Schouwia purpurea (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Légume Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois de feu Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg



Schouwia purpurea (Forssk.) Schweinf.




Protologue: Bull. Herb. Boiss. 4, append. 2 : 183 (1896).
Famille: Brassicaceae (Cruciferae)
Nombre de chromosomes: 2n = 36

Synonymes

Schouwia schimperi Jaub. & Spach (1847), Schouwia thebaica Webb (1847).

Noms vernaculaires

Alouât (Fr).

Origine et répartition géographique

Schouwia purpurea est réparti dans tout le Sahel, le Sahara et l’Afrique du Nord, depuis la Mauritanie jusqu’à Djibouti et la Somalie, ainsi qu’en Arabie.

Usages

Les Touaregs récoltent les feuilles de Schouwia purpurea dans la nature et les mangent soit cuites, soit séchées sans sel. Les jeunes feuilles apportent aux salades une saveur agréable qui ressemble à celle de la roquette (Eruca vesicaria (L.) Cav.). Verte ou sèche, la plante est très recherchée par les chameaux, moins par les autres animaux domestiques, et lorsque les chameaux la consomment fraîche, elle semble diminuer leur besoin en eau. Les plantes sèches servent de combustible.

Propriétés

La composition des feuilles fraîches et des pousses fleuries de Schouwia purpurea en aliment pour le bétail est, par kg : lipides 13 g, protéines 70 g, contenu en minéraux 62 g (dont 17 g insolubles dans le HCl), P 1,8 g, N 11,3 g, ratio C/N 23,7 (Adam, J.G., 1966).

Botanique

Plante herbacée annuelle érigée, glabre, atteignant 1 m de haut ; tige devenant ligneuse à la base, ramifiée dans la partie supérieure. Feuilles alternes, simples, sessiles et embrassant la tige à la base, assez charnues ; limbe ovale, de 2–6 cm × 1,5–4 cm, feuilles supérieures devenant graduellement plus petites, bord sinué-denté à presque entier. Inflorescence : corymbe à la floraison, s’allongeant en grappe lâche à la fructification. Fleurs bisexuées, régulières, 4-mères ; pédicelle atteignant 7 mm de long sur le fruit ; sépales légèrement sacciformes à la base, de 5–10 mm de long ; pétales obovales-oblongs à spatulés, de 7,5–15 mm × 3–5 mm, violet pourpre à blancs ; étamines 6, filets linéaires, anthères mucronées à l’apex ; ovaire supère, 2-loculaire, stigmate conique, 2-lobé. Fruit : silique circulaire, aplatie et ailée, de 1,5–3,5 cm de diamètre et munie d’un bec atteignant 1 cm de long, déhiscente par 2 valves, contenant de nombreuses graines. Graines globuleuses, d’environ 2 mm de diamètre, brun rouge, plutôt lisses.

Le genre Schouwia comprend une seule espèce variable. Autrefois, on distinguait 2 espèces : Schouwia purpurea, qui se trouve dans la partie ouest de son aire de répartition (moins ligneuse, à fleurs et à fruits plus petits) et Schouwia thebaica, qui se trouve dans la partie est (plus ligneuse, à fleurs et à fruits plus gros). Dans la littérature, elles sont parfois distinguées comme sous-espèces de Schouwia purpurea.

Schouwia purpurea représente un intérêt entomologique puisqu’il procure abri et nourriture au criquet pèlerin, Schistocerca gregaria, insecte qui forme parfois des populations migratrices si vastes qu’elles constituent un fléau capable de détruire totalement les récoltes.

Description

Croissance et développement

Ecologie

Schouwia purpurea est une plante des savanes et des déserts. On peut la trouver sur de vastes étendues après les pluies, depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500 m d’altitude.

Multiplication et plantation

Ressources génétiques

Schouwia purpurea est répandu et n’est pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Schouwia purpurea demeurera un légume secondaire, mais qui peut toutefois être important en tant que source de nourriture et de fourrage au Sahel et au Sahara.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1985. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 1, Families A–D. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 960 pp.
  • El Naggar, S.M. & Soliman, M.A., 1999. Biosystematic studies on Schouwia DC. (Brassicaceae) in Egypt. Flora Mediterranea 9: 175–183.
  • Jafri, S.M.H., 1977. Brassicaceae. In: Ali, S.I. & Jafri, S.M.H. (Editors). Flora of Libya. Volume 23. Al Faateh University, Faculty of Science, Department of Botany, Tripoli, Libya. 205 pp.
  • Jonsell, B., 1993. Brassicaceae (Cruciferae). In: Thulin, M. (Editor). Flora of Somalia. Volume 1. Pteridophyta; Gymnospermae; Angiospermae (Annonaceae-Fabaceae). Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. pp. 62–73.

Autres références

  • Adam, J.G., 1966. Composition chimique de quelques herbes mauritaniennes pour dromadaires. Journal d’Agriculture Tropicale et de Botanique Appliquée 13(6–7): 337–342.
  • Jonsell, B., 2000. Brassicaceae (Cruciferae). In: Edwards, S., Mesfin Tadesse, Demissew Sebsebe & Hedberg, I. (Editors). Flora of Ethiopia and Eritrea. Volume 2, part 1. Magnoliaceae to Flacourtiaceae. The National Herbarium, Addis Ababa University, Addis Ababa, Ethiopia and Department of Systematic Botany, Uppsala University, Uppsala, Sweden. pp. 121–154.
  • Maire, R., 1967. Dicotyledonae : Rhoedales : Cruciferae p.p. Flore de l'Afrique du Nord. Volume 13. Editions Paul Lechevalier, Paris, France. 365 pp.
  • Moggi, G., 1967. Note di floristica Africana 4. Il genere Schouwia in Africa orientale. Webbia 22: 531–538.

Auteur(s)

  • P.C.M. Jansen

PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Consulté le 11 février 2020.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.