Tamarindus indica

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Tamarindus indica L.

alt=Description de l'image Starr 080608-7480 Tamarindus indica.jpg.
branche en fruits
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Tamarindus

2n = 24

Origine : Afrique

sauvage et cultivé

Français tamarinier / tamarin
Anglais tamarind


Résumé des usages
  • pulpe du fruit acidulée, consommée comme condiment, en boisson, en sauce, en bonbons
  • bois d'œuvre
  • bois de feu
  • médicinal : toutes parties de la plante ; fruit laxatif
  • fourrage : feuilles


Description

  • arbre atteignant 20 m et 80 cm de diamètre
  • écorce grise crevassée et écailleuse
  • feuilles alternes, composées imparipennées, jusqu’à 15 cm de longueur
  • 9-15 paires de folioles opposées ; limbes oblongues de 2-3 cm de long
  • inflorescence grappe terminale ou axillaire de 6-15 cm de longueur
  • fleurs hermaphrodites, jaunâtres
  • 4 sépales jaunes intérieurement, rougeâtres extérieurement
  • 5 pétales rouge-orangé avec des rayures brun-rouge
  • fruits : gousses indéhiscentes subcylindriques aplaties, droites ou courbées, étranglées, atteignant 18 cm de long, jaunes puis brunes
  • pulpe acidulée rouge-brun
  • graines brunâtres et brillantes.

Noms populaires

hindi आमली - amli, अनबली - anbli, ईमली - imli (Mansfeld)
Indonésie asam, asam jawa, tambaring (PROSEA)
Malaysia asam jawa (PROSEA)
Philippines sampalok (tagalog), kalamagi (bisaya), salomagi (ilokano) (PROSEA)
Birmanie magyee, majee-pen (PROSEA)
Cambodge 'âm'pül, ampil, khoua me (PROSEA)
Laos ຂາມ, (ໝາກ) - khaam, (mak)
Thaïlande makham (général), bakham (nord), somkham (péninsulaire) (PROSEA)
Vietnam me, trai me (PROSEA)

Classification

Tamarindus indica L. (1753)

Cultivars

Histoire

Originaire d'Afrique, le tamarinier a été introduit très tôt en Inde, d'où il s'est largement diffusé en Asie du Sud-Est. Les produits du fruit sont devenus populaires dans tout le monde arabo-musulman, sous le nom de "datte de l'Inde".

Usages

Références

  • Arbonnier, Michel, 2000. Arbres, arbustes et lianes des zones sèches d'Afrique de l'Ouest. CIRAD, MNHN, UICN. 542 p. 2e éd. augmentée : 2002.
  • Arbonnier, Michel, 2000. Trees, shrubs and lianas of West African dry zones . CIRAD, Margraf, MNHN. 573 p.
  • Bekele-Tesemma, Azene, 2007. Useful trees and shrubs for Ethiopia. Identification, propagation and management for 17 agroclimatic zones. Nairobi, ICRAF - RELMA. 550 p. (Technical Manual 6). Voir l'article
  • Eyog Matig, O., Ndoye, O., Kengue, J. et Awono, A. (eds), 2006. Les Fruitiers Forestiers Comestibles du Cameroun. Rome, IPGRI, CIFOR, IRAD. XIV-204 p. Voir l'article
  • Gunasena, H. P. M. & Hughes, A., 2000. Tamarind. Tamarindus indica L. (Coll. Fruits for the future). Southampton, International Center for Underutilized Crops. 169 p.
  • Lost Crops of Africa. Volume III: Fruits, 2008. Washington, National Academies Press. 380 p. en ligne

Liens