Aide:Mettre des images sur Pl@ntUse

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Une excellente synthèse se trouve sur Wikimedia Commons. Comme c'est là que nous recommandons de mettre vos images, que nous utilisons le même logiciel et que nous suivons les mêmes règles techniques et juridiques, cette synthèse est indispensable au débutant.


Droit des images

En bref, vous pouvez mettre en ligne des images :

  • libres de droits (elles le deviennent en principe 70 ans après la mort de l'auteur);
  • dont vous êtes vous-même l'auteur, ou dont vous avez obtenu l'autorisation de l'auteur.

Sont en principe couverts par droit d'auteur la représentation d'immeubles créés par un architecte ou d'objets conçus par un designer (mais la jurisprudence est incertaine). Les photos montrant les visages de personnes reconnaissables sont également soumises au droit à l'image. Ces cas ne concernent heureusement pas les plantes !

Cela dit, Biowikifarm a prévu le cas où, pour diverses raisons, on souhaite mettre en ligne des images couvertes par d'autres licences. Le site SpecialMedia est prévu pour cela.

Cas de vos propres photos

Pl@ntUse, comme tous les wikis de Biowikifarm et Wikipedia, utilise une licence Creative Commons CC-BY-SA. Pour les aspects juridiques, voir l'aide de Wikipédia et le site Creative Commons

Le frein le plus important à la libre diffusion des images est votre décision personnelle. A cet égard, si vous hésitez, posez-vous les questions suivantes :

  • mes photos sont-elles vraiment susceptibles d'intéresser un éditeur commercial ? C'est très rarement le cas des photos scientifiques, et de plus, les éditeurs ont besoin d'une très haute qualité technique et esthétique. D'ailleurs, en avez-vous vraiment vendu dans le passé ?
  • que ferai-je de toutes mes photos ? Dans la pratique, la plupart des photos ne servent jamais à rien, surtout si elles ne sont pas classées. Il arrive même qu'elles soient ensuite jetées à la poubelle.
  • quel est mon intérêt principal ? En tant que scientifique ou amateur, c'est un intérêt moral. Plus vous rendrez de photos accessibles, en y adjoignant les données qui leur donnent du sens, plus vous serez connu(e) et apprécié(e).
  • la plupart des utilisateurs de vos photos seront des étudiants pour leur mémoire ou leur thèse, d'autres collègues pour des articles scientifiques, d'autres sites en Creative Commons, ou éventuellement de petits éditeurs. Souhaitez-vous vraiment les empêcher de le faire, ou au contraire serez vous content(e) qu'elles aient servi à quelque chose ?

Il convient d'insister sur le fait que toutes les licences Creative Commons comportent l'obligation de faire suivre toutes les données sur la photo, dont le nom de l'auteur. Votre intérêt moral est donc assuré.

Ajoutons que les photos représentant des objets tirés de la nature ne sont pas protégeables. Si vous tenez vraiment à restreindre l'usage de vos photos, mettez-les en moyenne résolution. Si vous tenez à y surimposer des mentions restrictives, alors faites-le sur un autre site, car tous les sites en Creative Commons l'interdisent.

Si vous choisissez la licence CC-BY-SA (préférable sur Pl@ntUse et obligatoire sur Wikipedia), cela veut dire que vous autorisez quiconque à les réutiliser. Votre intérêt est alors d'en faciliter l'utilisation. Autant alors offrir la meilleure qualité et la résolution la plus haute, au format JPEG. Vous pourrez toujours ensuite les réduire ou les recadrer. De plus, téléversez-les directement sur Wikimedia Commons. Cela a deux avantages : leur visibilité sera maximale, et WC apportera une bonne sécurité juridique à vos images. Comme expliqué ci-dessous, l'importation des images dans Pl@ntUse se fait ensuite automatiquement.

Cas des photos de tierces personnes

Si la photo est sous copyright classique, il faut obtenir leur accord. Formellement, il vaudrait mieux que cet accord soit fait par écrit et enregistré quelque part, de façon à être opposable en cas de litige. Le plus simple est que ces personnes mettent elles-mêmes en ligne leurs photos.

Si la photo est sous une licence Creative Commons, vous pouvez l'utiliser, à condition de reproduire la licence et les mentions souhaitées par l'auteur.

Wikimedia Commons n'accepte que des photos en CC-BY-SA. Ce site a élaboré un dispositif automatique d'importation de photos du site FlickR. Comme l'utilisateur est libre du choix de sa licence et qu'il peut en changer à tout moment, WC a imaginé un dispositif où deux personnes se portent témoins que la photo était bien en CC-BY-SA au moment de son importation.

Par contre, Openmedia (et donc Pl@ntUse) accepte un grand nombre de licences. Il suffit de choisir la bonne en téléversant la photo ; des modèles sont prévus pour cela. En conséquence, vous pouvez utiliser la plupart des photos mises sur FlickR, en particulier celle de GlobalHort.

Cas des images d'œuvres anciennes

Elles sont en principe libres de droits, mais celui qui les a photographiées a les droits de ses photographies.

Images (en 2D)

Wikimedia Commons considère que si les images portent sur des objets en 2D et reproduisent l'original à l'identique, le photographe n'a fait preuve d'aucune originalité et n'a eu aucun choix ; son travail n'est donc pas protégeable suivant la jurisprudence des Etats-Unis. La situation en France est un peu moins claire.

Photos d'objets en 3D

Par contre, si l'image montre un objet en 3D (statue ou objet dans un musée), le photographe a choisi un angle de vue, un cadrage et une lumière, ce qui justifie son droit d'auteur. Les images d'objets en 3D sont donc interdites sur WC, sauf si l'auteur lui-même les met en ligne. Voir Commons:Licensing et Commons:Policy on photographs of old pictures.


Vous pouvez donc mettre sur WC la reproduction de toute image ancienne (plus de 100 ans...), que ce soit une gravure ou une peinture, qu'elle vienne d'une peinture murale, d'un manuscrit, d'un livre original ou de tout livre récent reproduisant de telles images. Cela est d'autant plus important que de tels documents constituent des sources précieuses pour l'histoire des plantes.

Attention. N'utilisez que des reproductions fidèles. Si les images ont été détourées ou toilettées, si les couleurs ont été modifiées..., cela peut donner droit à protection.

Gravures dans des livres

Le mieux est d'avoir accès à un original, et de scanner les images en haute résolution (1200 dpi, en tif ou png pour les gravures en noir et blanc, en jpg pour les images en couleur). Il reste à espérer que les bibliothèques fassent elles-mêmes le travail pour les ouvrages qu'elles sont les seules à détenir.

Sites web offrant des pdf

A défaut, on peut récupérer les images de livres accessibles sur Internet en pdf. La plupart des pdf ont une basse résolution, pour éviter qu'ils soient trop lourds à télécharger. C'est suffisant pour lire le texte, mais les images sont floues et peu utilisables. Les bons sites offrent plusieurs tailles de fichiers pdf. Choisissez alors une importation page à page. Ouvrez ensuite le pdf dans Photoshop, et choisissez le mode image (et non texte). Vous avez alors une image qu'il suffit de recadrer.

Pour certains sites (comme Botanicus), la meilleure solution que j'ai trouvée est de télécharger l'ouvrage entier. Sous Acrobat Pro, on peut extraire une page et l'enregistrer à un format image (png par exemple), qui a une excellente résolution.

Sites offrant des images en jpg

D'autres sites offrent des images en jpg. L'université de Strasbourg, par exemple, donne des vignettes et des images qui occupent le tiers d'un écran standard (environ). En cliquant une fois sur l'image, elle prend une taille bien supérieure à l'écran. On peut alors la copier ou l'enregistrer (menu accessible par ctrl+clic sous Mac).

Sites utilisant Zoomify

Certains sites utilisent Zoomify, logiciel qui permet de zoomer sur l'image, mais empêche le téléchargement. On peut bien sûr faire des copies d'écran. mais il existe une solution plus ingénieuse. Sous Firefox, dans le menu Développeur web, il faut ouvrir la Console web. Il faut alors placer cette fenêtre à côté de la fenêtre de Firefox, et cliquer pour zoomer jusqu'à voir apparaître dans la console une URL comportant le mot zoomify. Elle a une forme du type :

http://dpc.uba.uva.nl/s/surinamica/zoomify/SURI01_958B14P002PL54/TileGroup0/4-0-2.jpg

Il faut la raccourcir comme suit :

http://dpc.uba.uva.nl/s/surinamica/zoomify/SURI01_958B14P002PL54

On copie alors cette URL raccourcie dans la fenêtre du site Dezoomify. Une image à très haute résolution apparaît qu'il suffit de sauvegarder.

Gallica

Wikirider propose une méthode pour télécharger des images de Gallica en haute résolution. A tester.

Images dans des manuscrits enluminés

Il s'agit là d'objets uniques, conservés dans des bibliothèques. Celles-ci avaient coutume de faire payer le droit de photographier les images, voire réservaient ce droit à des photographes attitrés.

Internet change la donne, puisqu'il permet un accès large aux images, sans avoir besoin de retourner à l'original. On trouvera ainsi sur WC les images des Tacuinum Sanitatis. WC a obtenu l'accord de la Bibliothèque nationale de France pour la reproduction des images de Mandragore, la base d'images des manuscrits enluminés de la BNF (en basse résolution !).

Retouche sous Photoshop

  • redresser l'image et la recadrer si nécessaire.
  • utiliser le tampon pour éliminer les injures du temps (roussissures, points noirs, traces diverses, papier jauni) et les éléments non souhaitables comme du texte, des traits apparaissant en transparence, ou éventuellement des bavures qui rendent le texte illisible. Attention, l'usage du tampon est délicat quand le fond comporte des nuances de gris ou de jaunâtre.
  • par contre, il est important de ne rien modifier de ce qui tient au dessin original (bavures du peintre, défauts de gravure...). Comme le signale Finan 1, c'est le meilleur moyen de confirmer si la même gravure a servi à des éditions différentes, car ses défauts se retrouveront sur toutes les éditions où elle a été utilisée, et ont donc une valeur historique. Si l'illustration est accompagnée d'une légende, il vaut mieux laisser la légende.
  • ajuster la luminosité et le contraste pour éclaircir le fond et aviver les couleurs.

_____

1 Finan, John J., 1948. Maize in the great Herbals. Ann. Missouri Bot. Gard., 35 : 149-183.

Photographier ou scanner des images

Pour scanner une image, utilisez de préférence un scanner de niveau professionnel. Une résolution de 300 ppp suffit pour une impression courante. Mais comme vous ne ferez cette opération qu'une fois, autant le faire à une bonne résolution. Pour des images en noir et blanc, utilisez au minimum 600 ppp, voire même 1200 ppp. Au-delà, c'est inutile : vous verriez le grain du papier, ce qui est sans intérêt. Par contre, pour des images en couleur, contentez-vous de 300 ppp, sinon vous aurez des fichiers trop gros.

Pour des gravures en noir sur fond blanc, le format PNG est préférable. On peut aussi utiliser TIFF, qui est un bon format de stockage, mais il semble que Mediawiki ait des problèmes pour gérer ce format, et il est interdit sur Mediawiki Commons. Comme les scanneurs Epson donnent le choix seulement entre JPEG et TIFF, il vaut mieux choisir TIFF. On peut ensuite vérifier et corriger l'image sous Photoshop et l'enregistrer en PNG. Jusqu'en août 2013, la taille d'une image png devait être inférieure à 12,5 Mpixels, soit 1,25 Mo affichés, sur Wikimedia Commons (pas par Openmedia); aujourd'hui, la limite est bien plus élevée, mais le temps de téléversement devient long quand on a de gros fichiers. Attention, cette indication n'a rien à voir avec l'encombrement du fichier, qui est bien inférieure.

Le seuil noir/blanc est un autre élément important. Faites des essais pour trouver le meilleur compromis. Vérifiez à la loupe avec l'original. Plus le seuil est élevé, plus l'image sera noire, des lignes ou points blancs au milieu du noir n'étant pas distingués. Plus il est bas, plus l'image sera claire, des lignes ou points noirs au milieu du blanc n'étant pas distingués. A titre d'exemple, les dessins au trait de Vilmorin-Andrieux ressortent bien à un seuil entre 40 et 50, ce seuil allant de 0 à 255.

Voir les détails sur les types de fichiers sur Wikimedia.

Pour plus d'information, consultez Openmedia et plus précisément les recommandations pour téléverser une image.

Noms des images

Quel que soit le serveur, une seule image peut porter un nom de fichier donné. Il ne faut donc pas dénommer par exemple une image Brassica oleracea.jpg, car il y en aura bien d'autres qui porteront sur cette espèce.

De plus, quand on gère des masses d'images, il est utile de savoir avec le simple titre de quoi il s'agit précisément, car en mode écriture, on ne voit pas les images, mais seulement leur titre. Et quand les images sont téléchargées d'un site où elles ne sont pas automatiquement accompagnées de leurs métadonnées, il est utile de mettre dans le titre la mention de l'auteur, du pays et de la source.

Le titre peut être relativement long. Par exemple : Genre espèce branche en fruits Madagascar Untel Tropicos.

Téléverser des images

sur Openmedia

En cliquant sur Importer un fichier, vous accédez à un serveur commun à tous les wikis de Biowikifarm, qui s'appelle Openmedia, et est situé sur le serveur allemand de Species-ID. Il vous faudra vous réinscrire la première fois, et attendre d'être accepté (dites que vous allez collaborer à Pl@ntUse).

Préparez vos images en les plaçant dans un même dossier, et en leur donnant un titre long qui les identifie au mieux. On peut ensuite facilement les rechercher par mot du titre, ainsi que par auteur. Le cas échéant, recadrez-les. Mais de préférence, ne les changez pas de format (jpg est préféré pour les photos), et ne réduisez pas leur résolution. Plus elle est élevée, mieux cela vaut. Mediawiki se débrouille pour les réduire en fonction de leur usage.

Vous avez le choix entre téléverser une photo ou plusieurs. Cette dernière option ne doit être choisie que si le texte mis dans la fenêtre description est identique. La description doit permettre à tout utilisateur d'avoir les données nécessaires pour savoir s'il est opportun d'utiliser la photo. Pensez d'emblée à mettre le lien vers une ou plusieurs catégories. En particulier, abondez la [[Category:Species name]] avec simplement le nom d'espèce (sans mention de l'auteur), ou une sous-catégorie que vous mettrez ensuite dans la catégorie espèce. Les catégories espèce étant ensuite placées dans des catégories genre puis famille, on peut trouver facilement les photos par leur nom scientifique, leur nom de genre ou leur nom de famille.

Par précaution, créez un fichier sur votre ordinateur avec les noms de toutes les photos (ou toutes les photos elles-mêmes) que vous avez téléversées. Une photo ne peut en effet être retrouvée qu'avec son nom, ses catégories, sa date de téléversement et le nom de son auteur.

Vous pouvez aussi consulter l'aide de Wikipedia et l'aide avancée, mais sachez que les modèles de Wikipedia ne fonctionnent sur Biowikifarm (et Pl@ntUse) que s'ils y sont recopiés.

sur SpecialMedia

Ce serveur permet de téléverser des images qui sont sous d'autres licences que CC-BY-SA. Même procédure que OpenMedia, mais à l'adresse SpecialMedia. Il convient d'inclure dans les métadonnées le lien vers le site de départ.

sur Wikimedia Commons

Wikimedia Commons est accessible depuis Wikipédia, par le menu Upload file ou Importer un fichier. Mais on accède alors au formulaire UploadWizard ou Assistant d'import. On peut préférer un autre formulaire plus souple : Upload. Ce dernier permet d'apposer les modèles de copyrights adaptés, en particulier {{PD-old-70}} et {{PD-1923}} s'il s'agit d'images anciennes. Le premier modèle vaut pour l'Union européenne et le second pour les Etats-Unis. Ces modèles spécifiques à WC sont interprétés par Openmedia. De plus, quand vous téléversez une série d'images, WC mémorise le texte placé dans une rubrique, et vous le propose dès que l'on tape la première lettre.

Avant de téléverser, réfléchissez bien à vos noms de fichiers. Vous ne pourrez ensuite les changer que pour une raison précise, et seul un filemover pourra le faire. Les noms de fichiers doivent être assez longs pour caractériser l'image, et si celles-ci appartiennent à une série, il est bon qu'elles partagent une partie commune.

A noter que, même si vous utilisez un formulaire français, les noms de catégories doivent être en anglais. WC ne sait pas gérer le multilinguisme à ce niveau, si tant est que cela soit possible.

Il y a plusieurs avantages à déposer des images sur Wikimedia Commons :

  • cela assure un maximum de visibilité aux images.
  • les indications légales sont précises (plus que sur Openmedia), et WC vous donne plus de sécurité juridique, d'autant que le site étant sous la jurisdiction des Etats-Unis, la notion de domaine public est plus large.
  • l'importation dans Openmedia et Pl@ntUse se fait automatiquement. Il suffit pour cela de copier-coller le nom de fichier dans une page de Pl@ntUse.

Cela dit, les images d'intérêt uniquement scientifique, et non grand public, n'ont pas vocation à être sur WC. Par ailleurs, tout wikipédien peut ensuite changer les catégories d'une image. Il vaut donc mieux les utiliser sur Pl@ntUse immédiatement après leur dépôt dans Wikimedia Commons, de façon à ne pas avoir à changer ensuite manuellement les catégories.

Si vous souhaitez voir l'ensemble des images téléversées par un utilisateur, allez sur la page de description d'une de ses images. Dans l'historique apparaît le nom de l'utilisateur et le mot Contributions. En cliquant sur ce dernier, vous obtenez la liste de ses contributions, sous forme de texte. Dans le bandeau en bas de cette liste, cliquez sur User uploads. Vous voyez alors toutes les images téléversées par cet utilisateur. Cette fonction est mise en œuvre automatiquement par Mediawiki. Mais les images sont présentées une par ligne. Vous pouvez également les organiser en galerie sur votre page personnelle, accessible en cliquant sur votre nom d'utilisateur. Mais ceci se fait manuellement, et il vous revient de coller les noms de fichiers et de mettre une légende.

Si vous travaillez dans le cadre d'une structure ou d'une institution, et que vous souhaitez mettre en avant cette personne morale, vous pouvez :

  • soit mettre le nom abrégé de cette structure à la fin du nom du fichier image ;
  • soit rédiger un petit paragraphe dans la zone "description", en n'hésitant par à mettre un lien vers votre site ;
  • soit utiliser un modèle que vous aurez créé, comme l'a fait le Muséum d'histoire naturelle de Toulouse : modèle institution Muséum de Toulouse.

Notez que le nom de fichier ne peut pas être changé, mais que la description et les modèles peuvent être ajoutés ou modifiés par la suite.

Télécharger des images

Vous pouvez utiliser toutes les images des sites qui sont en licence CC-BY-SA, en particulier celles placées sur Openmedia, ainsi que sur Wikipedia ou Wikimedia Commons. Quand vous remarquez sur Wikipedia une image qui vous intéresse, cliquez dessus, et vous accédez à une page image, qui donne accès à la page de Wikimedia Commons. Cliquez sur le bouton Upload / Télécharger, et ensuite, faites Enregistrer sous pour l'avoir sur votre ordinateur si vous le souhaitez.

Mais si vous voulez utiliser cette image dans Pl@ntUse, inutile de la téléverser sur Openmedia. Il suffit de copier le nom de fichier (sans rien en changer) dans Pl@ntUse. En effet, Openmedia est lié par un robot à Wikimedia Commons, et l'importation se fait automatiquement. Cela dit, pensez à éditer la page de l'image en ajoutant les catégories pertinentes (en particulier le nom spécifique), l'organisation en catégories étant distincte de celle de Wikimedia Commons.

Cela dit, le robot d'Openmedia demande un peu de temps. Il vaut donc mieux se limiter à trois images par importation, et ne pas s'étonner si les images ne montent pas immédiatement. Patientez jusqu'au lendemain...

Il y a une exception à cette règle. Probablement pour des raisons historiques, certaines images du Wikipedia anglais ne sont pas sur le serveur de Wikimedia Commons, mais sur celui du Wikipedia anglais. Il faut alors les copier une par une sur son ordinateur pour ensuite les téléverser manuellement sur Openmedia. Pensez à copier les données, et à mettre le lien vers l'image originale.

On constate parfois un problème irritant, et apparemment difficile à corriger par un informaticien. Certaines images apparaissent avec une rotation de 90°. La solution pragmatique consiste à les télécharger sur son ordinateur, à les ouvrir dans Photoshop, à les enregistrer sous un autre format (par exemple de .jpg en .png, puis à les téléverser comme "new version", donc avec le même titre.

Wikimedia Commons contient de nombreuses images qui ne sont utilisées par aucune page de Wikipedia. On peut en principe les trouver par l'intermédiaire des catégories. Quelques-unes ont été repérées dans la page Iconographie. Ce n'est pas facile, car chaque wikipédien a sa façon de classer les images, mais ne la met en œuvre que pour une partie d'entre elles. Dans un centre de documentation, le plan de classement est défini uniquement par le documentaliste, et suit un nombre limité de normes. Imaginez que chaque lecteur se mette à classer les livres à sa façon, et vous aurez une idée du résultat ! C'est ce qui se passe sur Wikimedia Commons, et vous pouvez d'ailleurs modifier vous aussi les catégories...

Certains sites utilisent d'autres licences libres, comme CC-BY-NC pour Tropicos. Dans ce cas, on peut soit recopier les métadonnées, soit ajouter un lien vers l'URL de la page de l'image dans la légende sur Pl@ntUse.

Vous trouverez dans la catégorie icones un très grand nombre d'icones, à savoir des images de petite taille utilisables comme symboles ou signes divers. Par ailleurs, le projet Nuvola donne accès à de nombreuses ressources.

Publier des images

Par défaut, une image est mise à droite en vignette. La syntaxe est alors :

[[File:Nom de l'image.jpg|thumb|légende de l'image]]

On peut écrire Fichier en français, mais File est compris et permet de copier facilement le lien dans la version anglaise. Thumb indique que l'image est une vignette.

[[File:Nom de l'image.jpg|200px|thumb|left|légende de l'image]]

donne une image de 200 pixels placée à gauche. On peut se passer de la mention de thumb.

Si l'on souhaite placer une série d'images côte à côte, il faut utiliser la syntaxe gallery, par exemple comme suit :

<gallery widths=120px heights=120px perrow=9 caption="légende de la galerie">
File:première.jpg|[[première image]]
File:deuxième.jpg|[[deuxième image]]
</gallery>

Perrow définit le nombre maximum d'images dans une rangée. Si on veut l'atteindre, il convient de réduire la largeur (widths) et la hauteur (heights) de chaque image. Caption= n'est utile que si l'on veut mettre un titre général à la galerie. On peut mettre un nombre indéterminé d'images à la suite. La légende de chaque image peut être un lien (comme sur l'exemple) ou en comporter un. Cela permet de créer autant de pages que d'images, ce qui est intéressant pour toutes les images d'un livre, ou pour tous les cultivars ou les taxons d'une collection botanique. A titre d'exemple, voici ce que nous avons fait pour Vilmorin-Andrieux, Les meilleurs blés.

Une variante de galerie donne des images sans bords. Elle s'écrit de la façon suivante :

<gallery mode=packed>
première.jpg|[[première image]]
deuxième.jpg|[[deuxième image]]
</gallery>

Autre variante où les titres apparaissent qaund on passe le curseur sur l'image :

<gallery mode="packed-hover" heights=200px>
première.jpg|[[première image]]
deuxième.jpg|[[deuxième image]]
</gallery>

Autre variante avec la légende en surimpression (rendu assez vilain) :

<gallery mode="packed-overlay">
première.jpg|[[première image]]
deuxième.jpg|[[deuxième image]]
</gallery>

Illustrations historiques

Nous utilisons de façon régulière des illustrations historiques. Pour le confort du lecteur, il vaut mieux les légender de la même façon. Voici les éléments de légende retenus :

  • Blanco, 1880-1883, Flora de Filipinas
  • Flora Batava, 1822
  • Köhler, 1897. Medizinal-Pflanzen
  • Lindman, 1917-26, Bilder ur Nordens Flora
  • Masclef, 1891, Atlas des plantes de France
  • illustration de Redouté dans Duhamel (1801-1819), Traité des arbres...
  • Reitter & Abel, 1790-94. Holzarten
  • Sturm, 1796. Deutschlands Flora
  • Thomé, 1885, Flora von Deutschland
  • Ypey, Vervolg ob de Avbeeldingen der artseny-gewassen, 1813, planche

Références diverses

Notes intéressantes à glaner sur Wikirider pour récupérer des images sur Internet.

Il existe une extension pour mettre des hyperliens sur des objets dans une image : ImageMap.