Ceiba pentandra

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Ceiba pentandra (L.) Gaertn.

alt=Description de l'image Kapok tree-pod.jpg.
Ordre Malvales
Famille Malvaceae
Genre Ceiba

2n =

Origine : aire d'origine

sauvage ou cultivé

Français kapokier
Anglais kapok tree


Résumé des usages
  • la fibre des fruits donne le kapok, matériau de rembourrage et isolant
  • bois d'œuvre léger
  • source de pâte à papier
  • cendre du bois comme sel de table
  • feuilles, fleurs, jeunes fruits et graines consommés
  • fourrage, mellifère
  • huile des graines à usages techniques (éclairage, savon, lubrifiant)
  • nombreux usages médicinaux
  • arbre d'ombrage, ornemental et d'alignement
  • arbre sacré dans plusieurs cultures


Description

  • arbre caducifolié atteignant 60 m de haut, à racines étalées
  • fût droit, atteignant 2 m de diamètre, à larges contreforts ailés
  • écorce lisse, gris pâle, à grosses épines coniques
  • feuilles alternes, composées digitées, à 5–9 folioles sessiles, obovales à elliptiques, de 5–21 cm de long
  • inflorescence en fascicule axillaire à 1–15 fleurs
  • fleurs bisexuées, régulières, à odeur forte
  • calice campanulé et 5 pétales réunis à la base, oblongs-spatulés, de 22–46 mm de long, roses, jaune crème ou blancs, poilus à l’extérieur, glabres à l’intérieur
  • étamines 5–15, réunies à la base en un tube staminal
  • fruit : capsule retombante, oblongue-ellipsoïde, de 7,5–30 cm de long, déhiscente par 5 valves ou indéhiscente, contenant de nombreuses graines
  • graines globuleuses brun foncé ou noires, enveloppées d’une abondante filasse blanche ou grisâtre

Noms populaires

français fromager, kapokier, ouatier, bois coton
anglais kapok tree, silk-cotton tree
allemand Kapokbaum, Wollbaum
espagnol ceiba, lupuna, kapok, pochote (Mexique), huimba (Pérou), árbol capoc
portugais mafumeira, poilão, mufuma, árvore da sumaúma, kapoc; sumaúma (Brésil)
russe Хло́пковое де́рево, Капок, Сумаума -
créole haïtien mapou
swahili msufi
haoussa rimi
lingala buma
arabe قابوق خماسي الأسدية -
hindi कापोक का वृक्ष
malayalam പഞ്ഞിമരം, ശീമപ്പൂള -
tamoul இலவு
telugu తెల్లబూరుగ
chinois 吉贝
japonais カポック
indonésien kapuk randu, kapuk
Malaysia kabu kabu, kapok, kekabu, pokok kekabu
tagalog bulak
vietnamien gòn, cây bông gạo, cây bông Java, cây bông lụa
thaï นุ่น
laotien kok
khmer kor

Classification

Ceiba pentandra (L.) Gaertn. (1791)

basionyme :

  • Bombax pentandrum L. (1753)

synonymes :

  • Ceiba caribaea (DC.) A. Chev. (1937)
  • Ceiba guineensis (Schumach.) A.Chev. (1937)
  • Ceiba thonningii A.Chev. (1937)
  • Eriodendron anfractuosum DC. (1824)

Cultivars

Histoire

La plus ancienne mention d'un Ceiba est due à Oviedo et concerne l'Amérique. En 1553, Belon mentionne aussi un Lanifera arbor asiatique. Plumier en 1703 le premier décrit scientifiquement le Ceiba des Antilles ; en 1754, Miller adopte le genre Ceiba et en 1753 Linné décrit l'espèce indo-malaise sous le nom de Bombax pentandrum L.

Le nom de Fromager fut donné à ces arbres par les colons français fixés aux Antilles au XVIe siècle. Plumier nous apprend (Ms. VI, pl. 147), que ce nom provient de ce que le bois de Ceiba est aussi tendre que le lait transformé en fromage : « ubi vulgo nostri Fromager nuncupant ab lignum eius instar casei molle, ut aiunt ».

L'espèce asiatique fut connue des Européens à partir du XVIIe siècle sous le nom de Kapok, dérivant du nom malais Kapuek.

Le nom de Kapok a ensuite été donné aux soies végétales produites par les Ceiba et les genres voisins (Bombax et Chorisia). (Chevalier, 1937).

Usages

Propriétés

Culture

Références

  • Bekele-Tesemma, Azene, 2007. Useful trees and shrubs for Ethiopia. Identification, propagation and management for 17 agroclimatic zones. Nairobi, ICRAF - RELMA. 550 p. (Technical Manual 6). Voir l'article
  • Cantzler, O. A. R., 1942. Kapok, seine Kultur und Bedeutung. Hamburg, Thaden. 32 p.
  • Chevalier, Auguste, 1937. Arbres à kapok et fromagers. Rev. Int. Bot. Appl. Agric. Trop., 17 : 245-268. doi : 10.3406/jatba.1937.5729 en ligne sur Persée
  • Chevalier, Auguste, 1946. Les arbres à Kapok et les autres producteurs de soies végétales. Rev. Int. Bot. Appl. Agric. Trop., 26 : 517-524. doi : 10.3406/jatba.1946.1936 en ligne sur Persée
  • Chevalier, Auguste, 1949. Nouvelles observations sur les Arbres à Kapok de l'Ouest africain. Rev. Int. Bot. Appl. Agric. Trop., 29 : 377-385. doi : 10.3406/jatba.1949.6247 en ligne sur Persée
  • Eyog Matig, O., Ndoye, O., Kengue, J. et Awono, A. Editeurs, 2006. Les Fruitiers Forestiers Comestibles du Cameroun. Rome, IPGRI, CIFOR, IRAD. XIV-204 p. Voir l'article
  • Godin, V. J. & P. C. Spensley, 1971. Oils and oilseeds. - Crop and Product Digests 1 Trop. Prod. Inst. London: 170 p.
  • Montagnac, P. & J. Tramena, 1962. La culture du kapokier à Madagascar. Coton fibr. trop., 17: 89-96.
  • Sabherwal, H. S., 1967. Singapore kapok a new-comer to Delhi. Indian Hort., 11 (2): 13-14.
  • Toxopeus, H. J., 1948. The origin of the kapok tree, Ceiba pentandra. Meded. Alg. Proefstat. Landb. 56 Buitenzorg : 1-19.
  • Toxopeus, H. J., 1950. Kapok (pp 53-102). In: C. J. J. van Hall & C. van de Koppel (eds.), De Landbouw in de Indische Archipel. 3 Hoeve, 's-Grevenhage: 756 p.
  • Zeven, A. C., 1969. Kapok tree (Ceiba pentandra Gaertn.) (pp 269-287). In: F. P. Ferwerda & F. Wit (eds.), Outlines of perennial crop breeding in the tropics. (Miscellaneous Papers 4) Wageningen, Mededelingen Landbouwhogeschool. 511 p.
  • Zeven, A. C., 1976. Kapok Ceiba pentandra (Bombacaceae) (pp 13-14). In: N. W. Simmonds (ed.), Evolution of crop plants. London, Longman. 339 p.

Liens