Rumex vesicarius (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Légume Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Colorant / tanin Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Ornemental Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg



Rumex vesicarius L.




Protologue: Sp. pl. 1 : 336 (1753).
Famille: Polygonaceae
Nombre de chromosomes: 2n = 18

Synonymes

Noms vernaculaires

Sorrel, bladder dock, rosy dock (En).

Origine et répartition géographique

En Afrique, on trouve Rumex vesicarius dans les régions sèches, depuis la Mauritanie et du Mali jusqu’au Soudan, l’Ethiopie et la Somalie ; en dehors de l’Afrique, il est présent de la Méditerranée jusqu’en Inde. On a parfois essayé de le cultiver avec succès dans des zones humides, par ex. en Tanzanie. Dans d’autres régions, par ex. en Australie, il est devenu une adventice difficile à éradiquer depuis son introduction.

Usages

Dans plusieurs régions du Sahara et du Sahel, Rumex vesicarius est consommé comme légume, par ex. en Mauritanie, au Mali et au Soudan. En Inde, il est considéré comme aliment de famine et les feuilles sont d’abord bouillies. Il est brouté par le bétail.

Botanique

Plante herbacée annuelle ou vivace, buissonnante, rhizomateuse, atteignant 50 cm de haut, fortement ramifiée à partir de la base, avec de jeunes tiges vertes herbacées devenant brunes et ligneuses avec l’âge. Feuilles alternes, simples ; ochréa en entonnoir, atteignant 8 mm de long ; pétiole environ aussi long que le limbe ; limbe triangulaire à oblong-triangulaire, atteignant 7 cm × 4 cm, cunéiforme à tronqué à la base, glabre mais avec de petites verrues sur toute sa surface. Inflorescence : panicule dense axillaire ou terminale. Fleurs bisexuées ou mâles ; tépales 6, les 3 intérieurs cordés, d’environ 3 mm de long lors de la floraison, s’élargissant à 2 cm chez le fruit et montrant alors de spectaculaires veines rouges en réseau, 2 des tépales de chaque fleur munis d’un tubercule (veine médiane enflée). Fruit : nucule trigone de 3–5 mm de long, brune.

Le genre Rumex comprend environ 200 espèces, nombre d’entre elles étant originaires des régions tempérées de l’hémisphère nord.

Description

Autres données botaniques

Croissance et développement

Ecologie

Rumex vesicarius pousse dans des zones sèches parmi les pierrailles, sur des pentes herbeuses ou caillouteuses, du niveau de la mer jusqu’à 1150 m d’altitude.

Multiplication et plantation

Gestion

Rumex vesicarius est récolté dans la nature et n’est pas cultivé. Parfois il est devenu une adventice gênante.

Récolte

Ressources génétiques

Rumex vesicarius est répandu et n’est pas menacé d’érosion génétique. Une collection importante de ressources génétiques est conservée à Gatersleben (Allemagne).

Perspectives

Rumex vesicarius restera un légume intéressant pour les régions sèches où d’autres aliments sont rares. Il faut mener des recherches pour évaluer sa valeur nutritionnelle.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1997. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 4, Families M–R. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 969 pp.
  • Hedberg, O., 2000. Polygonaceae. In: Edwards, S., Mesfin Tadesse, Demissew Sebsebe & Hedberg, I. (Editors). Flora of Ethiopia and Eritrea. Volume 2, part 1. Magnoliaceae to Flacourtiaceae. The National Herbarium, Addis Ababa University, Addis Ababa, Ethiopia and Department of Systematic Botany, Uppsala University, Uppsala, Sweden. pp. 336–347.
  • Thulin, M., 1993. Polygonaceae. In: Thulin, M. (Editor). Flora of Somalia. Volume 1. Pteridophyta; Gymnospermae; Angiospermae (Annonaceae-Fabaceae). Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. pp. 175–179.

Autres références

  • Rechinger, K.H., 1954. Monograph of the genus Rumex in Africa. Botaniska Notiser 3, supplement 3. 114 pp.

Auteur(s)

  • P.C.M. Jansen

PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Consulté le 9 décembre 2022.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.