Talavera de Bellevue

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Blé de Zélande
Vilmorin-Andrieux, Les meilleurs blés (1880)
Blé blanc à paille
pleine de Mareuil
Talavera de Bellevue

[48]

Blé Talavara de Bellevue

D'hiver et de printemps, mais mieux de février sous le climat de Paris.

Paille blanche, assez haute et abondante, fine.

Épi blanc, effilé, mince, assez lâche, ayant les épillets supérieurs munis de quelques arêtes courtes et roides.

Grain blanc, très beau, long et effilé, un peu plus pointu que celui de la Richelle de Naples.

Cette belle variété est d'origine espagnole; elle a été introduite vers 1830 par le colonel Le Couteur (de Jersey), qui a publié peu après un très intéressant mémoire sur les principales variétés de blés. Celle-ci réunit une foule de qualités précieuses: elle talle abondamment, donne un produit considérable et de qualité supérieure en paille comme en grain. Malheureusement, elle a le défaut d'être un peu trop sensible au froid pour donner des produits assurés sous le climat de Paris, et, d'autre part, elle est, de même que la Richelle, un peu trop tardive pour être regardée comme un vrai blé de printemps. Depuis quelques années, on a vu paraître dans la culture des environs de Paris et jusque dans la vallée de la Loire, sous les noms de blé de trois mois ou de blé d'Australie, des races de blé qui paraissent se rattacher intimement au Talavera de Bellevue, avec une précocité un peu plus grande qui en fait de véritables blés de mars. Ces formes pourront conserver une certaine faveur dans la culture si elles continuent à se montrer à peu près exemptes de rouille, comme elles l'ont été jusqu' ici.