Sisumbrion 2 (Dioscoride)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
melilôtos
De Materia Medica (Dioscoride, 1er siècle)
maron


Texte grec de Wellmann

3.41.1 <σισύμβριον>· οἱ δὲ ἕρπυλλον ἄγρι<ον μέγ>αν καλοῦ- σιν· ἐν χέρσοις φύεται, ἐοικὸς ἡδυόσμῳ, πλατυφυλλότερον δὲ καὶ εὐωδέστερον, στεφανωματικόν. δύναμιν δὲ ἔχει θερμαντικήν· ἁρμόζει δὲ πρὸς στραγγουρίας καὶ λιθιάσεις σὺν οἴνῳ πινόμενον τὸ σπέρμα καὶ στρόφους καὶ λυγμοὺς παύει. τὰ δὲ φύλλα καταπλάσσεται πρὸς κεφαλαλγίαν ἐπὶ τῶν κροτάφων καὶ τοῦ μετώπου πρός τε σφηκῶν πληγὰς καὶ μελισσῶν· ἵστησι δὲ καὶ ἐμέτους ποθέν.

____________________

RV: σισύμβριον· οἱ δὲ ἕρπυλλον μέγαν καλοῦσιν, οἱ δὲ Ἀφροδίτης στέφανος, Ῥωμαῖοι αὐστεράλις, οἱ δὲ ἕρβα βενέρια.

Identifications proposées

  • Mentha silvestris, Mentha viridis (Beck)
  • (Aufmesser)
  • (Berendes)
  • (García Valdés)

Traduction française

Le calament (sisumbrion) : on l'appelle aussi "grand serpolet sauvage" ; il pousse dans des lieux arides et ressemble à la menthe, avec des feuilles plus planes et un parfum plus agréable ; on peut en faire des couronnes.

Il a des propriétés échauffantes. Prises dans du vin, sa semence est bonne pour les rétentions d'urine et les calculs ; elle arrête les coliques et le hoquet ; ses feuilles sont utilisées en compresses sur les tempes et le front contre les maux de tête et contre les piqûres de guêpes et d'abeilles. En boisson, il fait cesser aussi les vomissements. (trad. Suzanne Amigues)

Pour le sisumbrion, on a souvent proposé, contre toute vraisemblance, Mentha aquatica L. Le recoupement de la notice de Dioscoride et des données fournies par Théophraste et par Pline me fait penser à Calamintha nepeta (L.) Savi + Calamintha incana (Sibth. & Sm.) Boiss. (note Suzanne Amigues)

Traduction allemande de Berendes

absent à sa place chez Berendes

Commentaires de Berendes