Vigna adenantha (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Glucides / amidon Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Médicinal Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Ornemental Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Sécurité alimentaire Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Vigna adenantha (G.Mey.) Maréchal, Mascherpa & Stainier


Protologue: Taxon 27 : 202 (1978).
Famille: Papilionaceae (Leguminosae - Papilionoideae, Fabaceae)
Nombre de chromosomes: 2n = 22

Synonymes

  • Phaseolus adenanthus G.Mey. (1818).

Noms vernaculaires

  • Pois marron (Fr).
  • Wild bean (En).
  • Fava caranguejo (Po).

Origine et répartition géographique

Vigna adenantha est probablement originaire des régions néotropicales où il présente sa plus grande variabilité. Sa répartition est pantropicale, et il est parfois cultivé. En Afrique tropicale, on le trouve dans la plupart des pays, mais il n’a pas été signalé en Ethiopie, ni en Namibie, au Botswana, en Zambie, au Zimbabwe ou au Mozambique. Dans les îles de l’océan Indien, on le rencontre à Madagascar, aux Seychelles et à la Réunion.

Usages

Les gousses vertes de même que les graines mûres de Vigna adenantha sont consommées comme aliment de secours. Au Libéria, la plante est ou a été cultivée pour ses racines tubérisées comestibles qui sont cuites puis consommées. Les tubercules sont également consommés en période de disette en Inde. Au Soudan, le bétail broute la plante. Au Nigeria, une décoction de la plante entière est utilisée contre la gonorrhée, et mélangée à de l’eau de riz pour soigner le diabète. Grâce à ses grandes fleurs roses et blanches qui jaunissent avec le temps, Vigna adenantha peut être cultivé en tant que plante ornementale grimpante.

Propriétés

En Amérique tropicale, Vigna adenantha fournit un bon fourrage qui contient 17,4% de protéines brutes et 0,18% de P.

Description

  • Plante herbacée vivace grimpante jusqu’à 4 m de long, à racines tubérisées ; tige volubile, glabre ou peu poilue, formant des racines sur les nœuds inférieurs.
  • Feuilles alternes, 3-foliolées ; stipules oblongues-ovales, de 3–6 mm de long, légèrement cordées à la base, aiguës à l’apex, à nervures bien visibles ; pétiole de 1–14 cm de long, rachis de 0,5–2 cm de long ; pétiolules de 3–4 mm de long, poilues ; folioles ovales à rhombiques, les latérales légèrement asymétriques, de (2,5–)5–10(–14) cm × (1,5–)2,5–6,5(–8) cm, arrondies ou tronquées à la base, obtuses à aiguës à l’apex, à poils couchés épars sur les deux faces et nervation réticulée.
  • Inflorescence : fausse grappe axillaire de 5–30 cm de long, à 6–12 fleurs ; pédoncule jusqu’à 25 cm de long, rachis de 2–7 cm de long.
  • Fleurs bisexuées, papilionacées ; pédicelle de 2–3 mm de long, à bractéoles ovales-oblongues de 3–4 mm × 2 mm ; calice à tube de 3–4 mm de long, les 3 lobes inférieurs falciformes ou étroitement oblongs, de 3–5 mm de long, la paire supérieure soudée en une lèvre courte, bifide, à peine pubescent ; corolle à étendard presque circulaire, de 1–2,5 cm × 2–2,5 cm, rose ou blanc veiné de vert et à l’intérieur avec un œil à la base de couleur verte entouré de mauve-violet, ailes d’environ 3 cm de long, mauves teintées de blanc, vertes et jaunes à la base, carène d’environ 5 cm de long, à long bec, incurvée en spirale d’environ 3 spires, blanche à mauve-bleu ; étamines 10, dont 9 soudées mais la supérieure libre ; ovaire supère, à poils couchés, style mince, fortement incurvé.
  • Fruit : gousse oblongue de 7–15 cm × 0,5–1,5 cm, légèrement cintrée, aplatie, glabre ou légèrement poilue, contenant 9–15 graines.
  • Graines réniformes, de 5,5–7,5 mm × 4,5–6 mm × 2,5–5 mm, brun rougeâtre foncé ; hile central, petit, blanc.

Autres données botaniques

Le genre Vigna comprend environ 80 espèces et se rencontre dans tous les tropiques. Toutefois, des études portant sur les caractéristiques embryologiques indiquent que Vigna adenantha serait peut-être plus à sa place dans le genre Phaseolus.

Les graines présentent une grande cavité entre les cotylédons, ce qui leur permet de flotter ; le schéma de répartition de l’espèce indique d’ailleurs que ses graines sont parfois dispersées par l’eau de mer.

Ecologie

On trouve Vigna adenantha dans les endroits humides ou marécageux, en bordure de mer et de rivière, de même qu’en milieu cultivé et perturbé à basse altitude. Vigna adenantha est une plante de jours courts.

Gestion

Pour une germination uniforme et rapide, les graines doivent être scarifiées.

Ressources génétiques

Le Centre international d’agriculture tropicale (CIAT), Cali, Colombie, détient 143 entrées de Vigna adenantha. En Afrique tropicale, l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), Ibadan, Nigeria, possède 18 entrées. Vigna adenantha est réparti dans tous les tropiques et n’est pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Vigna adenantha conservera une importance secondaire en tant qu’aliment de secours. Il convient d’approfondir les recherches pour déterminer ses possibilités comme aliment, fourrage, plante médicinale et ornementale.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1995. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, Families J–L. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 857 pp.
  • du Puy, D.J., Labat, J.N., Rabevohitra, R., Villiers, J.-F., Bosser, J. & Moat, J., 2002. The Leguminosae of Madagascar. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 750 pp.
  • Faigón Soverna, A., Galati, B. & Hoc, P., 2003. Study of ovule and megagametophyte development in four species of subtribe Phaseolinae (Leguminosae). Acta Biologica Cracoviensia (Series Botanica) 45(2): 63–73.
  • Gillett, J.B., Polhill, R.M., Verdcourt, B., Schubert, B.G., Milne-Redhead, E., & Brummitt, R.K., 1971. Leguminosae (Parts 3–4), subfamily Papilionoideae (1–2). In: Milne-Redhead, E. & Polhill, R.M. (Editors). Flora of Tropical East Africa. Crown Agents for Oversea Governments and Administrations, London, United Kingdom. 1108 pp.
  • Hanelt, P. & Institute of Plant Genetics and Crop Plant Research (Editors), 2001. Mansfeld’s encyclopedia of agricultural and horticultural crops (except ornamentals). 1st English edition. Springer Verlag, Berlin, Germany. 3645 pp.

Autres références

  • CSIR, 1969. The wealth of India. A dictionary of Indian raw materials & industrial products. Raw materials. Volume 8: Ph–Re. Publications and Information Directorate, Council of Scientific and Industrial Research, New Delhi, India. 394 pp.
  • Dalziel, J.M., 1937. The useful plants of West Tropical Africa. Crown Agents for Overseas Governments and Administrations, London, United Kingdom. 612 pp.
  • Friedmann, F., 1994. Flore des Seychelles: Dicotylédones. Editions de l’ORSTOM, Paris, France. 663 pp.
  • Hepper, F.N., 1958. Papilionaceae. In: Keay, R.W.J. (Editor). Flora of West Tropical Africa. Volume 1, part 2. 2nd Edition. Crown Agents for Oversea Governments and Administrations, London, United Kingdom. pp. 505–587.
  • ILDIS, 2005. World database of Legumes, Version 9,00. International Legume Database & Information Service. [Internet] http://www.ildis.org/. August 2005.
  • Lai, Z.Q. & Pitman, W.D., 1987. Flowering response of Vigna adenantha to short days. Proceedings of the Soil and Crop Science Society of Florida 46: 61–63.
  • Maréchal, R., Mascherpa, J.-M. & Stainier, F., 1978. Etude taxonomique d’un groupe complexe d’espèces des genres Phaseolus et Vigna (Papilionaceae) sur la base de données morphologiques et polliniques, traitées par l’analyse informatique. Boissiera 28: 1–273.
  • Pitman, W.D. & Singer, K.L., 1985. Germination and establishment of perennial Vigna species. Proceedings of the Soil and Crop Science Society of Florida 44: 164–167.
  • Tateishi, Y., 1988. The distribution and distribution mechanism of Vigna adenantha in Taiwan and the Ryukyus. Journal of Japanese Botany 63(9): 313–318.
  • Thulin, M., 1993. Fabaceae (Leguminosae). In: Thulin, M. (Editor). Flora of Somalia. Volume 1. Pteridophyta; Gymnospermae; Angiospermae (Annonaceae-Fabaceae). Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. pp. 341–465.

Auteur(s)

  • M. Brink, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands
  • P.C.M. Jansen, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Brink, M. & Jansen, P.C.M., 2006. Vigna adenantha (G.Mey.) Maréchal, Mascherpa & Stainier. In: Brink, M. & Belay, G. (Editors). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Netherlands. Consulté le 25 avril 2019.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.