Caesalpinia mimosoides

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Caesalpinia mimosoides
Lam.

alt=Description de l'image Caesalpinia mimosoides.jpg.
inflorescence
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Caesalpinia

2n =

Origine :

sauvage et cultivé

Français
Anglais


Résumé des usages
  • médicinal


Description

Arbuste ou petit arbre rencontré dans les forêts mixtes et les broussailles à 600-700m d’altitude, couvert de poils sur toutes ses parties. Ses fines feuilles sont composées, alternes, longues de 15 à 20cm, ses tiges rougeâtres sont épineuses. Les fleurs forment des grappes en bout de branches, elles ont de larges pétales jaune brillant avec une carène veinée de rose et des étamines terminées par des anthères rouge foncé. Les gousses qui apparaissent dès février ressemblent à celles du Sapan mais en plus petit.

Noms populaires

lao ຫນາມ ປູຸ໌ ຍາ - nam phou gna, ຫນາມ ຍາ - nam gna, ກະ​ ​ຍ່າ - ka gna
thaï chaleuat

Classification

Caesalpinia mimosoides Lam. (1785)

Cultivars

Histoire

Usages

Gastronomie

C’est à l’époque de la floraison, de novembre à décembre que l’on peut ramasser les tiges couvertes de boutons floraux de cette Légumineuse ou encore les acheter sur certains marchés ; ils ressemblent à des petites boules poilues et ont un léger goût amer qui s’allie bien au piquant d’une sauce traditionnelle. Les Lao mangent également crus, comme accompagnement du lap ou du olam, les fleurs et les feuilles de nam pou gna ou plus exactement phak nam pou gna. Ce nom peut se traduire par « légume épineux des ancêtres » ; « épineux » est compréhensible quand on en voit les tiges mais nous ne savons pas quel est le rôle des ancêtres ici, peut être simplement de rappeler l’ancienneté de l’utilisation de cette plante qui est originaire de la région.

Médecine

Ce n’est pas seulement pour son goût, légèrement acide nous dit-on, que cette plante est consommée, mais aussi parce qu’elle a la réputation de redonner des forces aux personnes surmenées.

Jules Vidal, quant à lui, nous donne un exemple d'une préparation à usage externe : "Préparation pour « tuer le germe » des plaies de la maladie ma héng (maladie de peau) :

  • Prendre 3 fruits de khua khun : Solanum xanthocarpum, 3 citrons, une touffe de cheveux emmêlés, des gousses de nam ka nha (Caesalpinia mimosoides), une racine de khua ba (Datura metel). Faire griller le tout, mélanger à de l'huile de sésame et passer sur les plaies.


Références

  • Vidal, Jules, 1958. La thérapeutique par les plantes au Laos. Journal d'agriculture tropicale et de botanique appliquée, 5 (10): 601-616.

Liens