Baroniella acuminata (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Statut de conservation Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


répartition en Afrique (sauvage)

Baroniella acuminata (Choux) Bullock


Protologue: Kew Bull. 10 : 283 (1955).
Famille: Asclepiadaceae (APG: Apocynaceae)

Synonymes

  • Baseonema acuminatum Choux (1913).

Origine et répartition géographique

Baroniella acuminata est endémique de l’est de Madagascar.

Usages

En médecine traditionnelle, la décoction de parties aériennes ou de feuilles se prend pour traiter la toux, les crises de toux ainsi que les crises d’asthme chez les enfants.

Propriétés

La composition phytochimique des parties aériennes a révélé la présence de sucres, de l’acide ursolique (un triterpène), de différents stérols comme le sitostérol, des hétérosides de prégnane (le baséonémoside A, B et C) et plusieurs hétérosides polyphénoliques.

Un extrait aqueux des parties aériennes a inhibé la constriction bronchique anaphylactique, in vitro et in vivo, chez des cobayes. L’effet contractile induit par réaction immunologique sur des trachées de cobaye isolées a été empêché par les triterpènes isolés de la plante. Plusieurs des composés phénoliques ont eu une activité significative contre la croissance de différentes souches de Candida albicans in vitro, mais sont restés sans activité antibactérienne contre 6 bactéries in vitro.

Un test clinique mené en 1984 sur 43 adultes prenant un sirop à base de feuilles a montré une bonne tolérance au sirop mais une efficacité variable.

Description

Liane mince, glabre, atteignant 6 m de long ; latex blanc. Feuilles opposées, simples et entières ; stipules absentes ; pétiole de 1–3 mm de long ; limbe ovale à elliptique, de 2–3 cm × 1–2 cm, base arrondie, apex acuminé, nervures proéminentes au-dessus. Inflorescence : cyme terminale, pauciflore, atteignant 5 cm de long ; bractées atteignant 1,5 mm de long, persistantes. Fleurs bisexuées, régulières, 5-mères, violettes ; pédicelle de 3–7(–20) mm de long ; lobes du calice ovales, d’environ 0,5 mm de long ; corolle à tube d’environ 0,7 mm de long, lobes largement elliptiques, d’environ 2,7 mm × 2,2 mm, apex arrondi à aigu ; couronne constituée d’un court anneau à la base et de grands lobes interstaminaux, d’environ 0,2 mm de long ; étamines insérées à l’embouchure de la corolle, libres, filets d’environ 0,4 mm de long, avec extension du connectif aussi longue que les thèques, aplatis, appuyés sur la tête du style, translateurs de pollen d’environ 0,3 mm de long, sur de petites protubérances ; style d’environ 0,8 mm de long tête comprise, tête discoïde, à 5 lobes. Fruit : paire de follicules, vert, atteignant 12 cm de long.

Autres données botaniques

Le genre Baroniella comprend 7 espèces, toutes endémiques de Madagascar. On le considère très proche de Camptocarpus, présent à Madagascar et aux Mascareignes. Il a longtemps été inclus dans le genre Baseonema, mais on préfère maintenant le traiter dans un genre séparé, Baroniella. L’espèce continentale africaine Baseonema gregorii Schltr. & Rendle reste le seul membre du genre monotypique Baseonema. Baroniella appartient à la sous-famille des Periplocoideae.

Ecologie

Baroniella acuminata est présent dans la zone de transition entre la forêt pluviale de l’est et le plateau, et également dans la végétation arbustive de la partie méridionale du plateau, à 800–1500 m d’altitude. Il fleurit de novembre à février.

Ressources génétiques

Baroniella acuminata n’est connu que dans peu d’endroits et semble localement abondant. On ne sait pas s’il est menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Des analyses phytochimiques et pharmacologiques ont fait ressortir d’intéressantes activités de Baroniella acuminata contre Candida albicans ainsi que pour éliminer la toux, et un approfondissement des recherches semble justifié.

Références principales

  • Andriamahery, M., 1994. Aperçu sur l’utilisation des plantes médicinales par la communauté rurale de la région d’Andasibe. Thèse pour l'obtention du grade de Docteur en médecine, Etablissement d'Enseignement Supérieur des Sciences de la Santé, Faculté de Médecine Université d'Antananarivo, Madagascar. 74 pp.
  • De Leo, M., Braca, A., De Tommasi, N., Norscia, I., Morelli, I., Battinelli, L. & Mazzanti, G., 2004. Phenolic compounds from Baseonema acuminatum leaves: isolation and antimicrobial activity. Planta Medica 70: 841–846.
  • Klackenberg, J., 1997. Revision of the genus Baroniella Constatin & Gallaud (Asclepiadaceae, Periplocaceae). Candollea 52(2): 383–407.

Autres références

  • Andriantsiferana, R., Rajaomaria, M. & Randriantsoa, A., 1983. Contribution à l’étude de l’action antitussive de Baseonema sp. Archives du CNARP 2: 133–140.
  • Andriantsoa, M. & Andriatsiferana, R., 1983. Mise en évidence d’une éventuelle propriété antibactérienne chez quelques extraits de plantes utilisées à Madagascar pour lutter contre les manifestations diarrhéiques. Archives du CNARP 2: 179–182.
  • Rasamison, V.E., 2000. Contribution à l’étude chimique de Baseonema acuminatum P. Choux. (Asclépiadacées): mise en évidence de nouveaux glycostéroïdes. Thèse de Doctorat de 3ième Cycle en Chimie organique, Option Produits naturels, Faculté des Sciences, Université d’Antananarivo, Madagascar. 105 pp.
  • Rasamison, V.E., Cutrone, J.Q. & Okunade, A.L., 2002. Additional pregnane glycoside from Baseonema acuminatum. Fitoterapia 73: 442–444.
  • Rasamison, V.E., Okunade, A.L., Ratsimbason, A.M. & Rafidinarivo, E., 2001. Pregnane glycosides from Baseonema acuminatum. Fitoterapia 72: 5–11.
  • Ratsimbason, A.M., Rasamison, V.E., Razafindrabeaza, T. & Rahelinirina, L., 1997-1998. Test anti-anaphylactique des extraits d’une Asclepiadacée: Baseonema acuminatum. Revue de médecines et pharmacopées africaines 11-12: 143–150

Auteur(s)

  • G.H. Schmelzer, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Schmelzer, G.H., 2010. Baroniella acuminata (Choux) Bullock. In: Schmelzer, G.H. & Gurib-Fakim, A. (Editeurs). Prota 11(2): Medicinal plants/Plantes médicinales 2. PROTA, Wageningen, Pays Bas. Consulté le 18 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.