Tabebuia heterophylla

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Tabebuia heterophylla
(DC.) Britton

alt=Description de l'image Tabebuia heterophylla- Martinique.jpg.
Ordre Lamiales
Famille Bignoniaceae
Genre Tabebuia

2n =

Origine : Antilles

sauvage et cultivé

Français
Anglais


Résumé des usages
  • bois d'œuvre apprécié
  • ornemental


Description

Noms populaires

français poirier, poirier-pays (Guadeloupe, Martinique) ; poirier blanc, poirier gris, poirier noir, poirier jaune, poirier rouge (Guadeloupe, Martinique) ; porier, poirier (Dominique, Ste-Lucie) (Rollet)
anglais white cedar (St Kitts, Dominique, Ste-Lucie, Antigua, St Vincent, Grenade, Grenadines) ; cedar (Grenadines) ; whitewood (Barbade) (Rollet)
espagnol roble blanco, roble prieto (Puerto Rico) (Rollet)
précolombien bamatta (Rollet)
créole powyé (Ste-Lucie) (Rollet)

Classification

Tabebuia heterophylla (DC.) Britton (1915)

basionyme :

  • Raputia heterophylla DC. (1822)

synonymes :

  • Bignonia leucoxylon L. (1753) non Tabebuia leucoxyla DC. (1838)
  • Bignonia pentaphylla L. (1763), nom. illeg.
  • Tabebuia pentaphylla (L.) Hemsley (1882)

Cultivars

Histoire

Usages

Bois facile à sécher et à travailler, résistant à la pourriture ; très sensible aux termites et aux tarets ; couleurs variables : aubier blanc crème ; cœur brun clair, gris ; figuré sur quartier ; essentes, jougs, bâtis de charrettes, meubles (Marie-Galante) ; moulins à manioc, jantes de roues (DUSS) ; mortiers, bois (HODGE & TAYLOR) ; instruments aratoires ; bateaux (membrures, pont, étambot, rames : très recherché dans toute la Caraïbe, en particulier pour les bois courbes ; construction lourde, planchers, poteaux. Charronnage, menuiseries, meubles, ébénisterie, manches, tournage, articles de sport ; bois de fente, tonnellerie (STEHLÉ, 1949, Classif.) ; sculpture. C’est le bois d’œuvre par excellence des Petites Antilles. Arbre d’alignement ; ornemental par ses fleurs roses (rosées puis blanches en fin de floraison). Pas d’emploi médicinal connu, cependant feuilles en emplâtres in HODGE et al. ; d’après ces auteurs on reconnait 2 variétés de bois, le rouge et le blanc ; le premier est préféré.

Rollet, 2010.


Références

  • Rollet, Bernard et coll., 2010. Arbres des Petites Antilles. Tome 1 : Introduction à la dendrologie. 276 p. Tome 2 : Description des espèces. 866 p. + 46 pl. coul. + CD de photos sur l'anatomie du bois. Basse-Terre, ONF. Voir sur Pl@ntUse.

Liens