Spondias tuberosa

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Spondias tuberosa
Arruda ex Kost.

alt=Description de l'image Spondias tuberosa Umbu.jpg.
umbu au Brésil
Ordre Sapindales
Famille Anacardiaceae
Genre Spondias

2n =

Origine : Nord-Est du Brésil

sauvage ou cultivé

Français imbu
Anglais imbu mango


Résumé des usages
  • fruit comestible
  • racines tubérisées mangées ou sucées pour leur eau


Description

ORIGINE. Plaines sèches du nord-est du Brésil (Catinga).

DESCRIPTION. Arbre de 3 à 6 m de haut à tronc atrophié, tortueux, cime étalée, basse, jusqu'à 8 à 10 m de diamètre; racines longues, étalées, plus ou moins superficielles avec des renflements tubéreux arrondis d'environ 20 cm de diamètre, pourvus de tissus lacunaires, cellulosiques, remplis d'eau.

Feuilles alternes, composées-imparipennées, pétiolées ; 5 à 9 folioles ovales ou elliptiques de 2,5 à 4,5 cm de long et de 2 à 2,5 de large, aiguës ou obtuses à l'apex, obtuses ou légèrement cordées à la base, glabres adultes.

Inflorescences en panicules courtes, pubescentes, de 10 à 15 cm de long ; fleurs polygames, blanches, odorantes.

Fruit drupe ovoïde ou oblongue de 3,5. à 4 cm de long, arrondie (pesant de 10 à 20 g), péricarpe jaune-verdâtre à maturité, dur, épais ; noyau ovale-oblong d'environ 2 cm de long dans une pulpe blanc-verdâtre, molle.

EXIGENCES. Résiste à des sécheresses sévères et prolongées, mais peut supporter une humidité plus importante (probablement aux environs de 1500 mm par an).

MULTIPLICATION. Par graines, mais les meilleurs sujets demanderaient à être multipliés par boutures.

PRODUCTION. Des arbres sauvages arrivent à produire jusqu'à 250 à 300 kg de fruits par an. (Fouqué, 1972)

Noms populaires

français imbu (Fouqué, 1972)
anglais imbu mango (Fouqué, 1972)
espagnol imbu (AmL) ; umbu (AmL) (Fouqué, 1972)
portugais imbu, imbuzeiro, umbu, umbuzeiro (Bré) (Fouqué, 1972)

Classification

Spondias tuberosa Arruda ex Kost. (1816)

Cultivars

Histoire

Usages

La pulpe, sucrée-acidulée et de goût agréable (sans doute le meilleur des Spondias), est consommée crue ou en gelées.

Dans son pays d'origine, on en fait aussi une boisson, l'« imbuzada », en ajoutant du sucre et du lait bouilli à la pulpe.

Lors des disettes d'eau, les habitants du Sertao recueillent les renflements tubéreux des racines et les sucent comme cela se fait pour la canne à sucre ou les mangent. (Fouqué, 1972)

Références

  • Fouqué, A., 1972. Espèces fruitières d'Amérique tropicale. Paris, Institut français de recherches fruitières outre-mer (IFAC). Voir sur Pl@ntUse
  • Mitchell, John D. & Daly, Douglas C., 2015. A revision of Spondias L. (Anacardiaceae) in the Neotropics. PhytoKeys, 55: 1–92. doi: 10.3897/phytokeys.55.8489

Liens