Talinum paniculatum (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Légume Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Ornemental Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Changement climatique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg



Talinum paniculatum (Jacq.) Gaertn.




Protologue: Fruct. sem. pl. 2 : 219 (1791).
Famille: Portulacaceae
Nombre de chromosomes: 2n = 24

Synonymes

Talinum patens (L.) Willd. (1799).

Noms vernaculaires

Herbe onze heures, gros pourpier (Fr). Flameflower, jewels of Opar (En). Língua de vaca, beldroega miúda, maria gombi (Po).

Origine et répartition géographique

Talinum paniculatum est originaire d’Amérique tropicale, mais c’est maintenant une adventice pantropicale. On le trouve dans toute l’Afrique tropicale de façon dispersée, et il est cultivé comme légume localement au Ghana et au Nigeria.

Usages

On ajoute les pousses et les feuilles de Talinum paniculatum dans des ragoûts et des soupes, au Ghana, au Nigeria ou en R.D. du Congo par exemple. Elles se consomment aussi comme légume en Amérique tropicale. Talinum paniculatum est cultivé comme plante ornementale de jardin et plante en pot.

Propriétés

Il n’existe aucune information sur la composition nutritionnelle des feuilles de Talinum paniculatum, mais elle est probablement comparable à celle de Talinum triangulare (Jacq.) Willd.

Botanique

Plante herbacée vivace, érigée, glabre, atteignant 100(–120) cm de haut, non ramifiée ou légèrement ramifiée à la base ; racines renflées et charnues ; tige succulente, légèrement ligneuse à la base, violet foncé à noir brunâtre. Feuilles alternes, simples, presque sessiles, succulentes ; stipules absentes ; limbe elliptique à obovale, de 3–12 cm × 1,5–5 cm, base cunéiforme, apex aigu, entier, nervures pennées, indistinctes. Inflorescence : grande panicule terminale à nombreuses fleurs, atteignant 40(–60) cm de long. Fleurs bisexuées, régulières, d’environ 1 cm de diamètre ; pédicelle d’environ 1 cm de long, mince ; sépales 2, arrondis, de 1–2 mm de long ; pétales 5, libres, obovales à orbiculaires, roses ; étamines 15–20 ; ovaire supère, 1 -loculaire, style mince, avec un stigmate à 3 branches. Fruit : capsule globuleuse de 3–5 mm de long, à 3 valves, à déhiscence élastique, contenant de nombreuses graines. Graines lenticulaires à réniformes, d’environ 1 mm de long, lisses ou tuberculées, d’un noir luisant.

Le genre Talinum comprend environ 40 espèces, dont la plupart se trouvent au Mexique et dans le sud des Etats-Unis, et 7 en Afrique tropicale.

Falsifications et succédanés

Les feuilles de Talinum paniculatum peuvent se remplacer par celles de Talinum triangulare, au goût analogue mais un peu moins prononcé.

Description

Autres données botaniques

Croissance et développement

Ecologie

En Afrique tropicale, Talinum paniculatum est présent localement à l’état naturalisé, généralement sur les terres cultivées et les bords de routes, parfois à la lisière des forêts, jusqu’à 2200 m d’altitude. Pour sa culture, il préfère les sols bien drainés, humides et riches en matière organique, ainsi qu’un ensoleillement direct. Il supporte la sécheresse et l’ombre.

Multiplication et plantation

Gestion

Talinum paniculatum se récolte surtout dans la nature, mais il se cultive au Ghana et dans le sud du Nigeria. Il est multiplié par graines ou par boutures. Il y a environ 5000 graines par g. On sème les graines au champ sous ombrage ou en pépinière. Les semis lèvent en une semaine et doivent être repiqués avant 5 semaines. Les boutures se prélèvent sur les tiges légèrement ligneuses, d’où l’on a ôté les sommets et les feuilles. Elles nécessitent un arrosage abondant. On les plante à une densité de 5 par m2. La culture réagit bien aux engrais.

Une première récolte peut se faire 6 semaines environ après la plantation des boutures, ou 8–9 semaines après le semis. Les jeunes pousses se récoltent lorsque les plantes font 30 cm de haut et que les feuilles sont entièrement développées. Il faut régulièrement éliminer les inflorescences. Bien que les plantes restent productives plus longtemps, elles doivent être arrachées au bout d’un an, parce qu’elles deviennent ligneuses.

Ressources génétiques

Talinum paniculatum est répandu et il n’est pas menacé d’érosion génétique. Quelques entrées sont détenues au National Germplasm Resources Laboratory de Beltsville, Maryland (Etats-Unis).

Perspectives

En Afrique tropicale, Talinum paniculatum est actuellement récolté principalement dans la nature. Il est mal connu, mais il mérite plus d’attention parce qu’il est facile à cultiver et productif.

Références principales

  • Bola, M. & Szafranski, F., 1991. Plantes spontanées à feuilles-légumes de Kisangani et environs (Zaïre). Belgian Journal of Botany 124(2): 222–234.
  • Mosango, M. & Isosi, W., 1998. Edible plant species used by the human population around Kisangani (Democratic Republic of Congo). Fragmenta floristica et geobotanica 43(1): 109–115.
  • Phillips, S.M., 2002. Portulacaceae. In: Beentje, H.J. (Editor). Flora of Tropical East Africa. A.A. Balkema, Rotterdam, Netherlands. 40 pp.
  • Steyn, E.M.A. & Smith, G.F., 2001. Portulacaceae - Talinum paniculatum, a naturalized weed in South Africa. Bothalia 31: 195–197.
  • van Epenhuijsen, C.W., 1974. Growing native vegetables in Nigeria. FAO, Rome, Italy. 113 pp.

Autres références

  • Burkill, H.M., 1997. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 4, Families M–R. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 969 pp.
  • Mosango, M., Maganyi, W. & Namaganda, M., 1999. A phytosociological study of Talinum paniculatum plant community in Kampala (Uganda). In: Proceedings of the 16th international botanical congress, St. Louis, United States, August 1-7, 1999. Abstract 1484. p. 540.
  • Mosango, M., Maganyi, W. & Namaganda, M., 2001. Talinetum paniculati, a new synanthropic association of tropical Africa. Polish Botanical Journal 46(1): 99–107.
  • Schippers, R.R., 2002. African indigenous vegetables, an overview of the cultivated species 2002. Revised edition on CD-ROM. National Resources International Limited, Aylesford, United Kingdom.
  • Shimoda, H., Nishida, N., Ninomiya, K., Matsuda, H. & Yoshikawa, M., 2001. Javaberine A, new TNF-alpha and nitric oxide production inhibitor, from the roots of Talinum paniculatum. Heterocycles 55(11): 2043–2050.

Auteur(s)

  • M. Mosango

Department of Botany, Makerere University, P.O. Box 7062, Kampala, Uganda

Consulté le 9 octobre 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.