Prunus domestica

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Prunus domestica L.

alt=Description de l'image Prunus domestica 01 by-dpc.jpg.
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Prunus

2n = 6x = 48

Origine : Caucase, Europe

sauvage et cultivé

Français prunier
Anglais plum


  • le latin classique prunum est le nom du fruit, emprunté à une langue d'Asie de l'Ouest, comme le grec proumnos
  • le grec damaskênon, emprunté par le latin damascena ("prune de Damas"), a donné des noms aussi divers que français damas, portugais ameixa, anglais damson, allemand Zwetschge, Quetsche
Résumé des usages
  • fruit important en frais ou séché (pruneau), cuit en tarte ou distillé en eau-de-vie (slivovitz)
  • bois utilisé en tournerie


Description

  • arbre atteignant 12 m de haut
  • jeunes rameaux glabres
  • feuilles oblongues, crénelées dentées, stipules pubescentes
  • fleurs blanches
  • fruit : drupe ronde ou oblongue, à épiderme pruineux
  • noyau allongé, aplati, rugueux mais non sillonné

Noms populaires


Classification

Prunus domestica L. (1753)

synonyme : Prunus communis Huds. (1762)

On distingue classiquement :

subsp. domestica

synonyme : subsp. oeconomica (Borkh.) Schneider (1906)

Ce groupe comprend la prune d'Ente, les Reine-Claude et Perdrigon.

subsp. insititia (Jusl.) Schneider (1906)

synonyme : Prunus insititia Jusl. (1755)

Ce groupe comprend les pruniers semi-sauvages, les Damsons et les Mirabelles.

Cultivars

Histoire

Deux hypothèses sur son origine :

  • Pour Zohary (2000), le seul progéniteur serait Prunus cerasifera (2n = 2x), et il aurait été présent en Europe avant la domestication, comme des restes archéologiques pré-néolithiques dans les vallées du Rhin supérieur et du Danube le laissent penser.
  • Pour d'autres auteurs, cet hexaploïde serait l'amphiploïde de Prunus cerasifera (2x) et Prunus spinosa (4x), dont les aires de répartition se recouvrent dans le Caucase.

Si les pruniers sont cultivés un peu partout en Europe, on constate un effet terroir marqué, qui fait que certains cultivars ont une zone de production commerciale réduite.

Par ailleurs, en Amérique du Nord, le prunier européen s'est révélé mal adapté aux climats de l'Est, et s'est surtout implanté à l'Ouest, où la Californie a développé une production importante de prunier à pruneau.

Le prunier européen étant hexaploïde, il est difficile de l'améliorer en utilisant les pruniers diploïdes. c'est pourquoi les cultivars modernes de prunes sont surtout des hybrides de pruniers américains et japonais, tous diploïdes.

Usages

Références

Liens