bartolomé (PR), siricote blanco (Mex), vonitel colorado (PR) (Fouqué, 1972)

Classification

Cordia sebestena L. (1753)

Cultivars

Histoire

Usages

A maturité, le calice accrescent est comestible cru, bien qu'insipide. La plante est quelquefois utilisée comme plante ornementale. (Fouqué, 1972)

Références

  • Fouqué, A., 1972. Espèces fruitières d'Amérique tropicale. Paris, Institut français de recherches fruitières outre-mer (IFAC). voir notice

Liens