Tilia europaea

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Tilia europaea L.

alt=Description de l'image Præstens træ.jpg.
vieux tilleul
Ordre Malvales
Famille Malvaceae
Genre Tilia

2n = 82

Origine : Europe

cultivé

Français tilleul, tilleul commun, tilleul intermédiaire
Anglais lime, common lime, European linden


Résumé des usages
  • fleurs et bractées utilisées en infusion calmante
  • fibres de l'écorce (teille) jadis très utilisées
    (nattes, paniers, cordes...)
  • sève comme source de sucre
  • bois blanc facile à travailler
  • feuilles comme fourrage
  • plante mellifère
  • arbre ornemental


Description

  • arbre de 30 m de haut
  • écorce grise, lisse
  • jeunes rameaux glabres
  • feuilles arrondies, cordiformes, glabres, vert foncé au-dessus, vert pâle au-dessous
  • fleurs jaunes, à 5 pétales, parfumées, portées par une bractée de 5-10 cm
  • fruit allongé, faiblement sillonné, velu

Noms populaires

allemand Linde
néerlandais Hollandse linde
espagnol tilo, tejo
portugais tília
italien tiglio
  • Voir les noms de la Flore populaire de Rolland
  • tilia en latin classique a donné tilius, dont les descendants sont til, teil. Tilleul dérive d'un diminutif tiliolus
  • germanique linde ; l'anglais lime vient de line.
  • slave lipa, signifiant "collant" (la sève). Leipzig est la ville des tilleuls en slave.

Classification

Tilia × europaea L. (1753) pro parte

synonymes :

  • Tilia × vulgaris Hayne (1813)
  • Tilia cordata × platyphyllos
  • Tilia × intermedia DC. (1824)

Cultivars

Formes bizarres

Diverses formes appelées Asplenifolia, Filicifolia, Filicifolia Nova, Laciniata sont attestées au XIXe siècle, et sont plantés dans les bizarretums.

Laciniata

Les premières mentions de ce cultivar lacinié (anglais : jagged-leaved) datent du début du XIXe siècle. Il serait originaire de Grande Bretagne avant 1811, et aurait été introduit en France via le Jardin des plantes de Paris avant 1826. (communiqué par Valéry Malécot).

Mentions historiques :

  • 1811, par French Burke sous le nom Tilia europaea var. laciniata, comme originaire de Grande Bretagne.
    • French Burke, John, 1811. British Husbandry: Exhibiting the Farming Practice in Various Parts of the United Kingdom. vol. 3. Baldwin and Cradock. p. 97.
  • 1826, par Noisette sous le nom Tilia europaea var. laciniata, au Jardin des plantes de Paris.
    • Noisette, Louis-Claude, 1826. Manuel complet du jardinier maraîcher, pépiniériste, botaniste, fleuriste et paysagiste. p. 372.
  • 1827, par Sweet, qui l'indique parmi les plantes cultivées en Grande Bretagne.
    • Sweet, Robert, 1827. Hortus Britannicus: Or a Catalogue of Plants Cultivated in the Gardens of Great Britain, Arranged in Natural Orders. J. Ridgway. 492 p. p. 59
  • 1838, par Loudon.
    • Loudon, John Claudius, 1838. Arboretum et fruticetum Britannicum ; or, The trees and shrubs of Britain. vol. 1. 494 p. p. 366.

Histoire

Lindman, 1917-26, Bilder ur Nordens Flora

Cette espèce hybride est très rare dans la nature. Sa diffusion en culture est ancienne, mais les descriptions anciennes sont trop succinctes pour qu'on puisse la dater.

Usages

Cette espèce est la plus utilisée pour la récolte des fleurs.

Références

Liens