Fuchs, Leonhart

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Fuchs, Leonhart
Renaissance C14 Füllmaurer Leonhart Fuchs.jpg
né le 17 janvier 1501
à Wemding (Bavière)
mort le 10 mai 1566 à Tübingen
médecin, botaniste



Histoire

Avec Hieronymus Bock, Otto Brunfels et Valerius Cordus, il est considéré comme l'un des pères allemands de la botanique. Leonhart Fuchs a été professeur de médecine à Tubingen.

Le De Historia Stirpium décrit 400 plantes européennes et 100 plantes exotiques, et comporte 511 gravures. Les dessins sont de Heinrich Füllmauer et Albert Meyer et les gravures de Veit Rudolph Speckle. Elles sont au moins aussi précises que celles de Brunfels.

Du point de vue de l’illustration, Haller signale que certaines des plantes sont imitées de Brunfels. Haller signale que la première œuvre publiée par Fuchs concernant les plantes a été imprimée dans le deuxième volume de l’herbier de Brunfels. Il y condamne la médecine arabe et corrige les textes grecs. Le De Historia Stirpium a sans conteste possible été l’un des herbiers les plus importants de la Renaissance. Il n’est pas sans intérêt de montrer que son fonctionnement reste essentiellement compilatoire par simple juxtaposition des informations sur les plantes, scrupuleusement reportées des ouvrages antérieurs dont Fuchs dispose. On notera au passage qu’il travaille aussi bien avec des éditions imprimées qu’avec des manuscrits, même lorsqu’il existe pour le texte un imprimé. C’est tout particulièrement le cas pour l’herbier du pseudo-Macer régulièrement mentionné. Le recours à des lexicographes comme Symeon Seth tire l’ouvrage du côté des problèmes de détermination des végétaux.

Les gravures, réalisées à Bâle pour l'éditeur Isingrin, ont ensuite été achetées par un éditeur d'Anvers, van der Loe, qui a publié les éditions flamande et espagnole.

Publications

Publications sur les plantes

Les éditions en diverses langues diffèrent par les index des noms de plantes. C'est pourquoi nous l'avons détaillé dans les notices.

D'autres éditions sont accessibles par la BiuSanté. L'exemplaire en allemand de Strasbourg est le plus beau pour en extraire des illustrations.

Latin

  • 1542. De historia stirpivm commentarii insignes... Vnà cum quadruplici Indice, quorum primus quidem stirpium nomenclaturas graecas, alter latinas, tertius officinis seplasiariorum & harbariis usitatas, quartus germanicas continebit. Basileae : In officina Isingriniana (Bâle, Isingrin). XXVIII, 896 p. en ligne à Madrid, exemplaire non colorié ; à Deventer, exemplaire colorié, mais abîmé par l'eau ; à Rare book room, exemplaire non colorié (Rare book room est lié à Octavo, voir ci-dessous).
    • 1999. Frederick Meyer, Emily Trueblood & John Heller (eds.) The Great Herbal of Leonhart Fuchs: De Historia Stirpium Commentarii Insignes, 1542, Vol 1 & 2. Stanford University Press.
    • 2003. De Historia Stirpium. en CD-ROM (format pdf) chez Octavo (30 €).
  • 1551. De historia stirpivm commentarii insignes. Adiectis earundem viuis, & ad naturae imitationem artificiose expressis imaginibus, / Leonharto Fuchsio medico. Triplex item index. Prior stirpium Latinas nomenclaturas, Alter Officinis & vulgò vsitatas, Tertius gallicas dabit. Lvgdvni : Apud Balthazarem Arnolletum. XXIX, 1-852, [1-12 p., "Explicatio quarundam...", colofon]. en ligne à Madrid, exemplaire non colorié, en latin, avec un Indice des noms françoys, pp. XXIII-XIX.
  • 1552. Plantarum effigies, quinque diuersis linguis reditae. Lvgdvni : Apud Balthazarem Arnoulletum. XXII, 1-516 p. Illustrations seules avec les noms grecs, latins, français, italiens, allemands et en "latin des officines". en ligne à Madrid, exemplaire non colorié.
    • cité comme Fuch.icon. par Caspar Bauhin.

Allemand

  • 1543. New Kreüterbuch. traduction allemande du De Historia Stirpium. En ligne à Strasbourg, exemplaire colorié (à l'exception de quelques illustrations) excellemment conservé et mis en ligne en bonne résolution. Voir les illustrations.
    • 2001. Klaus Dobat & Werner Dressendorfer (eds.) Leonhart Fuchs: The New Herbal of 1543. Taschen.
    • 2002. New Kreüterbuch. Vma-Vertriebsgesellschaft.

Néerlandais

  • 1549. Den nieuwen Herbarius, dat is dboeck van den cruyden. On sait que cette traduction est de Dodoens par les ajouts de noms flamands et les textes qui préfigurent le Cruydeboeck. en ligne sur Caliban

Anglais

  • Présentation du livre avec des images coloriées dans la rubrique Book of the month, October 2002, par l'Université de Glasgow.

Espagnol

  • 1557. Historia de las yeruas, y plantas, sacada de Dioscoride Anazarbeo y otros insignes Autores, con los nombres Griegos, Latinos, y Españoles. / Traducida nueuamente en Español por Iuan Iaraua Medico y Philosopho, con sus virtudes y propiedades, y el vso dellas, y juntamente con sus figuras pintadas al viuo. En Anvers : En la Gallina gorda, por los herederos de Arnoldo Byrcman (dans le colofon, Iuan Lacio). [i-xvi], 1-[522] p. Comprend une tabla de nombres castellanos, XI-XVI. Le nom de Fuchs n'apparaît nulle part. en ligne à Madrid, exemplaire non colorié.

Autres publications

  • 1530. Errata recentiorum medicorum LX, Haguenau, ;
  • 1530. Cornarius furens, per Leonhartum Fuchsium, Basileae, ex off. Erasmi Xyotecti.
  • 1531. Compendiaria in artem medendi introductio, Haganoae, per J. Secerium.
  • 1534. Apologia Leonardi Fuchsii contra Hieromiam Thriverum Brachelium, medicum lovaniensem, Haganoae.
  • 1535. Paradoxorum medicinae, libri tres.
    • Rééditions et émissions : [1540] Zürich ; [1546] Paris, Charlotte Guillard, 1546[1] [1555] Paris ; [1567] Paris.

Notes à classer

  • De Historia Stirpium commentarii insignes, Basilea, 1542;

Rééditions et émissions : [1543] Paris ; [1545] Bâle ; [1546] De historia stirpium commentarii insignes, maximis impensis et vigiliis elaborati: accesit succincta admodum vocum difficilium et obscurarum passim hoc opere occurrentium explicatio, Paris, Jean de Roigny, 1546[2] ; [1547] De historia stirpium comentarii insignes, Lyon, Guillaume Gazeau, 1547[3] ; [1549] De historia stirpium commentarii insignes, Ill. Albert Meyer, Vitus Rudolph Speckle, Heinrich Füllmaurer, Lyon, Barthazar Arnoullet, 1549[4] ; [1551] De historia stirpium commentarii insignes, Lyon, Balthazar Arnoullet, 1551[5]

  • Tr. All. : [1543]
  • Tr. Esp. : [1557] Historia de las yeruas, y plantas sacada de Dioscoride Anazarbeo y otros insignes autores, con los nombres griegos, latinos, y españoles, trad. Juan de Jarava, herederos de Arnoldo Birckman, 1557[6].
  • Tr. Fr. : [1549] tr. Gilles Maignan. Commentaires tres excellens de l’hystoire des plantes, Paris, Jacques Gazeau, 1549[7] ;
  • Rééditions ou émissions : [1549] Lyon ; [1558] ; [1559] ; [1685] Rennes, 1685 ; tr. Guillaume Guéroult [1545] et [1548]
  • Methodus seu ratio compendiaria perueniendi ad veram solidamq[ue] medicinam mirifice ad Galeni libros recte intelligendos vtilis...: eiusdem De vsitata huius temporis componendorum miscendorumq[ue] medicamentorum ratione libri II..., Venise, Io. Ant. et Petrum fratres de Nicolinis de Sabio, 1543[8].
  • Apologia Leonharti Fuchsii medici, qua refellit malitiosas Gualtheri Ryffi veteratoris pessimi reprehensiones, quas ille Dioscoridi nuper ex Egenolphi officina prodeunti attexuit ; obiterque quam multas, imo propemodum omnes, herbarum imagines e suis de stirpium historia inscriptis commentariis idem suffuratus sit, ostendit, Bâle, Michel isingrin, 1544[9]. 1ère édition de 1536 ?
  • De cibi potusque ratione, De bono et malo succo liber unus a Sebastiano Scrofa in latinum conversus, Lugduni, 1547;
  • Epitome de l’Historia plantarum :

Tr. Fr. : [1549] Herbarum ac stirpium historia Leonharti Fuchsii una cum graecis, latinis et gallicis nominibus additis nonnullis hactenus non impressis. Histoire des plantes de M. Leonhart Fuchsius, avec les noms Grecs, Latins, et Françoys, Paris, Veuve d’Arnould Byrkman, 1549 ; 1549

  • Ex compendio medicinae excepta de balneis, Ventiis, 1553;
  • De Componendorum miscendorumque medicamentorum ratione, Lyon, 1561;
  • L' Histoire et pourtrait des plantes et herbes dont on use coustumierement, Lyon, Benoît Rigaud, 1561[10].
  • Plantarum et stirpium icones, s.l., 1595[11]

Original provenant de la bibliothèque de l'État de Bavière

Reprendre la question des traductions et abrégés de l'historia stirpium :

  • In Hippocratis COi...septem aphorismorum libris commentaria ab eodem authore nuper recastigata, adjectis adnotationibus et locorum difficilium Galeni explicationibus, Lugduni, apud, S. Honoratum, 1559
  • De medendi methodo libri quaturo. Hippocratis Coi de medicamentis purgantibus libellus jam recens in lucem editus, Parisiis, per C. Neobarium, 1539
  • Methodus seu ratio cognoscendi veram solidamque medicinam, Parisiis, apud J. Dupuys, 1550
  • Paradoxa medicinae libri tres, Basileae, ex aedibus J. Bebelii, 1535
  • Remèdes certains et bien approuvez contre la peste, extraicts de plusieurs autheurs; Sex Galeni de morborum ac symptomatum differentiis et causis libri...per Leonardum Fuchsium... in tabulas sex digesti, Parisiis, apus J. Dupuys, 1553
  • De usitata hujus temporis componendorum miscendorumque medicamentorum ratione libri quatuor jam recens recogniti multisque in locis aucti et locupletati, Basileae, per J. Oporinum, 1555.
  • Ed. et trad. de Galien, Paris 1554.
  • Ed de Sebastien de Monteux.
  • Ed. de Nicolaus Alexandrinus. Annotationes de simplicibus.

(loc.: Palacio Real de Madrid, biblioteca de la farmacia, n°

Références

  • Astier, Sophie, 2014. Leonhart Fuchs, ou le plus ancien livre conservé à la bibliothèque de sciences Saint-Charles. billet en ligne à l'université d'Aix-Marseille
  • Ouvrages de référence : Dém. El., p. 572 ; Haller, p. 268-270 ; Krüger, p. 37 ; Magnin, p. 14 ; Nissen, page 63 n° 658-673 ; Pritzel n° 3137-3143 ; Thory, p. 9.
  • Choate, Helen A., 1917. The ealiest glossary of botanical terms. Torreya, p. 186-201.
  • Neumann, Felix, 1917. Leonhard Fuchs, physician and botanist. Ann. Rep. Smithsonian Inst. For 1917, p. 635-647.
  • Schevenstein,1924. A propos de traités d'ophtalmologie parus à Strasbourg au début du XVIe siècle. Janus, 1924, p. 1-20.
  • Stubler, Eberhard, 1928. Leonhart Fuchs, Leben und Werk.
  • Marzell, Heinrich, 1938. Leonhard Fuchs une sein 'New Kreuterbuch' (1543). Leipzig, Koehler.
  • Rossiter, Henry Preston, 1938. Gift of Fuchs herbal, Bull. Mus. Fine Arts (Boston), p. 57-60.
  • Ahumada, Juan Carlos, 1942. Herbarios medicos primitivos. Buenos-Aires.
  • Ganzinger, Kurt, 1959. Ein Kräuterbuchmanuscript des Leonhart Fuchs in der Wiener Nationalbibliothek. Suddhoffd Arch., p. 213-224.
  • Samoggia, Luigi, 1964. Le ripercussioni in Germania dell'indirizzo filologico-medico leoniceniano della scuola ferrarese per opera di Leonardo Fuchs. Quaderni di storia della scienze e della medicina, 4.
  • Harig, Georg, 1966. Leonhart Fuchs und die theoretische Pharmakologie der Antike. NTM, pp. 71-77.
  • Fichtner, Gerhard, 1968. Neues zu Leben und Werk von Leonhard Fuchs aus seinen Briefen an Joachim Camerarius, Ii, der TrewSammlung. Gesnerus, pp. 65-82.
  • Warburg, Erik, 1970. Was the university of Christian III a twopenny university or was the salary demanded by Leonhard Fuchs unreasonable ? The professor's pay in the 16th century. Centaurus.
  • Abe, Horst Rudolf, 1972. Zur Datierung des Erfurter Universtätsaufenthalter con Leonhard Fuchs. NTM, pp. 56-61.
  • Guédès, Michel, 1974. Une variante de la page de titre du De Historia Stirpium de L. Fuchs. J. Soc. Biblphy. Nat.Hist. pp. 81-85.
  • Kusukawa, Sachiko, 1997. Leonhart Fuchs on the Importance of pictures. Journal of the history of ideas, n° 58, p. 403-427.
  • Anderson, Frank j., 1997. An illustrated history of the herbals. New York, Columbia University Press, p. 137-147.
  • Jaumann, Herbert, 2004. Handbuch Gelehrtenkultur der Frühen Neuzeit. Bd.1: Bio-bibliographisches Repertorium. p. 281-282.

Liens

A vérifier.


page rédigée par
Michel Chauvet
et Marie-Elisabeth Boutroue