Boscia angustifolia (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fruit Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Glucides / amidon Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois d'œuvre Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois de feu Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Changement climatique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


répartition en Afrique (sauvage)
1, port de l’arbre ; 2, partie d’une branche en fleurs ; 3, fleur ; 4, branche en fruits. Redessiné et adapté par J.M. de Vries

Boscia angustifolia A.Rich.


Protologue : Fl. Seneg. tent. 1(1) : 26, t. 6 (1831).
Famille : Capparaceae

Synonymes

  • Boscia corymbosa Gilg (1895),
  • Boscia caloneura Gilg (1900).

Noms vernaculaires

  • Rough-leaved shepherds tree (En).

Origine et répartition géographique

Boscia angustifolia est très répandu, depuis la Mauritanie, le Sénégal et la Gambie jusqu’en Somalie et vers le sud jusqu’au nord de l’Afrique du Sud. On le trouve également dans le sud de l’Arabie.

Usages

La décoction ou l’infusion de l’écorce se prend pour traiter le paludisme, l’hyperthermie, les oreillons, la dysenterie, les maladies vénériennes et les problèmes mentaux, ainsi que comme émétique et vermifuge ; des préparations non spécifiées de l’écorce s’appliquent en externe contre la fièvre, l’hyperthermie et les pieds enflés, ainsi que pour soigner les blessures. La fumée de l’écorce en train de se consumer s’utilise pour traiter la neuralgie, les inflammations et l’ophtalmie. L’infusion de racine s’applique en lavement pour traiter la constipation chez les enfants, et les femmes prennent la décoction de racine pour stimuler la fertilité. L’extrait de feuilles est administré comme cholagogue et pour soigner la diarrhée. Les feuilles sont appliquées sur les blessures. On les donne au bétail comme tonique et pour traiter la diarrhée, et on donne les fruits broyés dans l’eau comme purgatif.

Le bois est utilisé en construction, en menuiserie, en ébénisterie, pour les ustensiles, les outils, les manches d’outils et en tournage. Il sert parfois de bois de feu, mais est malodorant. Des morceaux de bois bouillis ont été utilisés pour sucrer le lait. La pulpe du fruit est comestible mais amère ; les graines sont consommées après cuisson. L’écorce et les feuilles ont été ajoutées aux soupes en périodes de pénurie alimentaire. On fait des ficelles avec l’écorce. Le feuillage est brouté par le bétail, notamment en période de floraison et vers la fin de la saison sèche. Les fleurs attirent les abeilles. L’arbre donne de l’ombre pour le bétail. Plusieurs parties de l’arbre ont des usages médico-magiques.

Propriétés

A partir des feuilles, on a isolé des protoalcaloïdes : la stachydrine (proline bétaïne) et la 4-hydrostachydrine (bétonicine). L’extrait de feuilles a montré une certaine activité in vitro contre Plasmodium falciparum, mais l’extrait d’écorce était inactif. L’extrait de racine a une activité antibactérienne contre Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli et Streptococcus pneumoniae. L’extrait est également actif contre Mycobacterium tuberculosis. L’extrait de racine a provoqué des lésions histopathologiques sur le foie et les reins lorsqu’il est administré à des doses élevées aux rats. Les fruits frais contiennent environ 81,5 g d’eau par 100 g. La composition chimique approximative du fruit par 100 g de matière sèche est la suivante : protéines 7 g, lipides 5 g, glucides 78 g, fibres 2 g et cendres 8 g. La valeur énergétique est d’environ 1440 kJ/100 g.

Le bois est blanc jaunâtre et malodorant lorsqu’il est frais. Le fil est droit, le grain fin et régulier. Le bois sèche à l’air avec peu de déformations, et il est facile à scier et à travailler.

Description

  • Arbuste ou petit arbre atteignant 10(–15) m de haut ; fût souvent court mais massif, tordu et rainuré ; surface de l’écorce lisse, gris argenté, écorce interne rose-jaune, virant à l’orange à l’exposition ; cime arrondie, à branches ascendantes ; rameaux finement poilus, devenant rapidement glabres.
  • Feuilles alternes mais souvent en fascicules de 2–4 sur les branches âgées, simples et entières ; stipules rapidement caduques ou absentes ; pétiole de 2–7 mm de long, courtement poilu ; limbe elliptique à oblancéolé ou obovale, de 1,5–5(–7) cm × 1–1,5(–2) cm, cunéiforme à arrondi à la base, aigu à arrondi à l’apex, coriace, glabre ou finement poilu au-dessous, pennatinervé à nervures indistinctes.
  • Inflorescence : grappe ombelliforme, axillaire ou terminale, jusqu’à 6 cm de long, glabre à courtement poilue, à nombreuses fleurs.
  • Fleurs bisexuées, régulières, jaune verdâtre ; pédicelle de 0,5–1,5 cm de long ; sépales 4, libres, ovales à elliptiques, de 2–5 mm de long, poilus ; pétales absents, mais réceptacle à disque frangé ; étamines 5–9, libres, de 2,5–5 mm de long ; ovaire supère, stipité, ovoïde à ellipsoïde, glabre, 1-loculaire, style très court mais épais, stigmate proéminent, aplati.
  • Fruit : baie globuleuse à légèrement ellipsoïde, de 0,5–1,5 cm de diamètre, légèrement ponctuée, orange-jaune à gris rougeâtre, contenant jusqu’à 7 graines. Graines globuleuses comprimées.

Autres données botaniques

Le genre Boscia comprend une vingtaine d’espèces et se rencontre principalement dans les régions semi-arides de l’Afrique continentale, à Madagascar et en Arabie.

Deux variétés ont été distinguées au sein de Boscia angustifolia : var. angustifolia à feuilles glabres, présent depuis le Sénégal jusqu’en Somalie, au Kenya et au nord de la Tanzanie ; et var. corymbosa (Gilg) DeWolf à feuilles courtement poilues au-dessous et présent depuis l’Ouganda et le Kenya jusqu’au nord de l’Afrique du Sud.

Croissance et développement

En Afrique de l’Ouest, Boscia angustifolia fleurit pendant la première partie de la saison sèche. En Afrique australe, on peut le trouver en fleurs de mai à novembre, et les fruits mettent presque un an pour mûrir.

Ecologie

Boscia angustifolia se rencontre en forêt claire décidue et en savane boisée, jusqu’à 2000 m d’altitude, dans les régions sèches à pluviométrie annuelle de 200–800 mm. On le trouve souvent sur des sols pierreux ou rocheux, mais également sur des sols latéritiques et limoneux, parfois dans les lits secs des rivières. Il est commun sur les termitières.

Multiplication et plantation

Boscia angustifolia se multiplie par graines.

Gestion

L’arbre peut être taillé.

Récolte

Plusieurs parties de la plante peuvent être récoltées au fur et à mesure des besoins.

Ressources génétiques

Dans de nombreuses zones de sa grande aire de répartition, Boscia angustifolia est commun ou même abondant, et il n’est donc pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Plusieurs usages de Boscia angustifolia en médecine traditionnelle ont été corroborés par les résultats des recherches pharmacologiques, notamment en ce qui concerne les propriétés antibactériennes. Cependant, l’utilisation de Boscia angustifolia a été associée à un certain degré de toxicité pour les organes tels que le foie et les reins, et davantage de recherches s’imposent sur la sécurité de son emploi. On a suggéré que Boscia angustifolia aurait du potentiel pour l’assainissement des sites dégradés dans les régions sèches.

Références principales

  • Arbonnier, M., 2004. Trees, shrubs and lianas of West African dry zones. CIRAD, Margraf Publishers Gmbh, MNHN, Paris, France. 573 pp.
  • Bein, E., Habte, B., Jaber, A., Birnie, A. & Tengnäs, B., 1996. Useful trees and shrubs in Eritrea: identification, propagation and management for agricultural and pastoral communities. Technical Handbook No 12. Regional Soil Conservation Unit, Nairobi, Kenya. 422 pp.
  • Burkill, H.M., 1985. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 1, Families A–D. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 960 pp.
  • Chikamai, B.N., Githiomi, J.K., Gachathi, F.N. & Njenga, M.G., undated. Commercial timber resources of Kenya. Kenya Forestry Research Institute (KEFRI), Nairobi, Kenya. 164 pp.
  • Hassan, S.W., Lawal, M., Muhammad, B.Y., Umar, R.A., Bilbis, L.S., Ebbo, A.A. & Dabai, Y.U., 2007. Isolation and identification of bioactive antibacterial components in root extracts of Boscia angustifolia (Capparidaceae). Journal of Pharmacology and Toxicology 2(4): 366–372.
  • Hassan, S.W., Umar, R.A., Lawal, M., Bilbis, L.S., Muhammad, B.Y., Faruk, U.Z. & Ebbo, A.A., 2006. Effect of alkaloidal and aqueous extracts of roots of Boscia angustifolia (Capparidaceae) on hepatorenal functions in albino rats. Asian Journal of Biochemistry 1(4): 287–296.
  • Malaisse, F., 1997. Se nourir en forêt claire africaine. Approche écologique et nutritionnelle. Les presses agronomiques de Gembloux, Gembloux, Belgium & CTA, Wageningen, Netherlands. 384 pp.
  • Orwa, C., Mutua, A., Kindt, R., Jamnadass, R. & Simons, A., 2009. Agroforestree database: a tree reference and selection guide. Version 4.0. [Internet] World Agroforestry Centre (ICRAF), Nairobi, Kenya. http://www.worldagroforestry.org/ resources/databases/ agroforestree. Accessed October 2012.
  • Storrs, A.E.G., 1979. Know your trees: some of the common trees found in Zambia. Forest Department, Ndola, Zambia. 380 pp.
  • von Maydell, H.-J., 1986. Trees and shrubs of the Sahel: their characteristics and uses. Schriftenreihe der GTZ No 196. Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit, Eschborn, Germany. 525 pp.

Autres références

  • Adam, J.G., Echard, N. & Lescot, M., 1972. Plantes médicinales Hausa de l’Ader. Journal d’Agriculture Tropicale et de Botanique Appliquée 19(8–9): 259–399.
  • Adjanohoun, E.J., Adjakidjè, V., Ahyi, M.R.A., Aké Assi, L., Akoègninou, A., d’Almeida, J., Apovo, F., Boukef, K., Chadare, M., Cusset, G., Dramane, K., Eyme, J., Gassita, J.N., Gbaguidi, N., Goudote, E., Guinko, S., Houngnon, P., Lo, I., Keita, A., Kiniffo, H.V., Kone-Bamba, D., Musampa Nseyya, A., Saadou, M., Sodogandji, T., De Souza, S., Tchabi, A., Zinsou Dossa, C. & Zohoun, T., 1989. Contribution aux études ethnobotaniques et floristiques en République Populaire du Bénin. Agence de Coopération Culturelle et Technique, Paris, France. 895 pp.
  • Bah, S., 2006. Ethnopharmacological and phytochemical investigations of medicinal plants used against schistosomiasis in Mali. PhD Thesis, Department of pharmaceutical chemistry, School of pharmacy, University of Oslo, Oslo, Norway.
  • Beentje, H.J., 1994. Kenya trees, shrubs and lianas. National Museums of Kenya, Nairobi, Kenya. 722 pp.
  • Burkill, H.M., 2000. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 5, Families S–Z, Addenda. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 686 pp.
  • Chini, C., Bilia, A.R., Keita, A. & Morelli, I., 1992. Protoalkaloids from Boscia angustifolia. Planta Medica 58: 476.
  • Diallo, D., Sogn, C., Samaké, F.B., Paulsen, B.S., Michaelsen, T. E. & Keita, A., 2002. Wound healing plants in Mali, the Bamako Region: an ethnobotanical survey and complement fixation of water extracts from selected plants. Pharmaceutical Biology 40(2): 117–128.
  • Elffers, J., Graham, R.A. & Dewolf, G.P., 1964. Capparidaceae. In: Hubbard, C.E. & Milne-Redhead, E. (Editors). Flora of Tropical East Africa. Crown Agents for Oversea Governments and Administrations, London, United Kingdom. 88 pp.
  • Fici, S., Thulin, M. & Kers, L.E., 1993. Capparaceae. In: Thulin, M. (Editor). Flora of Somalia. Volume 1. Pteridophyta; Gymnospermae; Angiospermae (Annonaceae-Fabaceae). Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. pp. 37–60.
  • Hauman, L. & Wilczek, R., 1951. Capparidaceae. In: Robyns, W., Staner, P., Demaret, F., Germain, R., Gilbert, G., Hauman, L., Homès, M., Jurion, F., Lebrun, J., Vanden Abeele, M. & Boutique, R. (Editors). Flore du Congo belge et du Ruanda-Urundi. Spermatophytes. Volume 2. Institut National pour l’Étude Agronomique du Congo belge, Brussels, Belgium. pp. 454–521.
  • Heine, B. & Heine, I., 1988. Plant concepts and plant use; an ethnobotanical survey of the semi-arid and arid lands of East Africa. Part 1. Plants of the Chamus (Kenya). Cologne Development Studies 6. Breitenbach, Saarbrücken, Germany. 103 pp.
  • Heine, B. & Heine, I., 1988. Plant concepts and plant use; an ethnobotanical survey of the semi-arid and arid lands of East Africa. Part 3. Rendille plants (Kenya). Cologne Development Studies 8. Breitenbach, Saarbrücken, Germany. 120 pp.
  • Mahmoud, M.A., Khidir, M.O., Khalifa, M.A., Bashir el Amadi, A.M., Musnad, H.A.R. & Mohamed, E.T.I., 1995. Sudan: Country Report to the FAO International Technical Conference on Plant Genetic Resources (Leipzig 1996). Khartoum, Sudan. 86 pp.
  • Maregesi, S.M., Ngassapa, O.D., Pieters, L. & Vlietinck, A.J., 2007. Ethnopharmacological survey of the Bunda district, Tanzania: Plants used to treat infectious diseases. Journal of Ethnopharmacology 113: 457–470.
  • Mariita, R.M., Ogol, C.K.P.O., Oguge, N.O. & Okemo, P.O., 2011. Methanol extract of three medicinal plants from Samburu in Northern Kenya show significant antimycobacterial, antibacterial and antifungal properties. Research Journal of Medicinal Plants 5(1): 54–64.
  • Maundu, P. & Tengnäs, B. (Editors), 2005. Useful trees and shrubs for Kenya. World Agroforestry Centre - East and Central Africa Regional Programme (ICRAF-ECA), Technical Handbook 35, Nairobi, Kenya. 484 pp.
  • Neuwinger, H.D., 2000. African traditional medicine: a dictionary of plant use and applications. Medpharm Scientific, Stuttgart, Germany. 589 pp.
  • Palmer, E. & Pitman, N., 1972–1974. Trees of southern Africa, covering all known indigenous species in the Republic of South Africa, South-West Africa, Botswana, Lesotho and Swaziland. 3 volumes. Balkema, Cape Town, South Africa. 2235 pp.
  • Vivien, J. & Faure, J.J., 1996. Fruitiers sauvages d’Afrique: espèces du Cameroun. Ministère Français de la Coopération, Paris, France & CTA, Wageningen, Netherlands. 416 pp.
  • Wild, H., 1960. Capparidaceae. In: Exell, A.W. & Wild, H. (Editors). Flora Zambesiaca. Volume 1, part 1. Crown Agents for Oversea Governments and Administrations, London, United Kingdom. pp. 195–245.

Sources de l’illustration

  • Andrews, F.W., 1950. The flowering plants of the Anglo-Egyptian Sudan. Volume 1. Buncle, Arbroath, United Kingdom. 237 pp.
  • Berhaut, J., 1974. Flore illustrée du Sénégal. Dicotylédones. Volume 2. Balanophoracées à Composées. Gouvernement du Sénégal, Ministère du Développement Rural et de l’Hydraulique, Direction des Eaux et Forêts, Dakar, Sénégal. 695 pp.
  • Chikamai, B.N., Githiomi, J.K., Gachathi, F.N. & Njenga, M.G., undated. Commercial timber resources of Kenya. Kenya Forestry Research Institute (KEFRI), Nairobi, Kenya. 164 pp.

Auteur(s)

  • R.H.M.J. Lemmens, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Lemmens, R.H.M.J., 2013. Boscia angustifolia A.Rich. In: Schmelzer, G.H. & Gurib-Fakim, A. (Editeurs). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Pays Bas. Consulté le 21 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U