Bauhinia podopetala (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois d'œuvre Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois de feu Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Statut de conservation Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


répartition en Afrique (sauvage)
branche en fleurs

Bauhinia podopetala Baker


Protologue: Journ. Linn. Soc., Bot. 25: 313 (1890).
Famille: Caesalpiniaceae (Leguminosae - Caesalpinioideae)

Origine et répartition géographique

Bauhinia podopetala est endémique du nord et de l’ouest de Madagascar, depuis Antsiranana jusqu’à Morondava.

Usages

On utilise le bois pour la construction de maisons, notamment de poteaux, et pour la confection de clôtures. Il se prête à la menuiserie, aux boiseries intérieures et à la caisserie. On s’en sert aussi comme bois de feu.

Propriétés

Le bois de Bauhinia spp., originaire de Madagascar, est moyennement lourd, avec une densité d’environ 680 kg/m³ à 12% d’humidité, et moyennement dur. Il sèche facilement avec des taux de retrait modérés. Il est relativement stable en service. Il se travaille aisément, n’est pas durable, mais moyennement facile à traiter avec des produits de conservation.

Description

  • Arbuste ou arbre de petite taille atteignant 15 m de haut, caducifolié ; fût jusqu’à 20 cm de diamètre ; surface de l’écorce lisse et brun rougeâtre, se détachant légèrement ; rameaux glabres, à lenticelles.
  • Feuilles alternes, simples ; stipules triangulaires, d’environ 2 mm de long ; pétiole mince, de (1,5–)2–4(–4,5) cm de long ; limbe 2-lobé jusqu’au milieu environ, de 5,5–9,5(–12) cm × 5–9(–12) cm, tronqué à arrondi à la base, lobes aigus à acuminés à l’apex, presque glabres, à 7(–9) nervures à partir de la base.
  • Inflorescence : grappe terminale de 2–7 cm de long, souvent ramifiée et en forme de panicule, à nombreuses fleurs, les fleurs s’ouvrant de façon séquentielle.
  • Fleurs bisexuées, zygomorphes, 5-mères ; pédicelle de 0,5–1,5 cm de long ; calice spathacé, de 3,5–4,5 cm de long, muni d’un bec ou de dents à l’apex, glabre ; pétales libres, de 5–8 cm de long, munis d’un long onglet verdâtre et d’un limbe ovale à elliptique, rose saumon pâle, pétale supérieur légèrement plus long et plus étroit que les autres et présentant une grande tache jaune pâle à la base ; étamines 5, de 4–7 cm de long, staminodes 5, de 1–2 cm de long ; ovaire supère, allongé, d’environ 1,5 cm de long, glabre, style d’environ 2,5 cm de long, à stigmate capité.
  • Fruit : gousse linéaire-oblongue, aplatie, de 20–25 cm de long, munie d’un stipe d’environ 2 cm de long à la base et d’un bec à l’apex, glabre, déhiscente à 2 valves, renfermant 10–20 graines.
  • Graines discoïdes à oblongues, de 10–11 mm de long, brun noirâtre.

Autres données botaniques

Bauhinia est un genre tropical répandu qui compte 150–250 espèces, en fonction de la démarcation du genre. Il est bien connu pour ses arbustes et ses arbres d’ornement plantés dans les parcs et les jardins et comme arbres d’alignement. A Madagascar, on dénombre près de 15 espèces, toutes endémiques à l’exception d’une seule. Le bois de certaines d’entre elles sert aux mêmes usages que celui de Bauhinia podopetala.

Bauhinia grandidieri

Bauhinia grandidieri Baill. est un arbuste atteignant 3 m de haut, présent en savane boisée sèche et dans la brousse au sud de Madagascar. Les tiges sont utilisées comme poteaux dans la construction de maisons, et comme bois de feu. Les plantes de Bauhinia grandidieri avec leurs fleurs bleu lilas à blanchâtres sont parfois commercialisées comme plantes d’ornement, ainsi que comme bonsaï.

Bauhinia hildebrandtii

Bauhinia hildebrandtii Vatke est un arbuste ou arbre de petite taille atteignant 10 m de haut, à fût jusqu’à 30 cm de diamètre, présent dans la forêt claire décidue humide au nord et au nord-ouest de Madagascar, ainsi qu’aux Comores. Le fût et les branches servent de piliers et de poteaux pour la construction de maisons, pour les clôtures et les enclos du bétail.

Bauhinia madagascariensis

Bauhinia madagascariensis Desv. est un arbuste ou arbre de petite taille atteignant 6(–10) m de haut originaire du sud-ouest et du sud de Madagascar, présent dans la forêt claire décidue humide à sèche et dans la brousse. Ses tiges servent de poteaux pour la construction de maisons, tandis que l’on utilise l’écorce en guise de corde. La plante a des fleurs rougeâtres, et on vend parfois les graines pour des cultures ornementales.

Bauhinia morondavensis

Bauhinia morondavensis Du Puy & R.Rabev. est un arbuste ou arbre de petite taille atteignant 7 m de haut, présent aussi dans la forêt claire décidue et dans la brousse du sud-ouest et du sud de Madagascar. Ses tiges sont utilisées comme poteaux pour la construction de maisons et comme bois de feu, l’écorce servant quant à elle de corde.

Ecologie

Bauhinia podopetala se rencontre dans la forêt claire décidue, souvent en bordure de rivière ou dans les vallées, jusqu’à 300 m d’altitude. On le trouve sur des sols sableux et alluviaux.

Ressources génétiques

Bauhinia podopetala est assez répandu à Madagascar et ne semble guère menacé pour l’instant par l’érosion génétique.

Perspectives

Tant Bauhinia podopetala que les autres Bauhinia spp. de Madagascar n’ont aucun avenir en tant qu’essences à bois d’œuvre commerciales car leurs fûts sont trop petits et mal formés. Ils conserveront une importance limitée pour la construction d’habitations locales et la production de bois de feu tant qu’ils seront disponibles en quantités suffisantes. Grâce à leurs fleurs souvent grandes et spectaculaires, ils pourraient devenir des arbustes et des arbres d’ornement intéressants au même titre que plusieurs autres Bauhinia spp., mais les travaux de recherche doivent se poursuivre sur la multiplication et la plantation.

Références principales

  • du Puy, D.J., Labat, J.N., Rabevohitra, R., Villiers, J.-F., Bosser, J. & Moat, J., 2002. The Leguminosae of Madagascar. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 750 pp.
  • Rakotovao, G., Rabevohitra, R., Gerard, J., Détienne, P. & Collas de Chatelperron, P., en préparation. Atlas des bois de Madagascar. FOFIFA-DRFP, Antananarivo, Madagascar.
  • Schatz, G.E., 2001. Generic tree flora of Madagascar. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 477 pp.

Autres références

  • Lewis, G., Schrire, B., MacKinder, B. & Lock, M., 2005. Legumes of the world. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 577 pp.

Auteur(s)

  • R.H.M.J. Lemmens, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Consulté le 11 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.