Anthocleista liebrechtsiana (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Glucides / amidon Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Anthocleista liebrechtsiana De Wild. & T.Durand


Protologue: Bull. Soc. Roy. Bot. Belg. 38(2) : 96 (1899).
Famille: Loganiaceae (APG: Gentianaceae)
Nombre de chromosomes: 2n = 60

Noms vernaculaires

  • Lesser forest fever tree (En).

Origine et répartition géographique

Anthocleista liebrechtsiana est présent du Ghana jusqu’en Centrafrique, et vers le sud jusqu’en Zambie et en Namibie.

Usages

Au Congo, la décoction d’écorce de tige d’Anthocleista liebrechtsiana se prend pour traiter la hernie, et la décoction de racine est un traitement des maux d’estomac chez les femmes, des affections ovariennes, des maladies vénériennes, de la hernie, de la bronchite et de la fièvre ; elle sert aussi à déclencher l’accouchement et elle a des vertus purgatives. Le jus des jeunes feuilles, la poudre de racine et la pulpe d’écorce sont utilisés pour traiter les plaies, les abcès, comme hémostatique et pour la cicatrisation. Le jus est appliqué localement pour traiter l’otite et l’ophtalmie.

Propriétés

Anthocleista liebrechtsiana contient un hétéroside à sécoïridoïde, la swertiamarine (swertiamaroside), un composé utilisé en médecine asiatique. Des demandes de brevets ont été déposées pour une utilisation dans les produits capillaires de repousse du cheveu et des médicaments contre l’hépatite.

Description

Arbuste peu ramifié ou petit arbre atteignant 12 m de haut ; fût jusqu’à 30 cm de diamètre ; rameaux sans épines. Feuilles opposées, simples et entières ; pétiole de 1–9 cm de long, auriculé ; limbe très étroitement obovale à linéaire, de 15–40 cm × 3–8 cm, jusqu’à 75 cm × 15 cm chez les jeunes plantes, base longuement décurrente sur le pétiole, apex arrondi. Inflorescence : cyme dichasiale dressée, terminale, de 10–35 cm de long, à nombreuses fleurs. Fleurs bisexuées, régulières ; sépales 4, libres, largement ovales ou orbiculaires, de 4–8 mm de long ; corolle à tube étroitement cylindrique de 22–34 mm de long, contracté à la base, blanc verdâtre, lobes 10–12, oblongs-lancéolés, de 10–18 mm de long, apex obtus, étalés, blancs ; étamines aussi nombreuses que les lobes de la corolle et alternant avec eux, exsertes, filets fusionnés ; ovaire supère, obovoïde, de 5–7 mm × 3–4 mm, stigmate obovoïde-cylindrique, émarginé à l’apex. Fruit : baie globuleuse à ovoïde de 1,5–2,5 cm × 1–2 cm, arrondie à l’apex, à paroi mince, verte ou jaune pâle, contenant de nombreuses graines. Graines obliquement ovoïdes, de 1,5–2,5 mm × 1–1,5 mm, brunes.

Autres données botaniques

Le genre Anthocleista comprend 14 espèces et se rencontre en Afrique tropicale, y compris les Comores et Madagascar.

Ecologie

Anthocleista liebrechtsiana est présent dans les endroits clairs des marécages et des forêts périodiquement inondées, depuis le niveau de la mer jusqu’à 400 m d’altitude.

Ressources génétiques

Anthocleista liebrechtsiana est répandu et n’est pas soumis à la pression de l’érosion génétique, bien que peu commun en Afrique de l’Ouest.

Perspectives

Etant donné les usages médicinaux répertoriés, le peu de données chimiques et pharmacologiques dont on dispose et les nombreux usages médicinaux des autres espèces d’Anthocleista, l’étude des propriétés d’Anthocleista liebrechtsiana est recommandée.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1995. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, Families J–L. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 857 pp.
  • Jensen, S.R. & Schripsema, J., 2002. Chemotaxonomy and pharmacology of Gentianaceae. In: Struwe, L. & Albert, V. (Editors). Gentianaceae - Systematics and Natural History. Cambridge University Press, United Kingdom. pp. 573–631.
  • Leeuwenberg, A.J.M., 1961. The Loganiaceae of Africa. 1. Anthocleista. Acta Botanica Neerlandica 10: 1–53.
  • Leeuwenberg, A.J.M., 1983. Loganiaceae. In: Launert, E. (Editor). Flora Zambesiaca. Volume 7, part 1. Flora Zambesiaca Managing Committee, London, United Kingdom. pp. 327–374.
  • Neuwinger, H.D., 2000. African traditional medicine: a dictionary of plant use and applications. Medpharm Scientific, Stuttgart, Germany. 589 pp.

Autres références

  • Bouquet, A., 1969. Féticheurs et médecines traditionnelles du Congo (Brazzaville). Mémoires ORSTOM No 36. Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer. Paris, France. 282 pp.
  • Kanemura, K., 2006. [Hair growth stimulants comprising natural products.] In Japanese. Japan Kokai Tokkyo Koho. 3 pp.
  • Keay, R.W.J., 1989. Trees of Nigeria. A revised version of Nigerian trees (1960, 1964) by R.W.J. Keay, C.F.A. Onochie and D.P. Stanfield. Clarendon Press, Oxford, United Kingdom. 476 pp.
  • Leeuwenberg, A.J.M. (Editor), 1980. Angiospermae: Ordnung Gentiales. Fam. Loganiaceae. Die natürlichen Pflanzenfamilien. Second Edition. Band 28 b-1. Duncker & Humblot, Berlin, Germany. 255 pp.
  • Tchouto, M.G.P., 2004. Plant diversity in a Central African rain forest: implications for biodiversity conservation in Cameroon. Tropenbos Cameroon Series 7, Tropenbos International, Wageningen, Netherlands. 208 pp.
  • Zhang, L.-L., 2005. [Method for manufacturing swertiamarin soft capsule for treating hepatitis.] In Chinese. Faming Zhuanli Shenqing Gongkai Shuomingshu. 8 pp.

Auteur(s)

  • A. de Ruijter, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

de Ruijter, A., 2007. Anthocleista liebrechtsiana De Wild. & T.Durand. In: Schmelzer, G.H. & Gurib-Fakim, A. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 22 février 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.