Hymenaea courbaril

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Hymenaea courbaril L.

alt=Description de l'image Courbaril.jpg.
gousse de courbaril
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Hymenaea

2n =

Origine : Amérique tropicale

sauvage ou cultivé

Français courbaril
Anglais courbaril


Résumé des usages
  • bois de cœur brun à rouge très dur utilisé en ébénisterie
  • pulpe de la gousse malodorante, consommée fraîche ou en boisson
  • graines en colliers
  • résine (copal) utilisée comme vernis et médicament
  • médicinal
  • écorce : tanin
  • mellifère


Description

Arbre tropical.

Noms populaires

français courbaril, bois de courbaril, copalier d'Amérique ; caroubier des Antilles (Antilles) ; caca chien (Guyane) ; caroubier de la Guyane ; casse (Dominique) (Rollet) ; animé
anglais courbaril ; stinking toe, Brazilian cherry (Antilles) ; Cayenne copal (Guyane) ; amami-gum, anime resin tree, Brazilian copal, South American-locust, West Indian locust ; locust tree (Barbade) ; locust tree, locust (St Kitts, Antigua, Dominique, St Vincent) ; West Indian locust, stinking toe (Jamaïque) ; stinking breath (Antigua) (Rollet)
allemand Heuschreckenbaum, Animebaum
espagnol algarrobo, copal ; curbaril, caguairám (Cuba), guapinol, paquio (Bolivie), corobore (Venezuela), coapinol (Mexico), anime
créole de Guyane koubari
créole antillais koubawi (Ste-Lucie) (Rollet)
espagnol copal, anime, curbaril ; algarroba de las Antillas, caguairám, curbaril (Cuba) ; coapinol (Mexique), copal (Equateur), corobore (Vénézuéla), paquio (Bolivie) (Mansfeld)
portugais jatobá, jataí, jutaí, jitaí, jetaí, jetaíba, jataí-uva, farinheira, guapinole, copal, lágrima ; jatahy (Brazil)
précolombien kaurubali, nom caraïbe d’où dérive courbaril (Rollet)
arawak kawanari (Rollet)
Suriname chimidida (Mansfeld)
Guyana cimiri (Mansfeld)

Classification

Hymenaea courbaril L. (1753)

Cultivars

Histoire

Usages

Bois rouge, dur, lourd (d = 1,0), durable, (voir LANG, LONGWOOD, Woods) ; charpente, charronnage (jantes), poteaux, traverses, bateaux, canots, meubles, manches, dents d’engrenages (moulins à vent). Résine : demarara, copal de Pará, gum anima, anime tendre du Brésil ; encens soluble dans l’alcool, donne un vernis. Médecine traditionnelle (voir FAWCETT & RENDLE) : maux d’estomac, rhumatismes, contre l’asthme (DUSS), pour toutes les plaies (Mathurin et al.), carminative, purgative, écorce pour tannage (SWABEY). Fruit : pulpe sèche farineuse, visqueuse, douceâtre, malodorante (voir nom vernaculaire en anglais) ; mangée par les enfants et le bétail ; les Noirs l’ajoutent au Calalou ou « pepperpot » (QUESTEL 1951) ; pulpe battue avec de l’eau, donne une boisson nutritive (HODGE & TAYLOR) ; vendue sur les marchés pour bouillies et galettes aux Grenadines (HOWARD). Fleurs mellifères. Arbre utilisé pour marquer les limites de Port Elizabeth à Bequia, Grenadines (HOWARD).

Rollet, 2010.


The tree is cultivated for the fruits (e.g. in Cuba, Bolivia, Brazil). The pulp of the fruit is eaten or made into refreshing drinks. The aromatic resin of the stem is used medicinally. It serves also as incense and for the production of varnish. The plant also serves as game attractant.

Mansfeld.


  • Voir une synthèse sur le copal.

Références

  • NWFP 6. Coppen J.J.W., 1995. Gums, resins and latexes of plant origin. FAO, Rome. 142 p. (Non-Wood Forest Products, 6). sur Pl@ntUse
  • Rollet, Bernard et coll., 2010. Arbres des Petites Antilles. Tome 1 : Introduction à la dendrologie. 276 p. Tome 2 : Description des espèces. 866 p. + 46 pl. coul. + CD de photos sur l'anatomie du bois. Basse-Terre, ONF. Voir sur Pl@ntUse.

Liens