Chrysophyllum cainito (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Sideroxylon salicifolium
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Chrysophyllum oliviforme


[785]

SAPOTACEAE introduites


Chrysophyllum cainito L.

Noms vernaculaires : Caimitier, Cainitier, Caimitier blanc ; Star apple (Ste-Lucie, Antigua, Puerto Rico, USA) ; Caimito (Puerto Rico, St Domingue) ; Précolombien : Kaimito.

Origines : Grandes Antilles (LITTLE & WADSWORTH) ; aussi Panama (STANDLEY, au moins côte Atlantique Amérique centrale) ; aire étendue par la culture, Petites Antilles et tous les Tropiques. Nombreuses variétés obtenues par la greffe et la culture (typicum, pomiferum, martinicense), sempervirent. Fleurs en mai-juillet. Fruits en janvier-avril. Dépasse 60 cm de diamètre ; reconnaissable à ses feuilles cuivrées à la face inférieure, 15-25 paires de nervures. Fruit blanchâtre, mou, 6-8 cm de diamètre ; C. coeruleum est quelquefois considéré comme une variété. Arbre ornemental et d’ombrage ; médicinal (feuilles en infusion) contre le diabète. Fruit comestible cru, compote ou confiture ; arcs, civilisation Tainan (LOVEN) ; l’échantillon ROLLET 1847 semble se rapporter à la variété coeruleum ; 28-40 paires de nervures face inférieure, tomentum fauve (environs de Castries, Ste-Lucie).

Bibliographie-Iconographie : DUSS 384 ; LITTLE & WADSWORTH 1964, Pl. ; LITTLE and al. 1967, Pl. coul. ; FOURNET 1978 ; FOUQUÉ 1972 ; LOVEN 1935 ; DESCOURTILZ 1821-1830, Vol. 2, Pl. coul. ; JACQUIN 1763, Pl. ; 1780, Pl. coul. ; STANDLEY 1925 ; HOYOS 1983, Pl. coul.

Anatomie du bois

Chrysophyllum argenteum, Chrysophyllum cainito :

  • Bois parfait beige brun, légèrement différencié de l’aubier blanc jaunâtre, à grain fin à moyen, maille perceptible, dur et lourd (0,85-1,00g/cm3).
  • Pores disséminés, isolés ou accolés radialement par 2 à 4, au nombre de 8-10 par mm2 et moyens, 120 μm de diamètre chez C. cainito, plus nombreux (15 à 30 par mm2), et plus fins (60-100 μm) chez C. argenteum. Perforations des éléments vasculaires uniques (exceptionnellement en grille dans des petits vaisseaux) ; taille des ponctuations intervasculaires de 7-8 μm chez C. argenteum, à 9-10 μm (C. cainito).
  • Parenchyme en fines chaînettes nombreuses. Files de cellules composées de 4 à 8 éléments.
  • Rayons 1-(2)-ou 1-2-sériés (C. argenteum) ou 2-sériés (C. cainito), au nombre de 15 à 17 par mm, de structure hétérogène : cellules couchées au centre avec de longues extrémités unisériées composées de cellules carrées ou légèrement dressées. Ponctuations radiovasculaires grosses, rondes, ovales, parfois étirées. Corpuscules de silice petits à gros, nombreux.
  • Fibres à ponctuations simples.