Androsakes (Dioscoride)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
numphaia
De Materia Medica (Dioscoride, 1er siècle)
asplênos


Texte grec de Wellmann

3.133.1 <ἀνδρόσακες>· γεννᾶται μὲν ἐν Συρίᾳ ἐν παραλίοις τό- ποις. πόα δ' ἐστὶ λευκή, λεπτόκαρφος, πικρά, ἄφυλλος, θυ- λάκιον ἐπὶ τῆς κεφαλῆς ἔχουσα περιεκτικὸν σπέρματος. δύναμιν δὲ ἔχει ποθεῖσα σὺν οἴνῳ δραχμῶν δυεῖν πλῆθος οὖρα πολλὰ ἐπὶ ὑδρωπικῶν ἄγειν· καὶ τὸ ἀφέψημα δὲ τῆς πόας καὶ ὁ καρπὸς πινόμενος τὸ αὐτὸ ποιεῖ· καταπλάσσεται δὲ καὶ ἐπὶ ποδαγρικῶν ὠφελίμως.

____________________

RV: ἀνδρόσακες· οἱ δὲ πικράδα, οἱ δὲ λεύκην, οἱ δὲ θαλασσίαν καλοῦσιν.

Identifications proposées

  • Acetabularia mediterranea (Beck)
  • (Aufmesser)
  • (Berendes)
  • (García Valdés)

Traduction française

L'androsakes croît en Syrie sur le littoral. C'est une herbe blanche, à rameaux grêles comme des fétus de paille, amère, dépourvue de feuilles, dont la "tête" est surmontée d'un follicule qui enveloppe la graine. En boisson avec du vin à la dose de deux drachmes, c'est un diurétique puissant pour les hydropiques ; la décoction de la plante et le fruit en boisson ont le même effet. On l'utilise avec succès en cataplasmes pour les goutteux. (trad. Suzanne Amigues)

Pseudo-Dioscoride : androsakes, ou encore "herbe amère", "herbe blanche", "herbe de mer". (trad. Suzanne Amigues)

Traduction allemande de Berendes

140 (150). Die Androsakes. Tubularia acetabulum

Die Androsakes - Einige nennen sie Pikras, Andere die weisse, auch Seeandrosakes - wächst in Syrien in der Nähe des Meeres. Es ist ein weisses Kraut mit dünnen Zweigen, bitter, blattlos und hat an der Spitze einen kleinen Schlauch welcher den Samen einschliesst. Mit Wein in der Menge von 2 Drachmen getrunken hat es die Kraft, bei Wassersüchtigen reichlichen Urin zu treiben. Die Abkochung des Krautes und die Frucht leisten, getrunken, dasselbe. Mit Erfolg wird sie auch bei Podagrakranken als Umschlag benutzt.

Commentaires de Berendes