Urelytrum giganteum (PROTA)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Prota logo vert.gif
Ressources végétales de l'Afrique tropicale
Introduction
Liste des espèces


Importance générale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition en Afrique Fairytale bookmark gold.svgFairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Répartition mondiale Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fourrage Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg
Fibre Fairytale bookmark gold.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svgGood article star.svg


Urelytrum giganteum Pilg.


Protologue: Bot. Jahrb. Syst. 34: 125 (1904).
Famille: Poaceae (Gramineae)

Synonymes

  • Rhytachne gigantea Stapf (1908),
  • Urelytrum thyrsioides Stapf. (1917).

Origine et répartition géographique

L’aire de répartition d’Urelytrum giganteum s’étend du Nigeria jusqu’au Soudan et vers le sud jusqu’en R.D. du Congo, en Angola et en Ouganda.

Usages

Au Nigeria, les tiges servent à confectionner des nattes. En Centrafrique, on s’en sert comme fûts de flèche de mauvaise qualité. Au Nigeria, la graminée s’utilise comme fourrage.

Production et commerce international

Urelytrum giganteum n’est utilisé et vendu que localement.

Botanique

Graminée vivace, vigoureuse, cespiteuse ; tiges atteignant 4 m de haut et mesurant jusqu’à 7 cm de diamètre à la base. Feuilles alternes ; gaine resserrée, légèrement rugueuse, finement striée, glabre ; ligule de 2–3 mm de long, tronquée, membraneuse ; limbe de 30–100 cm × 10–25 mm, à bord rugueux. Inflorescence terminale composée de 20–50 grappes pédonculées, chacune mesurant 10–25 cm de long, disposées en verticilles sur un rachis central de 15–30 cm de long ; rachis fragile aux nœuds ; entrenœuds glabres. Epillets en paires, 1 sessile et 1 pédicellé ; épillet sessile fertile, à 2 fleurs, lancéolé, de 5–6 mm de long, entièrement caduc avec les structures accessoires des rameaux, cal oblong, de 0,5 mm de long, glume inférieure elliptique, de 5–6 mm de long, lisse et glabre à l’exception de la carène apicale et spinuleuse, à pointe émoussée, glume supérieure ovale, papyracée, carénée, 3-nervée, fleur inférieure mâle, avec une paléole et une lemme oblongue et hyaline, fleur supérieure bisexuée, lemme lancéolée, hyaline, sans carène, apex aigu, paléole hyaline, étamines 3, ovaire glabre, à styles libres et à 2 stigmates rouges ; épillet pédicellé stérile, elliptique, de 4–5 mm de long, persistant, glumes coriaces, une glume pourvue d’une arête de 7–15 mm de long. Fruit : caryopse (grain) oblong.

Le genre Urelytrum comprend une dizaine d’espèces dont l’aire de répartition s’étend en Afrique tropicale (y compris à Madagascar) et en Afrique du Sud. Urelytrum digitatum K.Schum. (synonyme : Urelytrum fasciculatum C.E.Hubb.) est une graminée vivace, cespiteuse, aux tiges atteignant 2 m de haut, dont l’aire s’étend du nord du Nigeria, du Cameroun et de la Centrafrique au Malawi, à la Zambie et à l’Angola, en passant par la R.D. du Congo, l’Ouganda et la Tanzanie. Sur le Plateau de Mambila au Nigeria, les tiges servent à confectionner des nattes. Urelytrum muricatum C.E.Hubb. est une graminée vivace, cespiteuse, aux tiges érigées atteignant 2,5 m de haut, dont l’aire de répartition va du Sénégal jusqu’au nord du Nigeria. Dans la ville de Bimbila (au nord du Ghana), la graminée est faiblement pâturée, probablement à défaut d’un meilleur fourrage uniquement, car les tiges seraient amères, ce qui explique qu’elles ne sont pas consommées. La tige étant résistante, on pourrait en faire des cordes. En médecine traditionnelle au Nigeria, l’écorce est utilisée en cas de risque de fausse couche et d’hémorragie. L’écorce a montré une faible action antibactérienne contre Escherichia coli, Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus.

Ecologie

Urelytrum giganteum se rencontre jusqu’à 1300 m d’altitude dans les zones humides et marécageuses des savanes.

Gestion

Urelytrum giganteum est uniquement récolté dans la nature.

Ressources génétiques

Urelytrum giganteum est répandu et n’est pas soumis à une exploitation intensive. Il n’est donc pas menacé d’érosion génétique.

Perspectives

Urelytrum giganteum risque fort de continuer à n’être utilisé que de façon occasionnelle au niveau local.

Références principales

  • Burkill, H.M., 1994. The useful plants of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 2, Families E–I. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, United Kingdom. 636 pp.
  • Clayton, W.D., 1972. Gramineae. In: Hepper, F.N. (Editor). Flora of West Tropical Africa. 2nd Edition. Volume 3, part 2. pp. 277–574.
  • Clayton, W.D. & Renvoize, S.A., 1982. Gramineae (part 3). In: Polhill, R.M. (Editor). Flora of Tropical East Africa. A.A. Balkema, Rotterdam, Netherlands. pp. 451–898.
  • Clayton, W.D., Vorontsova, M.S., Harman, K.T. & Williamson, H., 2006–. GrassBase - the online world grass flora. [Internet] Royal Botanic Gardens, Kew, United Kingdom.http://www.kew.org/ data/grasses-db/. June 2011.
  • Watson, L. & Dallwitz, M.J., 1992. Grass genera of the world. CAB International, Wallingford. 1038 pp.

Autres références

  • Adamu, H.M., Abayeh, O.J., Agho, M.O., Abdullahi, A.L., Uba, A., Dukku, H.U. & Wufem, B.M., 2005. An ethnobotanical survey of Bauchi State herbal plants and their antimicrobial activity. Journal of Ethnopharmacology 99(1): 1–4.
  • Hubbard, C.E., 1949. Notes on African Grasses: XXIII. Kew Bulletin 4(3): 341–376.
  • Robyns, W., 1929. Flore agrostologique du Congo Belge et du Ruanda–Urundi. Tome 1 : Maydées et Andropogonées. Goemaere, Brussels, Belgium. 229 pp.
  • Stapf, O., 1917–1934. Gramineae. In: Prain, D. (Editor). Flora of tropical Africa. Volume 9. L. Reeve & Co., Ashford, United Kingdom. 1100 pp.
  • van der Zon, A.P.M., 1992. Graminées du Cameroun. Volume 2, Flore. Wageningen Agricultural University Papers 92–1. Wageningen Agricultural University, Wageningen, Netherlands. 557 pp.

Auteur(s)

  • L.P.A. Oyen, PROTA Network Office Europe, Wageningen University, P.O. Box 341, 6700 AH Wageningen, Netherlands

Citation correcte de cet article

Oyen, L.P.A., 2011. Urelytrum giganteum Pilg. [Internet] Fiche de PROTA4U. Brink, M. & Achigan-Dako, E.G. (Editeurs). PROTA (Plant Resources of Tropical Africa / Ressources végétales de l’Afrique tropicale), Wageningen, Pays Bas. <http://www.prota4u.org/search.asp>.

Consulté le 8 mars 2020.


  • Voir cette page sur la base de données Prota4U.