Clematis (Rolland, Flore populaire)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher


Atragene
Eugène Rolland, Flore populaire, 1896-1914
Pulsatilla


[Tome I, 1]


Clematis vitalba

Clematis vitalba. (Linné). — LA CLÉMATITE DES HAIES.

1. NOMS DE CETTE PLANTE.

  • ἄμπελος ἀγρία, grec anc., Dioscoride, selon Billerbeck, 1824. [H. J.-T.]
  • ἀγριάμπελος, grec anc., Théophraste, selon Billerbeck, 1824. [H. J.-T.]
  • κληματίς, κληματῑτις, grec ancien.
  • κληματίδα, grec mod., Portius, Dictionarium gr. barb. 1635.
  • clematis, latin, Pline, Hist. nat.


[2]

  • clematis , clematitis, clematitis sylvestris, clematitis sylvestris latifolia, vitis sylvestris, vitis nigra, vitalba, viburnum gallorum, atragene Theophrasti, vitis sylvestris caustica, viorna, nomencl. sav. du Moyen-Age et de la Renaissance, Bauhin, Pinax. 1671.
  • clématite, f., clématite des haies, f., clématite grimpante, f., français.
  • clématide, f., français populaire.
  • vidalbo, f., Toulouse, Azaïs, Dict. des idiomes rom.
  • bidalbo, f., Hérault. — Aveyron. — Haute-Garonne. — Lot. — Tarn. — Tarn-et-Garonne.
  • vidaouba, f., Tulle (Corrèze), G. de Lépinay, Noms.
  • vidaoubo, f., Corrèze. — Gard.
  • guidaoubo, f., Brive et Ussel (Corrèze), G. de Lépinay, Noms.
  • bidaoua, f., bidaouérés, f. pl., Luchon (Pyr.), comm. par feu J. Sacaze.
  • bidaouo, f., env. de Moissac (Tarn-et-Gar.), rec. personnell.
  • bidablé, f., Haute-Garonne, Poumarède. — Montauban, Gaterau.
  • guidalbé, f., Périgord, Poésies popul. de la France, Mss. de la Bibl. nat., f. fr., 3341, f° 147.
  • bidaoude, f., Tarn-et-Garonne, Adrien Pagès, p. 193.
  • bidaoucle, f., Landes, Métivier, 1839 ; et comm. de M. J. de Laporterie.
  • bidaouclo, f., sud-ouest du Lot-et-Garonne, comm. par M. l'abbé L. Dardy. — Gers, comm. par M. H. Daignestous.
  • bidaoule, f., bidaoulère, f. Armagnac, comm. par M. J. de Laporterie.
  • bidaou, Gironde, Laterrade, 1846. [H. J.-T.].
  • bidaouguero, f., gascon, Azaïs, Dict.
  • biraougo, f., Lot, Puel, Catal. des pl.
  • biraoügueros, f. pl., gascon. Guide des Gascons, Tarbes, 1858.
  • bilargo, f., Saint-Germain (Lot), Soulié.
  • visable, f., Isère, A. Gras, Hist, nat., (dans Statist. de l'Isère, II. 1846).
  • visaube, f., Saintonge, Jônain ; Boucherie, Patois.
  • visoueille, f., Corniéville (Meuse), comm. par M. F. Bonnardot.
  • viable, f., canton d'Aime (Savoie), comm. par M. Marjollet.
  • yable, f., envir. d'Albertville (Savoie), rec. pers.
  • vouable, f., Genève, Beauquier, Dict. du Doubs, 1881.
  • ouable, f., Sallanches (Savoie), rec. pers.
  • vouablla, f., Suisse romande, Bridel, Glossaire.
  • wouaublla, f., Vallorbes (Suisse rom.), Vallotton-Aubert.
  • vôblé, f., La Salle (Val d'Aoste), rec. pers.
  • wabthe, f., (avec th doux anglais), Bas Valais, Gilliéron.
  • vouailles, f. pl., Jura, rec. pers.
  • vouaille, f., Doubs, Beauquier, Vocab. du Doubs.
  • veillée, Franche-Comté , Perron, Proverbes de la Fr.-Comté, 1876.


[3]

  • vélier, m., véhier, m., éveuillie, m., Doubs, Beauquier, Voc. du Doubs.
  • villé, m., Forêt de Clairvaux (Aube), Baudouin, Patois de la Forêt de Clairv.
  • véillie, m., vouâiè, m., bois à la vieille, m., bois à la vigne, m., Franche Comté, Dartois.
  • vélie, m., véïe, m., Montbéliard , Contejean, Gloss. du pat. de M.
  • veuillet, m., viieux, m., viée, f., viie, f., Hte-Marne, c. par A. Daguin.
  • vieille, f., Tranqueville (Vosges), Haillant, Flore pop. des Vosges.
  • vellhana, f., Suisse romande, Bridel, Gloss. du pat. de la Suisse rom.
  • valinié, m., provençal mod., Garcin, Nouv. dict. provençal, 1841.
  • vioche, f., Anjou, Desvaux, 1827. — Deux-Sèvres, comm. par M. B. Souché. — Chef-Boutonne (Deux-Sèvres), Beauchet-Filleau.
  • viouche, f., Deux-Sèvres, comm. par M. B. Souché.
  • vioche blanche, f., Charente-Inférieure , comm. par M. E. Lemarié.
  • virgouenne, f., vigouenne, f., vigougne, f., Centre de la France, Jaubert.
  • vigane, f., vicane, f., Centre, Jaubert.
  • vigoune, f., Ineuil (canton de Châteauneuf, Cher), rec. pers.
  • vis, Meuse, Doisy, Hist. nat. de la Meuse, 1835.
  • vissano, f., avissano, f., Gard, Rev. des lang. rom., 1884, p. 70. — Anduze (Gard), Viguier.
  • ravissano, f., Languedoc, Sauvages, Dictionn.
  • bissana, f., Montpellier, Loret, Flore,
  • vigne sauvage, f., Mayenne. — Ille-et-Vilaine.
  • vifranche, f. Villers-le-Sec (Haute-Saône), rec. pers.
  • folle vigne, f., fausse vigne, Manche et Calvados, Joret.
  • vigne de la Vierge, f., Envir. de Caen, Joret.
  • vigne blanche, f., aubevigne, f., français de diverses provinces.
  • aoubavit, f., Var, Mistral.
  • aoubovit, f., Gard, c. par M. P. Fesquet.
  • aoubavis, f., Var, Hanry. — Porquerolles, Ollivier.
  • abravis, f., Marseille, Mistral.
  • aoubujo, f., Alpes, Mistral.
  • aoubugea, f., Digne, Honnorat.
  • obi, m., Centre de la France, Jaubert, Gloss.
  • obisse, Nivernais, c. par M. A. Millien.
  • vigno de Salamoun, f., provenç. mod., Mistral.
  • vigne du diable, f., Eure-et-Loir, c. par M. J. Poquet.
  • viorne (1), f., français ancien et mod. — Normandie. — Orléanais. — Anjou. — Berry. — Poitou. — Champagne. — Nivernais. — Bourgogne.
  • viourna, f., Basse-Auvergne, Malval.

____________________

(1) Du mot latin viburnum, qui plus ordinairement, s'applique à d'autres plantes.


[4]

  • viorne des pauvres, f., français, Nemnich, Catholicon.
  • vienne, f., grande vrône, f., Anjou, Desvaux, Flore.
  • grosse vrône, f., Mayenne, comm. par un botaniste de la Mayenne.
  • viône, f., Mayenne, Idem. — Normandie, Joret.
  • vianne, f., Berry, Jamet-Massicault, Thibaud, roman berrichon, 1870.
  • viennes, f. pl., Centre de la France, Jaubert, Gloss. du Centre.
  • viène, f., Vendée, Lalanne, Gloss. du pat. poit.
  • vieyne, f., Pays messin, D. Lorrain, Gloss. du pat. lorrain.
  • vêne, f., Pays messin., rec. personnels
  • jorne, f., pays d'Ouche (Normandie), Joret.
  • yorne, f., Annoville (Manche), comm. par M. J. Couraye du Parc.
  • liorne, f., liône, f., liane (1), f., normand, Joret.
  • vianchi, f., Villefranche (Rhône), Puitspelu.
  • lianchi, f., lyonnais, Puitspelu.
  • liebos, m., Issoire (Puy-de-Dôme). c. par M. J. Bareire.
  • tortile, f., Valenciennes, Hécart.
  • redorta, f., Montpellier, Loret, Flore de Montp.
  • redouorto, f., Apt (Vaucluse), Colignon, Flore d'Apt.
  • ridorte, f., Pyrénées-Orientales, Companyo, Hist. nat. des Pyrénées Orient.
  • regourtiol (2), m., Aveyron, Vayssier, Dict. patois de l’Aveyron.
  • riorte, f., francais.
  • rampille, f., Haute-Normandie, Delboule ; Joret.
  • rampioûle, f., wallon, Grandgagnage. — Spa, Lezaack.
  • gripette, f., wallon, Feller.
  • traineau, m., Centre de la France, Boreau, Flore du centre.
  • trainiau, m., Centre, Jaubert.
  • trainasse, f., Morvan, Chambure, Gloss. du Morv.
  • tréna, m., Plancher-les-Mines (Haute-Saône), Poulet.
  • entrevadis, m., Arles, Laugier de Chartrouse, 1838.— Bouches-du-Rhône, Villeneuve. — Aix-en-Provence, Boyer de Fonscolombe. — Var, Amic. — Environs d'Avignon, Palun.
  • entrevigé, m., Gard, comm. par M. P. Fesquet ; — Pouzolz.
  • entrevedil, m., Gard, Pouzolz, Flore, 1857.
  • anbriri, f., Létra (Rhône), Chabert, Patois de Létra (dans Revue des patois, 1888).

____________________

(1) Ces mots viennent de viorne devenu yorne avec l'article l soudé protéthiquement. — Voilà probablement l’origine du mot liane qui aura été transporté en Amérique où il a servi à désigner diverses plantes sarmenteuses et grimpantes.

(2) En patois cévenol regourtilha a le sens d’entortiller, enrouler (Azaïs, Dict. des idiomes du midi).


[5]

  • beligás, m., beligasso, f., birgasso, f., Aveyron, Vayssier.
  • coulmon, m., Allier, comm, par M. C. Bourgougnon.
  • sariéjo, f., Gard, comm. par M. C. Fesquet.
  • sariuéjho, f., languedocien, Sauvages.
  • sain bois (l), m., Centre de la France, Jaubert.
  • sen-buas, m., Ile d'Elle (Vendée), Revue de Philol. franç., 1889, p. 117.
  • bois-garou, m., Nivernais, c. par M. A. Millien.
  • houblon, m., hoblon, m., Haute-Marne, comm. par A. Daguin.
  • liseron (2), m. français du XVIe siècle, Linocier, Hist. des Plantes, 1584. — Matthiole, Commentaires, 1655.
  • drabieux, Côte Saint-André (Isère), Robin, Essai de topographie médicale de la Côte-Saint-André, Lyon, 1855.
  • bois de bique, m., Haute-Marne, comm. par M. A. Daguin.
  • coûne de gaïsse, f., (= corne de chèvre), Retonfey (Pays messin), c. par M. Auricoste de Lazarque.
  • jassemi de borro, (c'est-à-d. jasmin d'âne), Pyrénées-Orientales, Companyo.
  • jaoussemi dés azés, m., erbo del vent, f., Gard, comm. par M. P. Fesquet.
  • range, Verviers, Lejeune.
  • rang, Spa, Lezaack.
  • rantch, wallon, Feller.
  • herbe aux gueux, f., francais.
  • yép’ du bribeu f., (herbe du mendiant), Spa, Lezaack.
  • barbe de chieuve, f., Centre, Jaubert.
  • barbe de chèvre, f., Anjou, Desvaux. — Normandie, Joret.
  • barbe au bon Dieu, f., barbe du bon Dieu, f., Normandie. — Champagne.
  • barbe de Judas, f., Maine, Desportes. [H. J.-T.].
  • barbe de capucin, f., Aube, Des Etangs.
  • barbabuto, f., Alpes, Mistral, Tres. d. Fel.
  • cheveux de la Vierge, m. pl., Berry. — Champagne. — Dauphiné.
  • cheveux de la Bonne-Dame, m. pl., barbe de Notre-Seigneur, f., Centre de la France, Jaubert, Gloss.
  • trait de chin, (c.-à-d. laisse, corde, trait de chien), Gendreville (Vosges) et Virecourt (Meurthe), Haillant, Fl. pop. des V.
  • bois à fumer, m., Normandie. — Champagne.
  • bois de fume, m , Wignehies, près Avesnes (Nord).

____________________

(1) Cette plante est ainsi appelée parce qu'elle peut remplacer, au point de vue médical, le véritable sain bois, Daphne Gnidium. — Jaubert.

(2) La figure représentée par Linocier sous le nom de liseron est blen une clématite et non pas un convolvulus. Est-ce par suite d'une erreur ? — Comparez le mot lisoni, nom vénitien de la clematis flammula.


[6]

  • bô fumant, m., bô fumâ, m., Vosges, Haillant, Flore.
  • bois fumerot, m., Doubs, Beauquier. — Montbéliard, Contejean.
  • bô femerot, m., Montbéliard, Contejean, Gl. du pat. de M.
  • fumerotte, f., Doubs, Beauquier, Voc. du Doubs.
  • fumailles, f. pl., Salins (Jura), rec. pers.
  • fumeû, m., environs de Cambrai, rec. pers.
  • feum bo, m., boué d’toûbak, m., bo d’toubak, m., wallon, Feller.
  • bois de pipe, m., herbe de pipe, f., Haute-Marne, comm. par A. Daguin.
  • djon, tournan-boué (bois tournant), m., wallon, Feller.
  • crankegni, m., Somme, Ledieu.
  • crinquillier, m. Samer (Pas-de-Calais), c. par M. B. de Kerhervé.
  • crinkiyie, f., incrinque-hayure , f., Saint-Pol (Pas-de-Calais), com. par M. Ed. Edmont.
  • cranquillure, f., Manin (Pas-de-Cal.), com. par M. Ed. Edmont.
  • crinquillure , f., crinque-hayure, f., Ramecourt (Pas-de-Calais), com. par M. Ed. Edmont.
  • diable en haie, m., Manche, Joret.
  • vitalba, clematide, italien.
  • fior di minuè, ital., Targioni, Diz. botanico, 1825.
  • capponi, m. pl., (les fruits cotonneux de la plante), Targioni, Diz. botanico.
  • vis sarvaja, piémontais, Annales de l'Observ. de Turin, 1811, p. 144.
  • viorna, piémontais, Balbis, Piante dei contorni di Torino. Torino, an IX. — Zalli, Diz. piem.
  • vitalbera, visrabbia, Turin, Nomi adoperati.
  • liarba, piémontais, Zalli, Diz. piem.
  • bialba, mialba, rialba, vialba, Vérone, Pollini, Flora veronensis, 1824.
  • vialber, erba dei pitocch, milanais, Banfi, Voc. mil.
  • vidárbola, Côme, Monti. — Brescia, Melchiori.
  • viderbola, Plaisance, Nomi adop.
  • videlbora, Milan et Côme, Nomi adop.
  • vidalbora, Côme, Comolli. [H. J.-T.].
  • vinèrbola, cavriœùla, ligabosch, milanais, Cherubini.
  • vidèlbour, Pavie, Manfredi.
  • vidalba, bolonais, Coronedi-Berti. — Mantoue, Cherubini.
  • vidèlba, Modène, Parme, Plaisance, Nomi adop. — romagnol, Morri.
  • vitabia, Rome, Pérouse, Nomi adop.
  • vitabbia, Env. de Pérouse, Zanetti, p. 203.
  • vitarba, Sicile, Cupani, Hortus catholicus, 1696 ; Nomi adop., 1873.
  • visalba, Pérouse. [H. J.-T.].
  • vialba, Vérone, Pollini. [H. J.-T.].
  • inalba, Valle Imagna, près de Bergame, Tiraboschi, 1873. [H. J.-T.].


[7]

  • inambola, Valle San Martino, près de Bergame, Tiraboschi. [H. J.-T.].
  • viturbo, Messine, Nomi adop.
  • vitarvole, Calabre, Pasquale et Avellino.
  • vitarva, Cosenza, Catanzaro, Nomi adoperati.
  • vidasa, idasa, Brescia, Melchiori.
  • vidison, Vicence, Nomi adoperati.
  • videson, Trévise, Saccardo.
  • vidigade, Trévise, Nomi adoperati.
  • vidercia, Parme, Malaspina.
  • vit bastarda, ena de bosch, Bergame, Nomi adoperati.
  • vite falsa, Forli, Ravenne, Ferrare, Bologne. [H. J.-T.].
  • vida salvadga, Parma, Peschieri, 1828. |H. J.-T.].
  • viticella, vitaglia, Avellino, Nomi adoperati.
  • viticedda, sicilien, Mortillaro.
  • vitaura, Ischia, Gussone. 1854. [H. J.-T.].
  • vidizela, Brescia, Melchiori, 1817. [H. J.-T.]
  • irzér, Valle Gandino (près de Bergame), Tiraboschi. [H. J.-T.].
  • veticchia, viticchia, vitácchia, vitjielva, vita selvatica, Abruzzes, Finamore, Vocabulario dell' uso abruzzese.
  • viticchio, Aquila et Ascoli-Piceno, Nomi adop.
  • viticchie, Ancdne, Nomi adoperati.
  • vitosa, Sud de l'Italie, Nomi adop.
  • vitacchiosa, Chieti, Nomi adop.
  • vitoja, vitalbo, vitacchia, Potenza, Nomi adop.
  • vitajo, Bari, Nomi adoperati.
  • grambollino, Cosenza, Nomi adop.
  • vitusara, vitusa, Catanzaro, Nomi adoperati, 1873.
  • vitaja, tortavitaja, Vésuve, Pasquale, Flora vesuviana, 1869.
  • vitara, vitrara, Naples, Pasquale et Avellino, Flora medica di Napoli, 1841.
  • vitura, vitusara, Reggio (Calabria), Nomi adoperati.
  • ligabosch, reabla, Brescia, Nomi adop.
  • ligara, Mirto (Sicile), Cupani, Hortus catholicus, 1696. — Sicile, Nomi adoperati, 1873.
  • ligana, Sicile, Cupani, Hort. cathol., 1696.
  • ligonia, Calabre, Pasquale, 1841. [H. J.-T.].
  • passionén, Parme, Malaspina.
  • gusserna, Parme et Plaisance, Nomi adoperati.
  • guzzeder, Reggio, Nomi adoperati.
  • erba dei censiosi (1), italien, d'après Spano.

____________________

(1) Dicesi in Toscana erba dei censiosi, perchè i poveri applicano sulla cute le foglie stiacciate per farvi dell’ escoriazioni che sembrano ulcere, ond’eccitar l’altrui commiserazione. Spano.


[8]

  • clemati, Gênes, Nomi adop.
  • sciarboa, Gênes, Casaccia, Dicc. genovese.
  • blaudin, blaudinarie, brundinarie, Frioul, Pirona, Vocabolario friulano, in-8°, 1871.
  • vidigada, guiz, roaje, vidigon, vidison, viligada, regoleze, Belluno, Nomi adoperati.
  • benzigliu, zara, Sardaigne du sud, Moris, Flora sardoa, 1837-1850.
  • auzzára, azzara, zara, Sardaigne méridionale, Spano.
  • isterzu, sterzu, Lanussei (Sardaigne), Moris, Flora sardoa, in -4°, 1837-1859.
  • auciada, Iglesias (Sardaigne), Moris, Fl. sardoa, in-4°, 1837-1859.
  • bidighinzu, Cuglieri (Sardaigne), Moris, Fl. sardoa.
  • vitichingiu, Fonni (Sardaigne), Moris, Fl. sardoa.
  • idrighinzu, sarde logodourien, Spano.
  • vidalba, muermo, muermera, yerba del pordiosero, vid blanca, espagnol.
  • erba d’os pordioseiros , erba d’os mendigos , erba d’o póbre, gallicien, Valladares.
  • vidauba, catalan.
  • vidalba, ridorta, Vall de Nuria, Vayreda.
  • viadella, Calella (Catalogne), Cuni, Flora de Calella (dans Anuari de la Associacio d'excurs. catalana, 1883.
  • vidaura, vidarsa, catalan, Colmeiro, 1846. [H. J.-T.].
  • vidriella, Valence, Colmeiro, 1846. [H. J.-T.].
  • vitigera, Aragon, Willkomm et Lange. [H. J.-T.].
  • virgaza, virgaraza, Santander, Comission, 1872. [H. J.-T.].
  • botigueras, enredadera, Aragon, Comission, 1872. [H. J.-T.].
  • erba de llagos, manaiula, catalan, Colmeiro, 1846. [H. J.-T.]
  • nuezza, nuezza blanca, castillan, Colmeiro, 1846. [H. J.-T.].
  • vide branca, sipó de reino, portugais.
  • mormeira, gallicien, Cuveiro, Dicc. gallego.
  • luminosa, vitça alba, roumain, Brandza, Limba botanica.
  • curpen, kurpen, roumain, Cihac, Dict. daco-rom. — roumain transylvanien, Fusz.
  • waldrebe, brennkraut, brennwurz, allemand.
  • liela, liola, hranka, anc. haut allemand, Diefenbach, Glossarium.
  • bettlerseil, allemand, Grimm, Deutsches Woert.
  • waldstrick, allemand, Grassmann, Deutsche Pflanzennamen, 1870.
  • tockebart, bocksbart, düwels-tweren, Goettingue, Pritzel et Jessen.


[9]

  • gänsemord, Alsace.
  • judesel, Luxemb., Koltz, Flore du Grand duché de Lux. 1873.
  • lelhekken, Luxembourg, J. Weber.
  • lehnheck, Eifel, Wirtgen, Vegetation der Eifel, 1865.
  • liene, Autriche allemande, Pritzel et Jessen.
  • teufelsreben, Carinthie, Zwanziger.
  • niala, raücherli, canton de Saint-Gall (Suisse), Wartmann.
  • petersbart, teufelszwirn, Golling, Pritzel et Jessen.
  • hekkenlärm, f., hurenseil, n., Souabe, Schmid.
  • lählen, allemand de Transylvanie, Fusz.
  • lirlisch, Merkersdorf (Basse-Autriche), comm. par M. F. Branky.
  • nursche, nirschn, lirisch, lirchn, jüln, lirlacher, lirchkozn, lurschn, lülgen, liarlisch, jüllische widn, ulawiedn, ulischwidn, hatt’n ( = les fruits de la pl.), Autriche all., F. Hoefer.
  • lynen, flamand, Dodonaeus, 1644 ; Oudemans, 1872. [A. de Cock].
  • hegkoorde, klimkoorde, flamand. [A. de Cock.]
  • heete klim, flamand, Roucel, Flore du Nord de la France, 1803.
  • clementine, flamand, De Bo, Westvlaamsch idiotikon.
  • virgin’s bower, wild clematis, climber, anglais.
  • traveller’s joy (1), anglais, Cotgrave, French. dict., 1650.
  • smoke-wood, anglais, Prior, Popular names of british plants, 1870.
  • grey beards, old man's beard, old man, smoking cane, Devonshire. Friend.
  • old man's woozard, lady's bower, beggar-brushes, maiden's honesty, honesty, honey-stick, love, love bind, bullbind, bellywind, bedwine, bethwine, bindwith, hag-rope, crocodile, dans les diff. dial. de l'Anglet., Britt. et Holl., 1878.
  • lus-streapach (= plante grimpante), gaélique d'Ecosse, Mac Alpine et autres [H. G.].
  • ysgarllys bychan (= la petite ysgarllys ; ysgarllys = la plante qui se divise), gallois, J. Davies, 1632 et J. Walters, 1794. [H. G.].
  • barf y gwr hen (= barbe du vieillard), cudd y coed (= qui cache le bois), gallois, Hugh Davies, 1813. [H. G.].
  • dringiedydd (= grimpeur), gallois, S. Evans, 1852. [E. E.].
  • roüanès (= reine), breton, P. Grégoire de Rostrenen. [E. E.].
  • rouanez, breton, Le Gonidec, Troude, Liéqard. [E. E.].
  • barvinek, tchèque, A. Mueller, Alph. Wœrterb. synonymer Namen der offic. Pflanzen, Prag, 1866.
  • trta, trtol, lom, biela loza, leza, serbo-croate, Šulek.

____________________

(1) Ainsi appelée parce que le voyageur reconnaît qu’il est arrivé auprès d’un village lorsqu’il voit les haies couvertes de cette plante.


[10]

  • borodavnyk (plante des verrues (1)), petit russien [Th. V.].
  • aihen zuri, basque, Lacoizqueta, 1888, [J. V.]
  • szulak, magyar, Miklosich, Slav. Elem. im mag. p. 117.
  • fejer venilz, magyar, Fusz, Trivialnamen d. Pflanzen in Siebenbürgen.
  • melaa’, arabe du Mont-Liban, Berggren, Guide francais-arabe, 1844.
  • tschermaluk, tatare criméen, Steven, Verz. d. taurischen Pflanzen.
  • tschermawuk, tatare criméen, Pallas, Observations faites dans un voyage en 1793-94, II, 393.


2. — Usages de la clématite grimpante.

Ist in allen Theilen brennend scharf, so dass sie auf der Haut leicht Blasen und Geschwüre hervorruft. Man hat das Kraut, Herba et Stipites Clematidis sylvestris bei syphilitischen und rheumatischen Zustænden, Wassersucht, Wechselfieber, æusserlich gegen Krætze und Geschwüre, die Wurzel als Abführmittel, in früherer Zeit auch das zerquetschte Kraut als Vesikator angewendet. Die Triebe dienen in Slavonien zur Anfertigung von Bienenstocken, Korben u. dgl. — Rosenthal, Synopsis plantarum.

Toutes les parties de la clématite des haies ont une saveur âcre et brûlante. Ses feuilles fraîches écrasées et appliquées sur la peau, rougissant d'abord la partie avec laquelle elles sont en contact, y font naître de l’inflammation, y produisent des vessies, et par suite des ulcères superficiels. C'est de là que cette plante a reçu le nom d’herbe aux gueux, parce que certains mendiants s'en servent pour se faire venir des ulcérations aux bras ou aux jambes, et par là exciter la commisération. Ces ulcères ont peu de profondeur, sont larges à volonté, et se guérissent facilement ; il suffit de les couvrir avec des feuilles de poirée, et de les garantir du contact de l'air.

Les paysans en font un cautère, ils prennent la fine pellicule qui est sous l'écorce, la roulent en forme de pois et se l'appliquent sous un sou fortement comprimé par une bande. Le trou se forme aussi bien qu'avec un caustique plus puissant. — Nivernais, c. par M. A. Millien.

La cuisson dans l'eau fait perdre à ses jeunes pousses leur âcreté, et dans quelques parties de l’Italie, principalement dans l’État de Gênes et dans la Toscane, les gens de la campagne les mangent après les avoir ainsi préparées (2). En Provence les paysans se servent de la clématite quand elle est

____________________

(1) Il vient des verrues aux mains à celui qui touche cette plante. [Th. V.]

(2) Dans le département de l’Hérault on mange les jeunes pousses de la clématite en guise d'asperges sous le nom de bidablous. (Barthes, Gloss. bot. de Saint-Pons). — En Italie, selon Targioni, Diz. hot., la jeune pousse est appelée vitalbino.


[11]

sèche, pour guérir la morve des chevaux, des mulets et des ânes, en forçant ces animaux à l'aspirer par les narines. Loiseleur-Deslongchamps.

Les branches traînantes servent de cordes à lessive pour faire sécher le linge.

La clématite est employée dans la vannerie grossière, principalement pour faire des muselières pour les bœufs et les chevaux.

On en fait des paniers où doivent couver les poules, les pigeons.

Les chapeliers en font des ronds qu'ils mettent à l'intérieur des casquettes pour les maintenir.

Les enfants, à la campagne, font dessécher la tige de la clématite et la fument, en guise de cigare.


3. Locutions diverses.

« On appelle vidaoubo une personne dont la taille est longue et effilée. » Corrèze, Béronie, Dict. du pat. du Bas-Limousin.

« Toumbà dins un beligàs. — S'empêtrer dans une affaire épineuse ou ruineuse. » Aveyron, Vayssier, Diet, dupat. de I'Av.

« Vitalbaio : luogo pien di vitalbe e figuratamente luogo pericoloso. » Italien, Manuzzi, Dizionario ital.


4. Folklore.

Le rossignol chante la nuit parce qu'autrefois il s'endormit sur une branche d'arbre, ou il y avait une guidalbe (Clematis vitalba). Les vrilles de cette plante grimpèrent pendant la nuit et lui entortillèrent tellement les pattes qu'il ne put s'envoler ; aussi pour éviter d'être retenu pendant la nuit, il chante : dormiraï pu, pu, pu... me toursounaio la vi ! (Je ne dormirai plus, plus... m'entortillerait la vigne !) — Périgord. — Poésies pop. de la France, Mss. de la B. Nat., f. fr. 3341, f° 147. Tradition recueillie par M. de Gourgues.

« Colta la mattina di S. Giovanni, ha virtù di preservare da’ dolori di capo e di ventre chi se ne cinge il capo e i lombi. » Abruzzes, Finamore.

Pour se guérir du mal de dents on se met sur le pouce une feuille de cette plante. — Lauraguais (Haute-Garonne), c. par M. P. Fagot.

Clematis flammula

Clematis flammula. (Linné). — LA CLÉMATITE ODORANTE.

1. Noms de cette plante (l) :

  • ἀγριαμπέλι, ile de Zante, Margot, Flore de l’île de Zante, in-4, 1841.
  • χελιδρόνια, grec moderne de l’Attique, Sibthorp.

____________________

(1) Cette plante porte très souvent les mêmes noms que la précédente,


[12]

  • ἀλογάκι γλυκύγη, grec moderne de Laconie, Billerbeck. [H. J.~T.].
  • flammula viticella, clematis urens, anc. nomencl., Bauhin, 1671.
  • flammula Jovis (l), anc. nom., Hyac. Ambrosinus, 1666. [H. J. T.].
  • vincula, anc. nomenclat. savante, J. Camus, Circa instans, n° 198.
  • flammule, f., francais du XVIe s., Roch le Baillif, Le demosterion, Rennes, 1578, p. 71.
  • clématite odorante, f., clématite flammule, f., français savant.
  • clamatico, f., sud-ouest du Languedoc, Duboul.
  • viradelo, f., Castres, Azaïs, Dict. des idiomes du midi.
  • biradelo, f., Saint-Pons (Hérault), Barthès. — Sud-ouest du Languedoc, Duboul.
  • rivouarto, f., Var, Hanry. — Ile de Porquerolles, Ollivier.
  • entrevadis, m., Aix-en-Provence, Boyer de Fonscolombe.
  • entrevijé, m., Montpellier, Loret. — Nimes, Vincens.
  • jaousémin d'asé (jasmin d'âne), Apt, Colignon, — Env. d’Avignon, Palun.
  • jassemi de borro, m., Pyrénées orientales, Companyo, Hist. n. des P.-O.
  • liseron espagnol, m., français du XVIe s. Linocier, Hist. des Plantes, 1584.
  • vitalba piccola, italien, Targioni, Diz. bot.
  • fuoco morto, Vésuve et Capri, Pasquale, Flora vesuviana. — Ischia , Gussone.
  • binzillu, binzigliu, Sardaigne mérid., Spano.
  • gelsomino bastardo, Emilie, Nomi adoperati a designare le piante di bosco.
  • geusmi bastard, vitalba odorusa, Bergame et Crémone, Nomi.
  • brundinarie rosse, Udine, Nomi adoperati.
  • tetti, Sardaigne du Nord, Moris, Fl. sardoa.
  • urzula, Arrizo et Bari (Sardaigne), Moris, Flora sardoa.
  • lisoni, Venise, Boerio. — padouan, Patriarchi.
  • güsmina, Brescia, Nomi adoperati.
  • vidraria, flamula trepadora, espagnol, Colmeiro.
  • muelmera, Grenade, Boissier, Voyage botanique dans le midi de l’Espagne.
  • vidriella, Minorque, Costa, Flora de Catalunia, 1864.
  • erba de flámula, erba de Job, catal., Willkomm et L. [H. J.-T.].
  • badiella, badialla, catal., Colmeiro, 1846. [H. J.-T.].
  • erba de las llagas, catalan, Costa, Fl. de Cat.
  • scharfe waldrebe, kriechende waldrebe, allemand.
  • plamének, tchèque.
  • divizmina, skrobut, serbo-croate, Šulek, Jugosl. im. bilja.
  • sebeuq, arabe algérien, Munby, Noms arabes des plantes de l’Alg., 1866.
  • narberd, arabe algérien, Hanoteau, La Kabylie.

____________________

(l) flammula dicitur, quod contusa applicata, veficas flammae instar excitet. Bauhin.


[13]

  • zenzou, arabe algérien, Hanoteau. — arabe tunisien, Not. s. les forêts de la Tunisie, 1889.
  • azenzou, thouzzimth, kabyle, Hanoteau.


2. Usages.

On la cultive aux environs d'Aigues-Mortes, et on en donne les feuilles sèches aux bestiaux qui les mangent avidement, tandis que la plante fraîche est un poison pour eux. — De Lamarck et de Candolle.


Clematis recta

Clematis recta. (Linné).


  • flammula recta, flammula Jovis, anc. nomencl., Bauhin, Pinax, 1671.
  • clematis erecta, nomencl. de De Candolle.
  • jaoussemi, m., Nîmes, Azaïs, Dict. des id. du midi.
  • entrevadis, m., treverin, m., Apt (Vaucluse), Colignon.
  • entrevigé, m., Gard, comm. par M. P. Fesquet.
  • fiammolo, vitalbino, italien, Targioni, Diz. bot.
  • fiammola, Tessin, Lenticchia. [J. C.].
  • erba bormera, catalan, Costa.— Vall de Nuria (Catalogne), Vayreda.
  • virumbellas, Vall de Nuria, Vayreda.
  • naprasnica, roumain, Brandza, Limba botanica, etc.
  • naprasnic, roumain, Cihac, Dict. daco-rom.
  • naprasnike, roumain transylvanien, Fusz, Trivialnamen.
  • blatterzug, Thuringe, Pritzel et Jessen, Volksnamen.
  • lomonis (= casse-nez) (l), lomynis, lomynos, petit russien. [Th. V.]
  • lotorma, magyar, Fosz, Trivialnamen..., 1848.

____________________

(1) On provoque les saignements de nez en se fourrant des parties de cette plante dans les fosses nasales.


Clematis viticella

Clematis viticella. (Linné).


  • clématite bleue, f. clématite à fleurs bleues, francais.
  • entrévijhé, m., canton du Vigan (Gard), Rouger.
  • vitalba pavonazza, vitalbino, viticella, italien, Targioni.


Clematis cirrhosa

Clematis cirrhosa. (Linné).


  • κληματῖτις, grec ancien de Dioscoride, selon Sibthorp, Florae græcæ prodomus, 1806.
  • ἀθραγένη, grec ancien de Théophraste, selon Fraas.


[14]

  • χελιδρονάκι, grec mod. des environs de l’Hymette, Fraas.
  • clématite toujours verte, français, Bon jardinier pour 1843.
  • yerba de foco, anc. espagnol, Ibn Beithar, traduit par Leclerc, II, 430.
  • pidighignu, pidighinzù, Sardaigne du Nord, Moris, Fl. sardoa.
  • bintirizzu, Sardaigne du Sud, Moris, idem.
  • trezzu, Muravera (Sardaigne), Moris, idem.
  • mussorgia, Iglesias (Sardaigne), Moris, idem.
  • zenzou, ramous, arabe algérien, Munby, Notice sur les noms arabes.
  • dheyian, arabe, Ibn Beithar, trad. Leclerc, II, p. 430.
  • zenzu, gamous, arabe tunisien, Not. sur les forêts de Tunisie, 1889.
  • azenzu, kabyle, Hanoteau, La Kabylie.
  • aïzenzou, kabyle, Ibn Beithar, trad. Lecl. II, 430.
  • thouzzimt, berbère, E. G. Paris. — arabe du Boghar (Algérie), Debeaux.
  • maraa’n, arabe du Mont-Liban, Berggren, Guide francais arabe, 1844.
  • dâliyyé souda, arabe syrien, Berggren.
  • dalia souda, arabe algerien, Durando, Calendrier de Flore algérienne.


Clematis integrifolia

Clematis integrifolia. (Linné).


  • klokutze, roumain de Transylvanie, Fusz, Trivialnamen, etc.
  • clocotici, (pl.), roumain, Cihac, Dict. daco-rom.
  • siberische waldrebe, allemand.
  • tsiganky (= les bohémiennes), zabiy~kroutcha (= l'ouragan mortel), petit russien, comm. par M. Th. Volkov.
  • tsiganka, (plante des Tsiganes) , sinii lomonos, Petite Russie, De Gubernatis, Mythologie des plantes.
  • bèrtse-virag, magyar, Nemnich, Cathol. d. Naturg., 1793.
  • bértse, magyar, Fusz, Trivialnamen in Siebenb., etc.


Folklore

En Tartarie, un chef cosaque vaincu, désespéré de voir ses soldats l’abandonner, se suicida avee sa lance. Cet acte de lâcheté ne tarda pas à être cruellement puni, car il survint bientôt un ouragan qui mit les cosaques en lambeaux et les fit entrer en terre où ils furent transformés en clématites. Saint Pantaléon les voyant toutes nues en hiver, eut pitié d’elles et leur donna ce duvet qui aujourd'hui couvre leurs fruits. Cependant elles étaient très tristes de demeurer en terre étrangère et ces âmes cosaques finirent par obtenir de Dieu, d’être transportées en Oukraine pour que les jeunes filles en fissent des couronnes. Petite Russie, comm. de M. Th. Volkov.


[15]

Clematis mauritiana

Clematis mauritiana. (De Candolle).


  • vigne vierge, f, île Maurice, Baker, Flora of Mauritius, 1877.