Sideroxylon obovatum (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Sideroxylon foetidissimum
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Sideroxylon salicifolium
Planche 224 : SAPINDACEAE. VIII. Sapindus saponaria. A. Rameau. B. Fleurs. C. Fruits. SAPOTACEAE. I. Sideroxylon obovatum. D. Rameau. E. Feuille. F. Écorce (coupe transversale).

[782]

Sideroxylon obovatum Lam. Tabl. Encycl. 2 : 42 (1794).


Synonymes : Bumelia cuneata Sw. (1797) ; Bumelia obovata (Lam.) A. DC. (1844).

Noms vernaculaires : Fr : Bois de Bouis, Petit Bouis (Guadeloupe) ; Bois buis, Bois de fer (Martinique) ; (Bois) Ti feuilles (Marie-Galante). A : Break Bill (Puerto Rico) ; aussi Virgin Islands ; Boxwood (Barbuda) ; Box tree. HollRambeshi (Antilles hollandaises). Esp : Araña gato, Quiebrahacha (Puerto Rico).

Description : Petit arbre dépassant rarement 10 m de haut et 30 cm de diamètre. Pied : pas de pattes. Écorce : épaisseur totale 2-5 mm pour un diamètre de 11-18 cm. Aspect externe : grise, assez finement fissurée longitudinalement anastomosée. Rhytidome : en plaques soulevées irrégulières, un peu loqueteux ; sous les plaques : marron ; grattée : vert pomme puis rose à orange clair ; latex, souvent absent en saison sèche. Écorce vivante : tranche rose, plutôt fibreuse ; latex peu abondant. Aubier : jaunâtre à jaune d’or ; grain fin ; rayons de taille variable, visibles ou non ; parenchyme jaune clair sur fond orange. Rameaux : épineux, les petits rameaux devenant comme des épines ; à feuillage serré. Rappelle de loin le feuillage du Buis d’Europe, d’où peut-être le nom vernaculaire par déformation. Feuilles : petites, 1-3,5 × 0,4-3 cm, obcordées spatulées, émarginées, coriaces, cassantes ; latex peu abondant, insignifiant ou nul en saison sèche ; nervures en relief à 45°, serrées. Fleurs : groupées par 2-10, petites, axillaires, ramiflores, serrées sur le rameau, blanc à blanc crème. Fruits : noirs, globuleux, 5-10 mm de long, apiculés. Phénologie : sempervirent. Fleurs en février-mars. Fruits en septembre, octobre, janvier. Habitat : abondant dans les forêts sèches et semi-décidues et fourrés littoraux sur sols pierreux, sableux ou calcaires entre 0 et 200 m. Tempérament : xéro-sciaphile, souvent en cépée, rejette vigoureusement sur tronc couché.

Distribution générale : Jamaïque ?, Hispaniola, Puerto Rico, Virgin Islands, Petites Antilles, Curaçao, Aruba, Bonaire, Nord Vénézuéla.

Distribution aux Petites Antilles : Toutes les îles sauf Nevis, Basse-Terre, Saintes, St Vincent, Barbade, Grenade.

Matériel examiné : SB : DUCHASSAING s.n., s.loc. (P). S : BOLDINGH 1535, s.loc. (P). At : Cl. RICHARD s.n., s.loc. (P) ; WULLSCHLAEGEL 326, s.loc. (P). GT : BARRIER 3127, 3134, Philipsbourg (GUAD) ; FOURNET 4568, Anse Bertrand, Porte d’Enfer (P) ; L’HERMINIER s.n., Port Louis (P) ; ROLLET 328, 467, 482, Porte d’Enfer, 0 à 30 m (GUAD) ; ROLLET 575, 580, Haut de la Montagne, 70 m


[784]

(GUAD) ; ROLLET 812, entre Anse Bertrand et Grande Vigie, 50 m (GUAD) ; ROLLET 1136, côte entre Haut de la Montagne et Porte d’Enfer, 50 m (GUAD) ; ROUSTEAU 628, Plage Petit Havre, 10 m (GUAD). Dé : BARRIER 3012, 3289, Plateau, 100 m (GUAD) ; BARRIER 3282, 3284, Ravine côte N (GUAD). MG : ROLLET 380, 862, Saragot, 70 m (GUAD). M : BÉLANGER 599, s.loc. (P) ; DUSS 571, s.loc. (P).

Observations : SB : cité par URBAN ; non retrouvé par QUESTEL ; récolté par LE GALLO (Morne St Jean, Morne de Vittet). Base Morne Grand Fond, 100-200 m (FIARD & ROLLET). SM : îlet Tintamarre, plateau, 30 m (FIARD & ROLLET). SK : péninsule, 0-100 m (FIARD & ROLLET). Ba : fourré épineux du plateau NE jusqu’à 25 cm de diamètre (DAVID & ROLLET). At : Sugar loaf, 150 m ; Wetherills Estate, 0-50 m ; Willikies, 0-50 m ; Mount Thomas, 100-150 m (DAVID & ROLLET). GT : très commun en Grande-Terre, Mornes calcaires de Petit Canal et entre Anse Bertrand et Port Louis (DUSS) ; Bois Eusèbe, 50 m ; Anse Patate, 50 m ; Petit Havre, 10 m (ROLLET). D : Côtes et plateaux calcaires (DUSS) ; Chemin de la Montagne ; Ravine Maître Pierre, 100-150 m ; Ravine Cybèle, 100 m ; Ravine de la Rivière, 200 m ; Ravine de Baie Mahault, 150 m ; Plateau, 200 m ; pentes côte NW (DAVID & ROLLET). MG : Folle Anse, 0 m (ROLLET). M : Abondant à Ste Anne sur mornes calcaires, aussi à la Caravelle, phare (DUSS). SL : Casenbas, extrémité N de l’île (VERNA SLANE). Gs : Bequia (HOWARD).

Bibliographie : (*Iconographie, **couleur) : BEARD 1944, 1949 ; BRITTON & WILSON 1925 ; DUSS 1897 ; ETTINGSHAUSEN 1916* ; FOURNET 1978* ; HOWARD 1952, 1989 ; HOYOS 1983** ; LE GALLO & MONACHINO 1956 ; LITTLE and al. 1974* ; QUESTEL 1941 ; URBAN 1898-1909.

Anatomie du bois

coupe transversale (en haut à gauche), coupe tangentielle (en haut à droite), coupe radiale (en bas) (P. Détienne & P. Jacquet)

Sideroxylon foetidissimum, Sideroxylon obovatum, Sideroxylon salicifolium :

  • Bois parfait jaunâtre (les 2 premières espèces), à peine distinct de l’aubier, mais brun rose à brun rouge différencié de l’aubier beige gris dans S. salicifolium. Grain fin, maille imperceptible, densité de 0,80 à 1,10.
  • Pores très souvent accolés radialement donnant l’impression d’une disposition en files radiales dans S. foetidissimum et S. salicifolium mais bien groupés en files ou plages radiales et obliques dans S. obovatum, au nombre de (10)-20 à 30 par mm2, indistincts à l’œil nu (diamètre moyen de 60 à 90 μm), souvent obstrués par des thylles. Perforations des éléments vasculaires uniques ; taille des ponctuations intervasculaires de 4 à 6 μm.
  • Parenchyme en chaînettes fines très nombreuses (espèces 1 et 3) mais plutôt en chaînettes regroupées en lignes et même en lignes dans S. obovatum. Files de cellules composées de 3 à 6 éléments contenant parfois du sable cristallin englobant ou non des cristaux dans S. obovatum, composées de 6 à 10 éléments parfois cristallifères (cristaux par 2-4 ou en chaînes) dans S. foetidissimum).
  • Rayons 2-3-sériés (S. obovatum) ou 1-2-sériés (les 2 autres espèces), au nombre de 10 à 15 par mm, de structure hétérogène : cellules couchées au centre avec 1 à 4 rangées (plus chez S. salicifolium) de cellules carrées et dressées aux extrémités. Ponctuations radiovasculaires grosses à très grosses, rondes, ovales à étirées. Présence de cristaux, généralement par 2 dans certaines cellules carrées ou dressées chez S. foetidissimum.
  • Fibres à ponctuations simples.