Celtis australis

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Celtis australis L.

alt=Description de l'image P1280621 Paris V Jardin des Plantes Micocoulier rwk.jpg.
arbre (Jardin des plantes, Paris)
Ordre Rosales
Famille Cannabaceae
Genre Celtis

2n = 20

Origine : Méditerranée

sauvage ou cultivé

Français micocoulier
Anglais European hackberry


Résumé des usages
  • grand arbre ornemental et d'ombrage
  • cultivé pour faire des fourches en bois et des fouets
  • bois utilisé en tournerie
  • fruit comestible (peu charnu), parfois utilisé en liqueurs
  • fruit employé par les enfants comme projectile de sarbacane
  • huile des graines comestible et lampante
  • feuilles et fruits médicinaux
  • colorant jaune extrait de l'écorce
  • feuilles utilisées comme fourrage


Description

  • arbre de 5-25 m de haut, à écorce lisse
  • jeunes rameaux grêles et flexibles
  • feuilles alternes, pétiolées, ovales-lancéolées, acuminées, dentées, à base inégale, pubescentes, à stipules caduques
  • fleurs verdâtres, hermaphrodites, axillaires, solitaires, pédonculées
  • périanthe caduc, à 5 lobes profonds et égaux
  • 5 étamines opposées aux lobes du périanthe
  • 2 stigmates sessiles divariqués
  • fruit : drupe globuleuse comme un gros pois, longuement pédonculée, jaune puis noire

Noms populaires

français micocoulier / micocoule
anglais hacktree, nettle tree
allemand Zürgelbaum / Zürgel (Sud-Tirol)
occitan falabreguier, falabreguièr, fanabreguier, micocolièr / falabrega, fanabréga
italien bagolaro ; spaccasassi, romiglia, caccamo, lodogno
espagnol almez, aligonero, latonero / almecina, latón
catalan lledoner / lledó
portugais lódão-bastardo, ginginha-do-rei, agreira, lodoeiro, lódão
arabe ميس - mīs, mays

Classification

Celtis australis L. (1753)

Les arbres présents du Caucase à l'Inde, souvent appelés Celtis australis, appartiennent à l'espèce Celtis caucasica Willd. (1806).

Cultivars

Histoire

Usages

  • "Les graines renferment une huile aussi bonne, paraît-il, que celle de l'amande douce" (Lieutaghi, 2004).
  • Les graines de Celtis occidentalis contiennent 40-45% d'une huile fluide qui contient les acides gras suivants : stéarique 4,6%, oléique 16,5%, linoléique 70,4% (Mensier, 1957).
  • "The fruits are edible and contain seeds from which sweet oil can be extracted" (Magni & Caudullo).
  • MICOCOULE, fruit du micocoulier. Il s'offre sous la forme d'une petite drupe de la grosseur d'un pois ; la pulpe est ferme, acidulé et âpre ; elle enveloppe un osselet formé d'un têt et d'une amande douce et émutsive.
Le micocoulier est originaire du Midi de l'Europe ; il croît en Provence ; son fruit, lorsqu'il atteint son maximum de maturité, perd beaucoup de son âpreté, et n'est pas désagréable ; l'amande qu'il contient fournit par la pression une huile douce dont le goût rappelle celui de l'olive, et qui est surtout très propre à l'éclairage, attendu qu'elle produit une flamme blanche et vive. (Couverchel, 1839, 282).

NB. Cette huile n'est pas mentionnée dans Olivier de Serres, dans l'Encyclopédie ou dans la Maison rustique du XIXe siècle.

Rôle dans les cultures humaines

  • Sur la rive droite de la rivière s'étageaient (...) des micocouliers, dont l'amande produit une huile fort utile (Jules Verne, Île mystérieuse, 1874, p. 230) (CNRTL).

Références

  • Couverchel, Jean-François, 1839. Traité des fruits tant indigènes qu'exotiques, ou dictionnaire carpologique. Paris, Bouchard-Huzard. 717 p.
  • Encyclopédie de Diderot et d'Alembert : Micocoulier, tome 10.
  • Erciyes, A.T.; Karaosmanoglu, F. & Civelekoglu, H., 1989. Fruit oils of four plant species of Turkish origin. J. Am. Oil Chem. Soc., 66(10): 1459–1464. doi:10.1007/BF02661971
  • Hignard, Lionel, 1999. Le Micocoulier. Arles, Actes Sud. 94 p. (Coll. Le nom de l'arbre).
  • Lieutaghi, Pierre , 2004. Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux. 2e édition. Arles, Actes Sud. 1328 p.
  • Magni, D. & Caudullo G. Celtis australis in Europe: distribution, habitat, usage and threats. in San-Miguel-Ayanz, J.; de Rigo, D.; Caudullo, G.; Houston Durrant & T., Mauri, A. (eds.), European Atlas of Forest Tree Species. Publ. Off. EU, Luxembourg, pp. e01aa69+. pdf à télécharger.
  • Mensier, Paul-H., 1957. Dictionnaire des huiles végétales. Paris, Lechevalier. VIII-764 p.

Liens