Acacia nigrescens (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Légume Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Glucides / amidon Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Colorant / tanin Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Huile essentielle / exsudat Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois d'œuvre Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois de feu Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Ornemental Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Auxiliaire Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Changement climatique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Acacia nigrescens Oliv.


Protologue: Fl. trop. Afr. 2 : 340 (1871).
Famille: Mimosaceae (Leguminosae - Mimosoideae)
Nombre de chromosomes: 2n = 26

Noms vernaculaires

  • Knobthorn (En).

Origine et répartition géographique

Acacia nigrescens se rencontre de la Tanzanie jusqu’au nord-est de la Namibie, au Botswana et au nord-est de l’Afrique du Sud.

Usages

Le bois est utilisé en parqueterie, sculpture, tournage, pour les pieux de clôture, les traverses de chemin de fer et les bois de mine. On l’emploie parfois pour la fabrication de meubles, bien qu’il soit généralement considéré comme trop lourd pour cet usage. On l’emploie aussi comme bois de feu et pour le charbon de bois. Le feuillage est brouté par le bétail. Les guérisseurs traditionnels des Shonas au Zimbabwe préparent avec les racines carbonisées un onguent qui sert à traiter les convulsions. En Tanzanie, on emploie une décoction de racines comme aphrodisiaque. L’écorce est utilisée pour le tannage.

Propriétés

Le bois de cœur est brun foncé, avec des maillures plus claires et plus sombres, et est nettement distinct de l’aubier qui est mince, de couleur jaune blanchâtre. Le fil est souvent irrégulier, le grain moyennement grossier, homogène. Le bois est très lourd, avec une densité de 1000–1200 kg/m³ à 12% de teneur en humidité. Il sèche lentement, et il faut veiller à éviter les gerces superficielles. Il est très dur. A 12% de teneur en humidité, le module de rupture est de 126 N/mm², le module d’élasticité de 14 810 N/mm², la compression axiale de 73 N/mm², le cisaillement de 17,5 N/mm², la dureté Janka de flanc de 19 080 N et la dureté Janka en bout de 19 080 N. Il est difficile à scier, même à l’état vert, et émousse les tranchants d’outils. On peut obtenir un beau fini avec des cires et des huiles. Le bois a une très bonne durabilité naturelle, étant extrêmement résistant aux attaques de champignons, de térébrants et de termites. Le bois de cœur est extrêmement rebelle aux traitements de préservation.

On a isolé du bois de cœur des promélacacinidines et divers tétrahydroxyflavonoïdes.

Description

  • Arbre décidu de taille moyenne, atteignant 20(–30) m de hauteur ; fût généralement rectiligne, jusqu’à 75(–90) cm de diamètre, en général garni d’aiguillons sur de grosses protubérances, qui sont cependant souvent absentes sur les arbres âgés ; écorce rugueuse, fissurée, brun foncé à noirâtre ; tranche rose pâle à foncé ou rouge ; cime conique sur les jeunes arbres, arrondie chez les arbres adultes ; rameaux généralement glabres, avec des paires d’aiguillons crochus, noirâtres, jusqu’à 7 mm de long juste au-dessous des nœuds.
  • Feuilles alternes, composées bipennées, avec 2–4 paires de pennes ; stipules petites, caduques ; pétiole pourvu ou non d’une glande, rachis portant parfois une glande entre les 1–2 paires supérieures de pennes ; folioles en 1–2 paires par penne, obliquement obovales-orbiculaires à obovales-elliptiques, de (7–)10–35(–50) mm × 7–30(–50) mm, apex arrondi à émarginé, généralement glabres.
  • Inflorescence : épi axillaire de 1–10(–12) cm de long, souvent en fascicules à la base des jeunes pousses ; pédoncule de 0,5–2,5 cm de long.
  • Fleurs bisexuées, régulières, 5-mères, petites, blanc crémeux mais brun roux dans le bouton, odorantes, sessiles ; calice en coupe, de 1,5–2 mm de long ; corolle de 2–2,5 mm de long, à lobes courts ; étamines nombreuses, libres, de 3,5–6 mm de long ; ovaire supère, à stipe très court, style mince.
  • Fruit : gousse oblongue de 6–18 cm × 1,5–2,5 cm, droite, glabre, brun foncé, à déhiscence longitudinale, renfermant 3–7 graines.
  • Graines orbiculaires aplaties à lenticulaires, de 12–13 mm de diamètre.

Autres données botaniques

Le genre Acacia est un important genre pantropical, qui comprend plus de 1300 espèces, dont la plupart se rencontrent en Australie (plus de 900) ; on en trouve plus de 200 en Amérique, et environ 130 en Afrique. Acacia nigrescens appartient au sous-genre Aculeiferum, qui regroupe tous les Acacia africains ayant des stipules non spinescentes et des aiguillons crochus. Acacia nigrescens est caractérisé par des aiguillons groupés sur de grosses protubérances du tronc, et par ses folioles grandes et peu nombreuses.

La croissance est lente, avec un accroissement annuel en hauteur maximal de 60 cm, généralement beaucoup moins. Acacia nigrescens est totalement décidu et dépourvu de feuilles durant plusieurs mois. Il fleurit fréquemment lorsqu’il est défeuillé. Ses fleurs sont une importante source d’aliment pour les girafes à la fin de la saison sèche, et on a émis l’idée qu’elles pourraient être des vecteurs de pollen. La nodulation et la fixation d’azote ont été confirmées.

Ecologie

Acacia nigrescens se rencontre dans les forêts claires et les brousses arbustives, fréquemment près des cours d’eau, jusqu’à 1200(–1600) m d’altitude. Il pousse en général sur des sols superficiels de versants rocheux et sur des sols alluviaux dans les vallées. Il est souvent commun et localement dominant sur des sols de limons. Il est résistant au feu.

Gestion

Acacia nigrescens s’est avéré aisé à élever en pépinière. On sème en général les graines sur des lits de semis, mais il est également possible de semer directement en pots en raison du taux élevé de germination. On a produit des semis bons à transplanter en moins de 9 mois.

Ressources génétiques

Acacia nigrescens a été soumis localement à une exploitation intensive, mais en général il reste assez commun.

Perspectives

Acacia nigrescens restera une source de bois durable pour les emplois locaux, par ex. pour les pieux de clôture et la parqueterie. Il ne semble pas avoir d’avenir comme arbre de plantation en raison de la lenteur de sa croissance.

Références principales

  • Brenan, J.P.M., 1970. Leguminosae (Mimosoideae). In: Brenan, J.P.M. (Editor). Flora Zambesiaca. Volume 3, part 1. Crown Agents for Oversea Governments and Administrations, London, United Kingdom. 153 pp.
  • Coates Palgrave, K., 1983. Trees of southern Africa. 2nd Edition. Struik Publishers, Cape Town, South Africa. 959 pp.
  • Palmer, E. & Pitman, N., 1972–1974. Trees of southern Africa, covering all known indigenous species in the Republic of South Africa, South-West Africa, Botswana, Lesotho and Swaziland. 3 volumes. Balkema, Cape Town, South Africa. 2235 pp.
  • Ross, J.H., 1968. Acacia nigrescens Oliv. in Africa, with particular reference to Natal. Boletim da Sociedada Broteriana, 2a série, 42: 181–205.
  • Timberlake, J., Fagg, C. & Barnes, R., 1999. Field guide to the Acacias of Zimbabwe. CBC Publishing, Harare, Zimbabwe. 160 pp.

Autres références

  • Bleys, J.A., Mazibuko, W.K.M. & Allen, J.A., 1982. The silviculture of indigenous and exotic trees other than pines and eucalypts in Swaziland. South African Forestry Journal 121: 24–27.
  • Bolza, E. & Keating, W.G., 1972. African timbers: the properties, uses and characteristics of 700 species. Division of Building Research, CSIRO, Melbourne, Australia. 710 pp.
  • Brenan, J.P.M., 1959. Leguminosae subfamily Mimosoideae. In: Hubbard, C.E. & Milne-Redhead, E. (Editors). Flora of Tropical East Africa. Crown Agents for Oversea Governments and Administrations, London, United Kingdom. 173 pp.
  • Gelfand, M., Mavi, S., Drummond, R.B. & Ndemera, B., 1985. The traditional medical practitioner in Zimbabwe: his principles of practice and pharmacopoeia. Mambo Press, Gweru, Zimbabwe. 411 pp.
  • Greenway, P.J., 1941. Dyeing and tanning plants in East Africa. Bulletin of the Imperial Institute 39: 222–245.
  • Howell, H., Malan, E., Steenkamp, J.A., Brandt, E.V. & Brand, J., 2002. Identification of two novel promelacacinidin dimers from Acacia nigrescens. Journal of Natural Products 65: 769–771.
  • Neuwinger, H.D., 2000. African traditional medicine: a dictionary of plant use and applications. Medpharm Scientific, Stuttgart, Germany. 589 pp.
  • Takahashi, A., 1978. Compilation of data on the mechanical properties of foreign woods (part 3) Africa. Shimane University, Matsue, Japan, 248 pp.
  • Williamson, J., 1955. Useful plants of Nyasaland. The Government Printer, Zomba, Nyasaland. 168 pp.

Auteur(s)

  • R.H.M.J. Lemmens, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Lemmens, R.H.M.J., 2006. Acacia nigrescens Oliv. In: Louppe, D., Oteng-Amoako, A.A. & Brink, M. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 15 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.