Cenchrus prieurii (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Céréale / légume sec Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Cenchrus prieurii (Kunth) Maire


Protologue: Bull. Mus. natn. Hist. nat., Paris, sér. 2, 3 : 523 (1931).
Famille: Poaceae (Gramineae)
Nombre de chromosomes: 2n = 34

Origine et répartition géographique

Cenchrus prieurii est réparti dans la zone sahélienne depuis la Mauritanie et le Sénégal jusqu’à l’Ethiopie ; on le trouve aussi en Arabie, au Pakistan et dans le nord de l’Inde.

Usages

Le grain de Cenchrus prieurii constitue un aliment important pour certains nomades du désert ; c’est un aliment de famine en Afrique et en Inde. Les grains écrasés ou moulus sont transformés en bouillie. En Inde, ils sont consommés crus et sont utilisés, mélangés à du mil, pour la fabrication du pain.

Cenchrus prieurii est apprécié en pâturage ; il convient également pour le foin et l’ensilage. Il persiste jusqu’à la fin de la saison sèche, ce qui le rend important en tant que source sûre de fourrage. Dans le nord du Nigeria, Cenchrus prieurii est cultivé comme plante fourragère.

Propriétés

La valeur fourragère des plantes de Cenchrus prieurii au Sahel est la suivante : protéines brutes 9,2%, fibres brutes 37,1%, lipides bruts 1,8%, extrait non azoté 42,8%, P 0,15%, K 3,36%, Ca 0,23%, Mg 0,19% et Na 0,02%. On ne dispose d’aucune information sur les caractéristiques nutritionnelles des grains.

Description

  • Graminée annuelle, en touffes lâches, avec tiges (chaumes) jusqu’à 80 cm de haut.
  • Feuilles alternes, simples et entières ; ligule constituée d’une ligne de poils ; limbe linéaire, plat, de 10–30 cm × 3,5–10 mm, finement aigu.
  • Inflorescence : panicule spiciforme cylindrique, de 5–12 cm × 2–4 cm, avec 1–2 épillets enserrés par un involucre de longues soies ; rachis anguleux, scabre, sinueux ; involucre constitué de nombreuses soies fines, scabres, de 15–27 mm de long et portant des épines dirigées vers le haut, dépassant largement l’épillet, soudées à la base.
  • Epillet lancéolé, de 4–5 mm de long, aigu, composé de 2 glumes et généralement de 2 fleurs ; glumes plus courtes que l’épillet ; fleur inférieure mâle ou stérile, avec une lemme aussi longue que l’épillet, membraneuse ; fleur supérieure bisexuée, avec une lemme aussi longue que l’épillet, finement coriace.
  • Fruit : caryopse (grain) comprimé dorsalement.

Autres données botaniques

Le genre Cenchrus comprend environ 20 espèces dans les régions tropicales et tempérées chaudes, essentiellement en Afrique et aux Amériques. Il est très proche de Pennisetum, qui se distingue par des soies involucrales internes non épineuses et libres jusqu’à la base.

Cenchrus prieurii a une photosynthèse en C4.

Ecologie

On trouve Cenchrus prieurii dans les régions semi-arides et arides avec des précipitations moyennes de 200–500 mm par an, dans les endroits sablonneux ouverts jusqu’à 1000 m d’altitude. Une étude menée dans l’ouest du Niger a montré que Cenchrus prieurii était devenu beaucoup plus abondant et dominant à la fin des années 1980 qu’il ne l’était au début des années 1960.

Gestion

Cenchrus prieurii est récolté dans la nature. Le poids de 1000 graines est de 0,2 g.

Ressources génétiques

Quelques entrées de Cenchrus prieurii sont conservées en Australie (Australian Tropical Crops & Forages Genetic Resources Centre, Biloela, Queensland, 3 entrées) ainsi qu’au Royaume-Uni (Welsh Plant Breeding Station, Institute of Grassland and Environmental Research, Aberystwyth, Pays de Galles, 2 entrées). Etant donné l’étendue de sa répartition, Cenchrus prieurii n’est pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Cenchrus prieurii a une certaine valeur en tant que source d’aliment en période de disette et que plante fourragère, mais il y a très peu de chances pour qu’il gagne de l’importance à l’avenir. Il convient de mener des recherches pour vérifier si la valeur nutritionnelle du grain de Cenchrus prieurii est aussi élevée que celle de Cenchrus biflorus Roxb.

Références principales

  • Bogdan, A.V., 1977. Tropical pasture and fodder plants (grasses and legumes). Longman, London, United Kingdom. 475 pp.
  • Burkill, H.M., 1994. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 2, Families E–I. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 636 pp.
  • Hanelt, P. & Institute of Plant Genetics and Crop Plant Research (Editors), 2001. Mansfeld’s encyclopedia of agricultural and horticultural crops (except ornamentals). 1st English edition. Springer Verlag, Berlin, Germany. 3645 pp.
  • Peyre de Fabrègues, B., 1992. Observations on the ebb and flow of native grasses in the area of the Ekrafane Ranch, Sahel. In: Chapman, G.P. (Editor). Desertified grasslands: their biology and management. Papers presented at an international symposium organized by the Linnean Society of London and Wye College, University of London, held at the Linnean Society’s Rooms, London, 27, 28 February and 1 March 1991. Academic Press, London, United Kingdom. pp. 37–46.
  • Phillips, S., 1995. Poaceae (Gramineae). In: Hedberg, I. & Edwards, S. (Editors). Flora of Ethiopia and Eritrea. Volume 7. Poaceae (Gramineae). The National Herbarium, Addis Ababa University, Addis Ababa, Ethiopia and Department of Systematic Botany, Uppsala University, Uppsala, Sweden. 420 pp.

Autres références

  • Bartha, R., 1970. Fodder plants in the Sahel zone of Africa. Weltforum Verlag, München, Germany. 306 pp.
  • Breman, H. & de Ridder, N., 1991. Manuel sur les pâturages des pays sahéliens. ACCT, Paris, France, CTA, Wageningen, Netherlands & Karthala, Paris, France. 485 pp.
  • Clayton, W.D., 1972. Gramineae. In: Hepper, F.N. (Editor). Flora of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, part 2. pp. 277–574.

Auteur(s)

  • M. Brink, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Brink, M., 2006. Cenchrus prieurii (Kunth) Maire. In: Brink, M. & Belay, G. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 23 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.