Sorbus domestica

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Sorbus domestica L.

alt=Description de l'image Sorbus domestica FruitsLeaves BotGardBln0906a.JPG.
feuilles et fruits
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Sorbus

2n =

Origine : aire d'origine

sauvage ou cultivé

Français cormier / corme
Anglais service tree / serviceberry


Résumé des usages
  • bois dur et résistant
  • fruits comestibles blets
  • fruits transformés en boisson alccolisée, le cormé
  • fruits distillés en eau-de-vie



Description

  • arbre assez élevé, à bourgeons glabres, visqueux, dressés
  • feuilles imparipennées, à 11-17 folioles oblongues, dentées sauf à la base, pubescentes-tomenteuses en dessous, à la fin glabres
  • fleurs blanches, de 8-10 mm de diamètre
  • calice à lobes courbés en dehors après la floraison
  • fruit pomacé de 3 cm de long, en forme de pomme ou de poire, d'un vert rougeâtre ou roussâtre à la maturité

Noms populaires

français cormier, sorbier / corme, sorbe
anglais service tree / serviceberry
allemand Speierling, Spierling, Schmeerbirne
néerlandais peerlijsterbes, sorbenboom
italien sorbo, sorbo da frutto / sorba
espagnol serbal, acerolo / serba
portugais serveira, sorveira / sorva

Classification

Sorbus domestica L. (1753)

Cultivars

Histoire

Le cormier a eu une grande importance dans les siècles passés. Aujourd'hui, il n'est plus guère planté, et subsiste comme arbre remarquable, capable de vivre pusieurs centaines d'années.

Usages

Les fruits sont comestibles blets, mais étaient surtout tranformés en boisson alccolisée (le cormé) puis parfois distillés. Leur production est très abondante.

Le bois très dur était apprécié pour faire des outils ou des engrenages qui devaient résister aux chocs.

Références

  • Bariteau, Michel, Brahic, Patrice & Thévenet, Jean,2006. Comment domestiquer le Cormier (Sorbus domestica) ? Bilan des recherches sur la multiplication sexuée et végétative. Forêt méditerranéenne, 27(1) : 17-30. (pdf téléchargeable)
  • Moinet, Evelyne, 2009. Le traité du cormier. Usages, répartition dans la Sarthe, alentour et plus loin encore. La Ferté-Bernard, SEPENES. 206 p.

Liens