Albizia aylmeri (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois d'œuvre Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Albizia aylmeri Hutch. ex Broun & Massay


Protologue: Fl. Sudan : 175 (1929).
Famille: Mimosaceae (Leguminosae - Mimosoideae)

Origine et répartition géographique

Albizia aylmeri est endémique du Soudan central.

Usages

Le bois d’Albizia aylmeri est employé comme bois d’œuvre et convient pour la construction, la parqueterie légère, les boiseries intérieures, les jouets et articles de fantaisie, le tournage, les placages et contreplaqués, les panneaux de fibres durs et les panneaux de particules.

Propriétés

Le bois de cœur est brun rougeâtre, souvent rubané, et bien distinct de l’aubier qui est de couleur crème à jaunâtre et a jusqu’à 5 cm de large. Le fil est souvent spiralé, le grain est fin à grossier et régulier.

Le bois est moyennement lourd, avec une densité d’environ 740 kg/m³ à 12% d’humidité. Il doit être séché lentement et avec précaution afin d’éviter de sérieuses dégradations. Les taux de retrait sont modérés : de l’état vert à anhydre de 3,8% dans le sens radial et 5,9% dans le sens tangentiel. Une fois sec, le bois est stable en service.

A 12% d’humidité, le module de rupture est de 113 N/mm², le module d’élasticité de 11 600 N/mm², la compression axiale de 68,5 N/mm², le cisaillement de 13,7 N/mm² dans le sens radial et 11,8 N/mm² dans le sens tangentiel, le fendage de 7,3 N/mm dans le sens radial et 7,4 N/mm dans le sens tangentiel, la dureté de flanc Brinell de 28 N/mm² dans le sens radial et 30 N/mm² dans le sens tangentiel, la dureté en bout Brinell de 57 N/mm².

Le bois se scie et se travaille bien, mais émousse rapidement les dents de scie et les tranchants d’outils. Il se finit en donnant une surface lisse ou rugueuse selon la texture du bois. Les caractéristiques de clouage, de vissage, de collage et de teinture sont toutes bonnes. La sciure peut provoquer une irritation du nez et de la gorge. Le bois est modérément durable, étant résistant aux attaques de termites, mais sensible aux térébrants marins. Il est rebelle à l’imprégnation par des produits de préservation.

Description

  • Arbre de taille moyenne atteignant 25 m de haut ; fût jusqu’à 80 cm de diamètre, souvent légèrement tortueux ; surface de l’écorce brune, fissurée.
  • Feuilles alternes, composées bipennées ; folioles en 5–8 paires par penne, obliquement et largement oblongues à rhombiques, de 2,5–5 cm × 1–3 cm, arrondies à obtuses à l’apex, blanchâtres et pubescentes en dessous.
  • Inflorescence : capitule axillaire sur un pédoncule d’environ 5 cm de long.
  • Fleurs bisexuées, régulières, 5-mères, sessiles ou avec un pédicelle court et épais, à pubescence grisâtre ; étamines nombreuses, fortement exsertes, unies à la base en tube presque aussi long que la corolle ; ovaire supère, s’amincissant graduellement en un long style mince.
  • Fruit : gousse oblongue, aplatie, de 17–20 cm × environ 3 cm, glabre.

Autres données botaniques

Le genre Albizia comprend environ 120 espèces et se rencontre dans toutes les régions tropicales. En Afrique continentale, on en trouve quelque 35 espèces, à Madagascar une trentaine. Il se caractérise par ses inflorescences en capitules, avec 1–2 fleurs centrales modifiées, fonctionnellement mâles et pourvues d’un tube staminal plus grand et nectarifère. Des analyses moléculaires ont montré que le genre Albizia est hétérogène, et qu’une révision de ce genre est nécessaire.

Ecologie

Albizia aylmeri se rencontre dans la savane arborée.

Gestion

Les grumes doivent être transformées rapidement après l’abattage, du fait que le bois est sujet à la décoloration par les champignons du bleuissement.

Ressources génétiques

Albizia aylmeri a une aire de répartition peu étendue et pourrait être menacé d’érosion génétique, mais l’espèce est trop peu connue pour pouvoir déterminer l’état de sa conservation.

Perspectives

En dehors d’essais sporadiques sur son bois, on sait très peu de chose sur Albizia aylmeri. Il n’y a pas d’information récente sur ses emplois et sur les besoins de conservation.

Références principales

  • Bolza, E. & Keating, W.G., 1972. African timbers: the properties, uses and characteristics of 700 species. Division of Building Research, CSIRO, Melbourne, Australia. 710 pp.
  • Gottwald, H. & Noack, D., 1966. Anatomische und physikalisch-technologische Untersuchungen an Holzarten der Republik Sudan. Mitteilungen der Bundesforschungsanstalt für Forst- und Holzwirtschaft No 64. Bundesforschungsanstalt für Forst- und Holzwirtschaft, Reinbek, Germany. 51 pp.
  • Takahashi, A., 1978. Compilation of data on the mechanical properties of foreign woods (part 3) Africa. Shimane University, Matsue, Japan, 248 pp.

Autres références

  • Andrews, F.W., 1952. The flowering plants of the Anglo-Egyptian Sudan, Volume 2. Buncle, Arbroath, United Kingdom. 485 pp.
  • Begemann, H.F., 1963-1969. Lexicon der Nutzhölzer: Vorkommen, Charakteristik und Verwendung der im Welthandel vorkommenden Nutzhölzer. 5 volumes. Holz-Verlag, Mering, Germany.
  • FAO, 2001. State of forest genetic resources in Sahelian and North-Sudanian Africa & regional action plan for their conservation and sustainable use. [Internet]. Forest Genetic Resources Working Papers No 2. Forest Resources Development Service, Forest Resources Division, FAO, Rome, Italy. http://www.fao.org/docrep/003/X6883E/x6883e00.htm. December 2007.

Auteur(s)

  • R.H.M.J. Lemmens, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Lemmens, R.H.M.J., 2007. Albizia aylmeri Hutch. ex Broun & Massey. In: Louppe, D., Oteng-Amoako, A.A. & Brink, M. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 11 février 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.