Acacia gourmaensis (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Glucides / amidon Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Huile essentielle / exsudat Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Bois de feu Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Auxiliaire Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fibre Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Acacia gourmaensis A.Chev.


Protologue: Bull. Soc. Bot. France, mém. 8: 167 (1912).
Famille: Mimosaceae (Leguminosae - Mimosoideae)

Origine et répartition géographique

Acacia gourmaensis est présent dans la partie méridionale du Sahel, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso jusqu’au Niger et au Nigeria.

Usages

L’écorce de la tige et de la racine donne une fibre utilisée pour confectionner des cordages et de la vannerie. Les jeunes rameaux, feuilles et gousses sont broutés par les chèvres, les moutons et les chameaux. Son bois sert à faire des manches d’outil. Il est également utilisé comme bois de feu et pour faire du charbon de bois. Les abeilles butinent les fleurs. Au Burkina Faso, la poudre d’écorce est utilisée pour lutter contre les Striga spp. Une gomme comestible est extraite de l’écorce.

Les racines sont mastiquées au Burkina Faso pour surmonter la toux convulsive. Au Bénin, les rameaux feuillés sont utilisés dans des aliments, ce qui aiderait à guérir les fractures. L’écorce est purgative. Des parties non désignées de la plante sont utilisées pour traiter le paludisme et les problèmes hépatiques.

Propriétés

Le bois est dur. Les feuilles ont une teneur en protéines brutes de 21%.

Botanique

Arbuste ou petit arbre atteignant 4(–8) m de haut ; écorce épaisse, liégeuse, à minces écailles liégeuses, grise à brune ; rameaux (presque) glabres, jaunâtres, virant au noir lorsque l’écorce est retirée, lenticellés ; cime étroite et ouverte ; petits rameaux à épines crochues appariées, d’environ 5 mm de long. Feuilles alternes, composées bipennées, à 3–4(–5) paires de pennes ; stipules linéaires, rapidement caduques ; pétiole de 0,5–1,5 cm de long à petite glande au milieu ; rachis de 1–6 cm de long, avec ou sans glande au point de jonction avec la paire de pennes du sommet ; folioles en 1 paire par penne, de 1–17 mm × 2,5–9 mm, asymétriquement ovales, glabres. Inflorescence : grappe spiciforme axillaire, lâche, allongée, 1–2 à l’aisselle des feuilles, de 3–5 cm de long. Fleurs 4–6-mères, blanc jaunâtre ou ivoire, odorantes ; corolle glabre, de 2,5–3,5 mm de long ; étamines nombreuses, libres. Fruit : gousse oblongue, plate, papyracée, de 2,5–6,5 cm × 1,5–2 cm, déhiscente, glabre, contenant 1–2 graines. Graines à contour rond, aplaties, de 8–10 mm de diamètre, brunes. Plantule à germination épigée.

Acacia gourmaensis fleurit à la fin de la saison des pluies.

Acacia est un grand genre pantropical, comprenant plus de 1300 espèces ; la plupart sont présentes en Australie (plus de 900), plus de 200 en Amérique, et environ 130 en Afrique. Acacia gourmaensis appartient au sous-genre Acacia, qui englobe toutes les espèces africaines d’Acacia ayant des stipules spinescentes droites. L’espèce partage certains usages et a été confondue avec Acacia mellifera (Vahl) Benth. qui a une répartition plus à l’est et au sud.

Ecologie

Acacia gourmaensis est présent dans les zones de savanes guinéennes et soudano-guinéennes à pluviométrie annuelle moyenne de 600–1250 mm, sur des sols lourds et limoneux bien drainés et sur des sols ferreux et ferrugineux.

Gestion

Le poids de 1000 graines est de 75–90 g lorsqu’elles sont séchées à l’air. Un traitement à l’eau chaude augmente la germination de 30% à 60%. Pour améliorer la germination, la graine peut également être scarifiée, par ex. en l’entaillant avec un couteau. Des semences bien conservées devraient donner une germination d’environ 90%. Une plantation à grande échelle est possible, mais des essais ont montré que la croissance est lente, ce qui fait que d’autres espèces d’Acacia sont préférées.

Ressources génétiques

Acacia gourmaensis n’est pas considéré comme menacé.

Perspectives

Pour la production de fibres et de bois d’œuvre, il existe de meilleurs choix qu’Acacia gourmaensis. Pour la production de gomme et pour les effets revendiqués de l’écorce de tige sur Striga spp., des recherches supplémentaires peuvent valoir la peine.

Références principales

  • Arbonnier, M., 2004. Trees, shrubs and lianas of West African dry zones. CIRAD, Margraf Publishers Gmbh, MNHN, Paris, France. 573 pp.
  • Burkill, H.M., 1995. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, Families J–L. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 857 pp.
  • Ross, J.H., 1979. A conspectus of the African Acacia species. Memoirs of the Botanical Survey of South Africa No 44. 155 pp.
  • von Maydell, H.-J., 1983. Arbres et arbustes du Sahel: leurs caractéristiques et leurs utilisations. Schriftenreihe der GTZ 147. Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH, Eschborn, Germany. 531 pp.

Autres références

  • Adjanohoun, E.J., Adjakidjè, V., Ahyi, M.R.A., Aké Assi, L., Akoègninou, A., d’Almeida, J., Apovo, F., Boukef, K., Chadare, M., Cusset, G., Dramane, K., Eyme, J., Gassita, J.N., Gbaguidi, N., Goudote, E., Guinko, S., Houngnon, P., Lo, I., Keita, A., Kiniffo, H.V., Kone-Bamba, D., Musampa Nseyya, A., Saadou, M., Sodogandji, T., De Souza, S., Tchabi, A., Zinsou Dossa, C. & Zohoun, T., 1989. Contribution aux études ethnobotaniques et floristiques en République Populaire du Bénin. Agence de Coopération Culturelle et Technique, Paris, France. 895 pp.
  • Chikamai, B., 1997. Production, markets and quality control of gum arabic in Africa: findings and recommendations from an FAO Project. In: Conservation, management and utilization of plant gums, resins, and essential oils: Proceedings of a Regional conference for Africa held in Nairobi, Kenya October 1997. [Internet] http://www.fao.org/ docrep/X0098e/x0098e04.htm. January 2011.
  • Delwaulle, J.-C., 1979. Plantations forestières en Afrique tropicale sèche. Techniques et espèces à utiliser. Bois et Forêts des Tropiques 187: 3–30.
  • Geerling, C., 1982. Guide de terrain des ligneux Sahéliens et Soudano-Guinéens. Mededelingen Landbouwhogeschool Wageningen 82–3. Wageningen, Netherlands. 340 pp.
  • Guinko, S., 1997. Rôle des Acacias dans le développement rural au Burkina Faso et au Niger, Afrique de l'Ouest. In: Barreteau, D. & Dognin, R. (Editors). L'homme et le milieu végétal dans le bassin du lac Tchad. Réseau Méga Tchad, Frankfurt, Germany. pp. 35–51.
  • Kerharo, J. & Bouquet, A., 1950. Plantes médicinales et toxiques de la Côte d’Ivoire - Haute-Volta. Vigot Frères, Paris, France. 291 pp.
  • Lock, J.M., 1989. Legumes of Africa: a check-list. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 619 pp.
  • Traoré, H., Yonli, D., Zomboudré, G., Dabré, M. & Lingani, P., 1998. Perception paysanne du problème du Striga et inventaire des méthodes endogènes de lutte dans l'est du Burkina Faso. In: Ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique/ Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (Editeurs). Recherche scientifique et développement durable. Actes 3e édition du Forum National de la Recherche Scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT), avril 1998. Ouagadougou, Burkina Faso. Tome 2: Les communications. pp. 378–386.
  • Zaré, A., 1991. Synthèses partielles des essais de conservation de semences de quelques espèces. Rapport de stage 3è année, Institut du Développement Rural (IDR), Université de Ouagadougou, Ouagadougou, Burkina Faso. 63 pp.

Auteur(s)

  • C.H. Bosch, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Bosch, C.H., 2011. Acacia gourmaensis A.Chev. [Internet] Fiche de PROTA4U. Brink, M. & Achigan-Dako, E.G. (Editeurs). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Pays Bas. <http://www.prota4u.org/search.asp>.

Consulté le 22 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.