Ficus politoria (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fibre Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Ficus politoria Lam.


Protologue: Encycl. 2 : 500 (1788).
Famille: Moraceae

Synonymes

  • Ficus soroceoides Baker (1883).

Origine et répartition géographique

Ficus politoria est endémique de Madagascar.

Usages

La feuille fait office de papier de verre pour polir le bois et le métal. L’écorce écrasée était autrefois utilisée pour fabriquer des pagnes. Le bois est utilisé dans la construction des structures de maisons. Les avis sur la comestibilité du fruit divergent.

En médecine traditionnelle à Madagascar, la décoction de jeunes feuilles ou de bourgeons se prend pour le traitement des maux d’estomac. L’infusion de feuilles se donne aux malades comme tonique. La surface abrasive de la feuille est utilisée pour scarifier la peau afin de favoriser la pénétration des remèdes.

Description

Arbuste ou petit arbre dioïque atteignant 8(–15) m de haut ; fût atteignant 15 cm de diamètre ; écorce externe des branches feuillées scabre à lisse, brun pâle à brun foncé ou grisâtre une fois sèche, se desquamant chez les parties plus âgées, écorce interne contenant un latex laiteux ; branches scabres à lisses, hispiduleuses à presque glabres. Feuilles presque distiques, parfois opposées, simples ; stipules atteignant 0,5 cm de long, glabres, caduques ; pétiole atteignant 1(–3) cm de long, légèrement hispiduleux ; limbe elliptique à oblong, obovale, lancéolé, orbiculaire ou linéaire, de 1,5–10(–16) cm × 1–4(–6,5) cm, souvent à côtés légèrement inégaux, base aiguë à arrondie, apex acuminé, parfois 3-denté, bord irrégulièrement denté à presque entier, papyracé à coriace, face supérieure scabre, légèrement hispiduleuse, face inférieure scabre et hispiduleuse, pennatinervé à 4–8(–10) paires de nervures latérales, à taches glandulaires à l’aisselle des nervures principales latérales au-dessous. Inflorescence : figue renfermant les fleurs, par groupes de 1–2(–4) à l’aisselle des feuilles ou sur le vieux bois, globuleuse, de 0,5–1 cm de diamètre une fois sèche, hispiduleuse, jaune, orange, rouge ou brun-rouge à maturité ; pédoncule atteignant 1(–2,5) cm de long, hispiduleux ; bractées basales 3–4, ovales, d’environ 0,5 mm de long. Fleurs unisexuées ; fleurs mâles sessiles ou courtement pedicellées, tépales 4–5(–6), de 1–1,5 mm de long, étamines 1(–2) ; fleurs femelles à 4–6 tépales de (1–)1,5–2 mm de long, fleurs à graines sessiles ou sur un pédicelle atteignant 1,5 cm de long, fleurs à galles sessiles ou sur un pédicelle atteignant 1 mm de long. Fruit ellipsoïde à ovoïde, d’environ 1 mm de long, se développant au sein de la figue ; “fruits-galles” ellipsoïdes à ovoïdes, de 1,5–2 mm de long.

Ficus politoria est pollinisé par la guêpe Kradibia saundersi.

Le genre Ficus comprend environ 750 espèces, dont environ 100 en Afrique, 500 en Asie tropicale et en Australie, et 150 en Amérique tropicale.

Ecologie

Ficus politoria est présent depuis le niveau de la mer jusqu’à 1700(–2000) m d’altitude en forêt et dans la végétation perturbée.

Ressources génétiques

On ne sait pas bien si Ficus politoria est menacé d’érosion génétique, mais il semble relativement commun à Madagascar où il a souvent été collecté.

Perspectives

Ficus politoria est utilisé pour le polissage, pour la construction et à des fins médicinales. Mais on ne dispose d’aucune donnée sur ses propriétés en lien avec ses usages, ce qui ne permet pas de se prononcer sur ses perspectives.

Références principales

  • Berg, C.C., 1986. The Ficus species (Moraceae) of Madagascar and the Comoro Islands. Bulletin du Muséum National d’Histoire Naturelle, 4e série, 8, section B, Adansonia (1): 17–55.
  • Boiteau, P., Boiteau, M. & Allorge-Boiteau, L., 1999. Dictionnaire des noms malgaches de végétaux. 4 Volumes + Index des noms scientifiques avec leurs équivalents malgaches. Editions Alzieu, Grenoble, France.
  • Perrier de la Bâthie, H. & Leandri, J., 1952. Moracées (Moraceae). Flore de Madagascar et des Comores (plantes vasculaires), famille 55. Firmin-Didot et cie., Paris, France. 76 pp.

Autres références

  • Debray, M., Jacquemin, H. & Razafindrambao, R., 1971. Contribution à l’inventaire des plantes médicinales de Madagascar. Travaux et Documents No 8. ORSTOM, Paris, France. 150 pp.
  • Decary, R., 1946. Plantes et animaux utiles de Madagascar. Annales du Musée Colonial de Marseille, 54e année, 6e série, 4e volume, 1er et dernier fascicule. 234 pp.
  • Kremen, C., Raymond, I., Lance, K. & Weiss, A., 1996. Monitoring natural resource use on the Masoala Peninsula, Madagascar: a tool for managing integrated conservation and development projects. In: Saterson, K., Margoluis, R. & Salafsky, N. (Editors). Measuring conservation impact: an interdisciplinary approach to project monitoring and evaluation. Proceedings from a Biodiversity Support Program symposium held at the joint annual meetings of the Ecological Society of America and the Society for Conservation Biology in Providence, Rhode Island, August 1996. World Wildlife Fund, Washington D.C., United States. pp. 63–82.
  • van Noort, S. & Rasplus, J.Y., 2007. Figs and fig wasps. [Internet] http://www.figweb.org/ Figs_and_fig_wasps/ index.htm. July 2009.

Auteur(s)

  • M. Brink, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Consulté le 15 février 2020.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.