Noms des plantes en Inde

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Introduction

Cette page est en cours de traduction

At least four groups of languages are spoken in India: Indo-Aryan, Dravidian, Munda and English.

It is very difficult to distinguish languages, because a same language may have been given various names, or different languages the same name. Due to the size of the Indian peninsula, political dynamics and isolation of speaker groups, people often disagree about the linguistic status of their own language. Moreover, each language may present many dialectal differences which are not clearly documented. In fact, many books written in India and giving Indian plant names prefer sorting them by region or state than by language.

Studying Indian languages is further complicated by the number of scripts. Scripts as Devanagari are based on consonants, but letters vary with the following vowel, and many ligatures are used. In addition, the phonology of most languages is complex. This is not or badly reflected in transcriptions in Roman scripts. For example, there are 4 distinct types of d in Hindi, normally transcribed d, ḍ, dh and ḍh. Vowels can also be short or long. This gives 8 variants for the syllable loosely transcribed as da, to be found in 8 different places in Hindi dictionaries. (see our comment on Wagenaar dictionary below).

Langues indo-aryennes

Aperçu historique

Cet aperçu est extrait de Masica (1993). Une synthèse complète est donnée sur Wikipedia (en).

Les langues indo-aryennes sont une branche de la grande famille des langues indo-européennes. Un groupe de locuteurs indo-européens a migré vers l'est, et s'est divisé en deux parties, l'indo-aryen et l'iranien, vers 2000 avant J.-C. ou avant. Les Indo-aryens sont arrivés dans le norde de l'Inde vers 1500 avant J.-C. (entre 1700 et 1200).

Indo-aryen ancien (OIA)

OIA précoce

A language spoken in 1500-600 BC. It is called Vedic, and is based on a farwest dialect, maybe influenced by Iranian. Rig-Veda Books 2-7 are considered the most archaic. Also Brahmanas (including Upanisad) and Sutras.

OIA tardif

Classical Sanskrit, based on a Midland dialect (western Gange valley, esatern Punjab, Haryana), influenced by Vedic. Later influenced by MIA.

Panini grammar (4th century BC.), which is the reference work for scholars, includes less than 4000 sutras, and was transmitted by oral recitation (before invention of writing in India!).

Sanskrit has been used as a scholarly language for two millenaries. So, saying that a plant bears a Sanskrit name is quite meaningless (as with Latin), unless we are able to date correctly the source. Indo-Aryan invaders didn't know the local realia, and plant names will often have been borrowed from tribal names, and later from Dravidian names.

Indo-aryen moyen (MIA)

From 600 BC. to 1000 AD.

MIA précoce
  1. Prakrit d'Asoka : plusieurs dialectes du IIIe siècle avant J.-C.
  2. Pali, apparemment basé sur le dialecte du Midland influencé par des formes orientales et ensuite par le sanskrit.
  3. Ardhamagadhi ancien (langue des sutras jain).

Le pali est une langue savante. Les prakrits sont des langues parlées. Les noms de plantes européens réputés venir du sanskrit viennent en fait souvent des prakrits, qui étaient parlés par les marchands, et pas du sanskrit lui-même, utilisé sous sa forme écrite par les brahmanes. D'autres noms de la materia medica ayurvédique viennent du sanskrit.

MIA moyen
  1. Niya prakrit, Gandhari
  2. Ardhamagadhi
  3. Late Prakrit (post-Asoka) of inscriptions, later replaced by Sanskrit.
  4. Magadhi (Bihar and Maurya empire, 4th-2nd century BC.
  5. Sauraseni, which is the prakrit of drames, originating from Pali.
  6. Maharashtri, a south-western dialect.
  7. Sinhala Prakrit, in cinghalese inscriptions from the 1st century BC.
MIA tardif
  1. Apabhramsa, arinsing from Sauraseni.
  2. Elu, "A kind of cinghalese Apabhramsa".

Nouvel indo-aryen (NIA)

From 1000 AD onwards.

Includes Hindi, Urdu, Bengali, Bhojpuri, Punjabi, Marathi, Gujarati, Oriya, Sindhi, Nepali, Sinhala (as far south as Sri-Lanka).

Références pour toutes les langues indo-aryennes

  • Masica, Colin P., 1991. The Indo-Aryan languages. Cambridge, Cambridge University Press. 539 p. (Cambridge Language Surveys).
  • Turner R.L. 1966-71. A comparative dictionary of the Indo-Aryan languages (CDIAL). vol.1-2. London, Oxford Univ. Press ; vol. 3 (Addenda and Corrigenda), London : SOAS. A reference. en ligne sur Digital dictionaries of South Asia.
  • Digital dictionaries of South Asia donne de nombreux dictionnaires en ligne de langues du sous-continent indien.

Sanscrit

  • Macdonell A.A. and Keith A.B., 1958. A Vedic index of names and subjects. Part II. Varanasi (Inde), Motilal Banarasidas & Co. Cité par Pareek, donne des références précises aux textes védiques.
  • Mayrhofer Manfred, 1953-72. Kurzgefasstes etymologisches Wörterbuch des Altindischen / A concise etymological Sanscrit dictionary. Heidelberg, C. Winter.
  • Mayrhofer Manfred, 1986-2001. Etymologisches Wörterbuch des Altindoarischen. Heidelberg, C. Winter. 3 vol. 32 Lieferungen. BSLP 97 (2002): 115 "c'est à l'EWAia que l'on doit recourir pour instaurer toute recherche étymologique propre à une autre langue indo-européenne". serait terminé.
  • Monier-Williams Monier, 1988. A Sanskrit-English Dictionary. Etymologically and philologically arranged with special reference to cognate indo-european languages. New ed., greatly enlarged and improved with the collaboration of E. Leumann, C. Cappeller and others. Oxford, Clarendon Press. XXXVI-1333 p. ed. 1 1872. ed. rev. 1899. Reprints de 1951 à 1988. Cette œuvre classique compile des mots de 500 sources, dont certaines très tardives. Les dates ne sont malheureusement pas données.
  • Monier-Williams Monier, 1988. An English-Sanskrit Dictionary. New-Delhi, Munshiram Manoharlal Publ. XII-859 p. Reprint de l'ed. 1, 1851. en ligne
  • dictionnaires sanscrits et tamouls

Les noms des plantes en sanscrit sont d'une importance essentielle pour l'histoire des plantes. Malheureusement, le manque de sources bien datées limite leur usage. Il faudrait fouiller dans les éditions critique des textes de base, si elles existent. Un autre problème est la polyonymie, phénomène particulier au sanscrit, qui fait qu'un nom peut être remplacé par plusieurs attributs différents.

Pali

  • Davids Rhys et Stede Williams, 1994. Pali-English Dictionary. New-Delhi, Munshiram Manoharlal Publ. XV-738 p.ed. 1 in 4 vol., 1921-25.

Hindi et Ourdou

Il s'agit pratiquement de la même langue, mais le hindi est écrit en devanagari et utilisé par les hindous, alors que l'ourdou est écrit en caractères arabes et utilisé par les musulmans. Le hindi a emprunté de nombreux mots au sanscrit, alors que l'ourdou a emprunté de nombreux mots au persan (une partie étant elle-même d'origine arabe). Dans les siècles passés, cette langue était appelée hindustani.

Références

  • Crooke W., 1879. A rural and agricultural glossary for the N.-W. provinces and Oudh. Allahabad ; Calcutta, 1888. Source de McGregor.
  • McGregor R.S., 1997. The Oxford Hindi-English dictionary. Oxford, Oxford Univ. Press. 1083 p. ed. 1 : 1993. Excellent dictionnaire. La plupart des mots (écrits en devanagari) sont accompagnés d'une transcription exacte. Ils sont ordonnés suivant les lettres devanagari, ce qui rend les recherches difficiles quand on part d'une transcription anglicisée et simplifiée. Il vaut mieux alors commencer par Wagenaar.
  • Platts John T., 1884. A dictionary of Urdu, classical Hindi and English. London. Reprint Oxford Univ. Press, 1930.
  • Wagenaar Henk W., Parikh S. S., Plukker D. F. & Veldhuijzen van Zanten R., 1993. Allied Chambers Translitterated Hindi-Hindi-English Dictionary. New-Delhi, Allied Chambers. 1149 p. Les mots hindis sont donnés dans leur transcription en caractères latins, sans prendre en compte les diacritiques dans l'ordre alphabétique. Ces signes sont limités au macron et au point suscrit, et diffèrent de la transcription de Mc Gregor. Le choix d'un ordre alphabétique simplifié rend ce dictionnaire facile à utiliser pour un non-spécialiste.

Autres langues indo-aryennes

  • Gila-Kochanowski, Vania de, 1994. Parlons tzigane. Histoire, culture et langue du peuple tsigane. Paris, L'Harmattan. 264 p. (Romani).
  • Sukumar Se., 1971. An etymological dictionary of Bengali : c. 1000-1800 AD. 2 vols. Calcutta, Eastern Publ.
  • Turner R.L. 1931. A comparative and etymological dictionary of the Nepali language. 2 vol. London, Routledge and Kegan Paul. ed. 2 : 1965.

Langues dravidiennes

Famille de langues parlées dans le sud de l'India et au Sri-Lanka. Elle a joué un rôle important dans l'histoire des noms des plantes, car l'Inde du Sud est tropicale, et la plupart des plantes tropicales indiennes portent des noms dravidiens. Ces noms ont pu être empruntés très tôt par le sanscrit et les autres langues indo-aryennes. A l'époque de l'expansion européenne, nombre d'entre eux ont été empruntés par le portugais et de là par toutes les langues européennes. Plus récemment, lors des migrations humaines vers Maurice, la Réunion et l'Afrique de l'Est, de nombreux noms ont été empruntés par les créoles, l'anglais et le français.

Les langues dravidiennes comprennent le malayalam, le tamoul, le telugu, le kannada, le brahui (qui se trouve au Pakistan). Le malayalam est la langue parlée à Goa, et a été la première langue indienne connue des Portugais. Plus tard, les Portugais, les Hollandais, les Anglais et les Français sont entrés en contact avec des régions de langue tamoule.

Malheureusement, la plupart des dictionnaires existants ne donnent les mots dravidiens que dans leur écriture (sans transcription), et cette écriture est spécifique à chaque langue. Ces dictionaires ne peuvent être utilisés que par quelques spécialistes hormis les locuteurs de ces langues.

  • Burrow T. and Emeneau M.B., 1984. A Dravidian etymological dictionary. 2nd ed. Oxford, Clarendon Press. Reprint 1986. XLI-853 p. en ligne.
  • Krishnamurti, Bhadriraju, 2006. The Dravidian Languages. Cambridge, Cambridge University Press. 576 p. (Cambridge Language Surveys). 61 £
  • Steever, Sanford B. (ed.), 2006. The Dravidian languages. London, Routledge. 436 p. (Language family descriptions). 45 £

Langues mundas

Les langues munda constituent un rameau de la famille de langues austro-asiatiques. Elles sont parlées aujourd'hui dans le Nord-Est de l'Inde, mais on suppose qu'elles ont été parlées dans des régions bien plus larges avant l'expansion des Indo-Aryens et des Dravidiens. C'est pourquoi on considère que le sanscrit a emprunté de nombreux mots du Munda, dont des noms de plantes.

  • Kuiper F.B.J., 1948. Proto-Munda words in Sanscrit. N.V. Amsterdam, Noord-Hollansche Uitgevers Maatschappij.

Anglais

  • Yule Henry & Burnell A.C., 1969. Hobson-Johnson. A Glossary of Colloquial Anglo-Indian words and phrases, and of kindred terms, etymological, historical, geographical and discursive. London, Routledge & Kegan Paul. XLVIII-1021 p. ed.1: 1886; new ed.: 1903; reissued 1968; reprint 1969. Ouvrage classique, indispensable, qui va bien au-delà de son domaine, et donne d'amples histoires des mots et des choses.

Emprunts des langues européennes et aux langues européennes

  • Dalgado, Sebastião Rodolfo, 1919-21. Glossário luso-asiático. Reprint 1988, New-Delhi, Asian Educational Services. vol. 1 : A-L, LXX-535 p. vol. 2 : X-580 p.
    • C'est essentiellement un dictionnaire de l'indo-portugais ; il compile de nombreuses données sur les emprunts anciens du portugais aux langues indiennes lors des premières décennies des expéditions portugaises, et inclut aussi des données en français et en anglais. Ouvrage fondamental.
  • Dalgado, Sebastião Rodolfo, 1913. Influencia do vocabulario portugués em linguas asiáticas (abragendo cerca de cinquenta idiomas). Lisboa, Academia das ciencias.
  • Dalgado, Sebastião Rodolfo, 1988. Portuguese vocables in asiatic languages. From the portuguese original of Monsignor Sebastião Rodolfo Dalgado. Translated into English with notes, additions and comments by Anthony Xavier Soares. New Delhi, Asian Educational Services. Reprint of the 1936 ed., translated and adapted from ed. 1913.
    • Ce dictionnaire traite des mots empruntés au portugais par les langues asiatiques. Ces mots avaient en fait été empruntés auparavant par le portugais à d'autres langues asiatiques, ce qui donne une vision fascinante des voyages des plantes et des cultures dans l'Asie du Sud et du Sud-Est.
  • Yule, Henry, Sir, 1903. Hobson-Jobson: A glossary of colloquial Anglo-Indian words and phrases, and of kindred terms, etymological, historical, geographical and discursive. New ed. edited by William Crooke, B.A. London, J. Murray. en ligne sur Digital dictionaries of South Asia.

Sources de noms de plantes

  • Wealth of India (The), 1948-1976. A dictionary of Indian raw materials and industrial products. New-Delhi, Council of scientific and industrial research. 11 vol. + 2 suppl. pour les produits bruts, et 9 vol. pour les produits industriels (non rerpis ici).
    • Vol. 1. Raw materials : A-B, 1948, XXVII-254 p. 39 pl.;
    • Vol. 2. Raw materials : C, ?
    • Vol. 3. Raw materials : D-E, 1952, XX-236-XXX p., 22 pl., index vol. 1-3.
    • Vol. 4. Raw materials : F-G, 1956, XXVIII-287-VIII p. 13 pl., 145 fig. Reprinted 1988.
    • Vol. 5. Raw materials : H-K. XXV-332-XII p. 1959. Reprinted 2007.
    • Vol. 6. Raw materials : L-M, 1962, XXXI-483-XIV p. 6 pl., 175 fig.
    • Vol. 7. Raw materials : N-Pe. XXVIII-330-IX p. 1966. Reprinted 2007.
    • Vol. 8. Raw materials : Ph-Re. XXX-394-XII p. 1969. Reprinted 2005.
    • Vol. 9. Raw materials : Rh-So. XXXVIII-472-XIV p. 1972. Reprinted 2005.
    • Vol. 10. Raw materials : Sp-W. XLIX-591-XV p. 6 pl., 175 fig. 1976. Reprinted 1982.
    • Vol. 11. Raw materials : X-Z and cumulative indexes. XXVIII-385 p. 1976. Reprinted 2005.
    • Vol. 1 : A. LX-514+54 p. Revised edition. 1985.
    • Vol. 2 : B. XLII-350+90 p. Revised edition. 1988.
    • Vol. 3 : Ca-Ci. 684+119 p. Revised edition. 1992.

Encyclopédie fantastique, décidée par Nehru à l'aube de l'indépendence de l'Inde. Elle est malheureusement difficile à trouver, et devrait maintenant se trouver sur Internet! Elle donne de nombreux noms indiens pour toutes les plantes utiles attestées en Inde. Peu de pays bénéficient d'une similaire série de livres.