Zanthoxylum monophyllum (Rollet, Antilles)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Zanthoxylum microcarpum
Bernard Rollet, Arbres des petites Antilles, 2006
Zanthoxylum punctatum
Planche 218 : RUTACEAE. VI. Zanthoxylum monophyllum. A. Rameau fleuri. B. Écorce (coupe transversale). VII. Zanthoxylum punctatum. C. Rameau fructifié. D. Rameau. E. Feuille. F. Plantule. G. Écorce (coupe transversale).
tranche

[753]

Zanthoxylum monophyllum (Lam) P. Wilson Bull. Torrey Bot. Club 37 : 86 (1910).


Basionyme : Fagara monophyllum Lam, Encycl. 1 : 334 (1783).

Synonymes : Zanthoxylum simplicifolium, Vahl 1807 ; Zanthoxylum ochroxylon, DC. 1824 ; Maytesius vincentinus, Turez 1863.

Noms vernaculaires : Fr : Lépineux jaune (Guadeloupe) ; Lépiné jaune (Martinique). A : White prickle (St Kitts) ; Yellow prickle (Antigua) ; Yellow Hercules (Barbados) ; Yellow prickle, Yellow prickly ash (Puerto Rico) ; Yellow Harklis, Yellow Hercules (Barbade) ; Yellow prickle (Antigua). Esp : Pino (St Domingue) ; Palo rubio, Carubio, Rubia, Mapurito (Puerto Rico).

Description : Petit arbre ne dépassant guère 10 m de haut et 25 cm de diamètre (20 m ? ? : SASTRE et JÉRÉMIE 1988 à Vieux-Habitants. Pied : petites pattes, 0,1 m sur petits diamètres (11 cm). Écorce : Épaisseur totale : 2 mm sur un diamètre de 11 cm. Aspect externe : gris vergeté verdâtre, sublisse ; liège mince, crustacé ; démasclé : jaune vif vergeté vert ; en face des rayons élargis le liège éclaté est granuleux ; gros aiguillons type Ceiba sur tout le tronc, 2 cm de diamètre, 13 à 15 mm de haut. Écorce vivante : zone externe : rayons jaune vif élargis en entonnoir plus ou moins confluents ; zone intermédiaire jaune d’or ; interne : orange foncé. L’aspect général du blanchis est jaune vif. Aubier : blanc rosé. Rameaux : presque inermes. Feuilles : simples (ou composées à une seule foliole) ; oblancéolées, apex arrondi ; groupées sur des rameaux courts ; 2 à 4,5 × 4,5 à 9 cm ; nombreux points pellucides ; odeur peu agréable. Fleurs : dioïques ; inflorescences en panicules axillaires, blanc jaunâtre. Fruits : follicules, 5 mm de diamètre ; graines rondes, luisantes. Phénologie : peut-être complètement décidu (25.4.1983, Monts Caraïbes ; Deshaies 7.4.83). Fleurs en mai-juin. Fruits en août. Habitat : forêt xérophile et semi-décidue, falaises, fourrés côtiers entre 0 m (Pointe Bruntz, Caravelle, Martinique) et 250 m (Terreville, Martinique) ; tous terrains, calcaires ou volcaniques. Tempérament : xéro-mésophile ; héliophile ; forêts dégradées et zones sèches calcaires ou volcaniques.

Usages : Bois jaune clair ; bois de cœur rouge à brun foncé ; très dur, lourd (d = 0,76), grain fin, beau poli, cernes. Les petites dimensions en limitent l’emploi (LW) ; durable dans la terre (DUSS). Teinture jaune ; collyre, nasses (NICHOLSON) ; manches d’outils, charrues, brouettes (DUSS).

Distribution générale : St Domingue, Puerto Rico, Virgin Islands, Petites Antilles, Trinidad, Curaçao, Costa Rica au Vénézuéla et à la Colombie.

Distribution aux Petites Antilles : Toutes les îles sauf Saba, St Eustache, Anguilla, St-Barthélemy, Barbade.

Matériel examiné : SM : vu au Pic Paradis, 400 m (FIARD & ROLLET). SK : vu sur la pente Sud South Range, 100-200 m (FIARD & ROLLET). At : vu à Boggy Peak, base à 350 m ; Sugar Loaf, 50 m ; Darkwood, 50 m (DAVID & ROLLET). BT : JÉRÉMIE 276, Marigot, près de la mer (P) ; QUENTIN 778, entre Bouillante et Vieux-Habitants, 80 m (P) ; STEHLÉ 7398, Vieux-Fort, 20 m (P) ; QUESTEL 5105, Route Vieux-Fort (P) ; BÉNA 974, Houëlmont à Vieux-Fort (P) ; QUESTEL 4185, Deshaies (P) ; SASTRE & JÉRÉMIE 1988, Schoelcher Vieux Habitats (P) ; STEHLÉ 2912, Bains Jaunes, 650 m (P) ; STEHLÉ 2011, 2024, Deshaies (P) ; FOURNET 4228, Anse Tillet Deshaies (P) ; FOURNET 4425, Plage de Clugny St Rose (P) ; ROLLET 1216, Monts Caraïbes, 200 m (GUAD) ; ROLLET 1253, Bouillante, 100 m (GUAD) ; ROLLET 1414, cours inférieur du Galion, 30 m (GUAD) ; entre Basse-Terre, Vieux-Fort et Grand Anse (ROLLET). GT : vu à Ste Anne, St François (FOURNET) ; Grands-Fonds Gosier (DUSS). St : STEHLÉ 145, Terre-de-Haut, 25 m (P) ; STEHLÉ 80, Terre d’en Haut (P) ; ROLLET 625, montée Chameau, 150 m. D : WILBUR 7655, Grande Savane, NW Salisbury côte W (P). M : RODRIGUEZ 3786, Fort Desaix, près Fort-de-France (P) ; HAHN 100, Mercouba (P) ; STEHLÉ 5746, Balata (P) ; STEHLÉ 4679, 4853, Diamant, 50 m (P) ; HAHN 917, La Chapelle Fort Desaix (P) ; MOURET 245, route Didier Balata (P) ; vu à Le Prêcheur, 0-50 m ; Anse Couleuvre, 250 m ; Caravelle, 50-100 m ; Terreville, 200-250 m (FIARD & ROLLET) ; Hauteurs du Diamant (FOURNET) ; Trois-Ilets, Morne Gommier, Ste Anne, Fontaine Didier à Camp Balata (DUSS). SL : vu à Laborne, 45 m, Anse Ger, alt 10 m (V. SLANE). B : vu dans les ravines (GOODING and al.).

Bibliographie : (*Iconographie) : ADAMS 1972 ; BEARD 1944, 1949 ; BRITTON & WILSON 1924 ; CARRINGTON 1993 ; DUSS 1897 ; FOURNET 1978* ; GOODING 1965 ; HOWARD 1988 ; HUGHES 1750 ; LIOGIER 1985 ; LW 1964* ; NICHOLSON 1979 ; QUESTEL 1941 ; RECORD & HESS 1940 Trop. Woods 64 : 27 ; STOFFERS 1979.


Anatomie du bois

Zanthoxylum spinifex : coupe transversale (en haut à gauche), coupe tangentielle (en haut à droite), coupe radiale (en bas) (P. Détienne & P. Jacquet)

Zanthoxylum caribaeum, Zanthoxylum flavum, Zanthoxylum martinicense, Zanthoxylum monophyllum, Zanthoxylum punctatum, Zanthoxylum spinifex :

  • Les bois de ce genre peuvent être divisés en 3 groupes par leur aspect.
  • Bois parfait brun rose à marron avec des stries plus sombres, bien différencié de l’aubier blanc jaune, à grain fin, très dur et très lourd (0,95 à 1,20 g/cm3) : Z. monophyllum, Z. punctatum et Z. spinifex.
  • Bois parfait beige jaune, peu différencié de l’aubier, à grain fin, dur et lourd (0,75-0,95 g/cm3) : Z. caribaeum et Z. flavum.
  • Bois parfait de couleur crème, indistinct de l’aubier, à grain moyennement fin, tendre et léger (0,40-0,60 g/cm3) : Z. martinicense.
  • Pores disséminés, isolés ou accolés radialement par 2-3-(4), en nombre inférieur à 20 par mm2 avec un diamètre moyen de 100-110 μm chez Z. martinicense, au nombre de 25 à 60 avec des diamètres moyens compris entre 50 et 80 μm dans les autres espèces. Perforations des éléments vasculaires uniques ; taille des ponctuations intervasculaires de l’ordre de 4-5 μm, pouvant atteindre 7 μm chez Z. martinicense.
  • Parenchyme en bandes reliant les pores chez Z. martinicense, en lignes terminales, et juxtavasculaire dans les autres espèces. Files de cellules généralement composées de 4-(6) éléments. Présence de cristaux par 2-4-6-(8) dans des éléments recloisonnés ou non.
  • Rayons 2- ou 3- ou 4-sériés, au nombre de 5 à 7 par mm dans les espèces à bois peu coloré ; de 8 à 10 par mm dans les espèces à bois coloré très dur, de structure généralement sub-homogène. Ponctuations radiovasculaires identiques en taille aux intervasculaires. Présence de cristaux solitaires ou par 2, 3 ou 4 dans les cellules terminales, parfois dans des cellules couchées recloisonnées ou non.
  • Fibres cristallifères parfois présentes. Fibres cloisonnées rares ou absentes.