Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins.

Modifications

Aller à : navigation, rechercher

Pisum (Rolland, Flore populaire)

90 octets ajoutés, 5 janvier 2015 à 17:07
aucun résumé de modification
[195]
*''péziéro'', tf. y , Briançonnais, c. par fea Giabrandfeu Chabrand.*pë%ày*''pëzày''', f., Bas- Valais, Gilliéron.*''pouachère'', f.. , Le Ghesne Chesne (Ardennes), c. p. M. A. GcilladmeGuillaume.*pouàyYy ''pouày'r''', f., Yijpiot Vignot (Meuse), Varlet.*bëièrebëzère, f., Vosges, Pétin.*céiérassOf (''cézérasso'', f., env. de MontaobanMontauban, c. p. M. A. Perbosc.
6. — H II « Il ne faut pas semer les pois en vent de galerne, ils ne monteraient [>as pas dans les rames ». Deux-Sèvres, B. SoucheSouché. — « Une Il ne faut passemer It^s pas semer les pois les jours en ''r '' (mardi, mercredi, vendredi), parce qu*'on ne ri^coUe récolte en ce cas que des pois véreux ». Pays de Bray (Seine-Inf.]^ Mhgnv ), Dergny ; Touraine, ''Rev. d. tr. pop.^ '', 1889, p. 43. — «Il fsut faut semer les pois le Vendredi saint ou en revenant de la Passion ». Prévoytmt ''Prévoyant jardinier pour 178 i1781''. — « Semez vos pois dans Taprèsl'après-midi du Vendredi saint si vous voulez avoir une bonne récolte ». Basse-Bret., c. p, Teu . feu Sauvé. « II Il faut semer, au décours de la lune, les pois, les baricolâ i»haricots », Vosges, Thiriat (dans ''Mélusine'', I, 458, p. 60. — « Pendant le croissant de la lune, ''è krèhan dèl Icme lœne'' (Liège), a « dans la Lune lune dure » 6 V dcer è l' dœr lœne (prov. de Namur), il faut semer les petils poi^ petits pois et autres plantes qui doivent « grainer », et ne pas semer les >ialadf;g salades et autres plantes qui doivent pommer ». Pays wallon, Monse unMonseur, Foikl. a II faut bien se garder de semer les pois toute la semaine des Humons (Rogations), car on n^en retirerait aucun fruit, attendu que les pois naissant borgnes (sans œil) ne monteraient pas et ne fleuriraîent que peu ou point. » Saintonge, c. p. M. £d. Edmont''Folkl.''
« Il faut bien se garder de semer les pois toute la semaine des ''Rousons'' (Rogations), car on n'en retirerait aucun fruit, attendu que les pois naissant ''borgnes'' (sans œil) ne monteraient pas et ne fleuriraient que peu ou point. » Saintonge, c. p. M. Ed. Edmont. Si Ton l'on veut récolter des ''pois '' en quantité, il faut les semer le joar jour de Sainte Agathe (5 février). I1 y a un proverbe qui dit :
::« Plantez le jour de Sainte Agathe
::Vous récolterez plein des jattes. »
::::Warloy-Baillon (Somme), Carnoy (dans ''Mélusine'', JI, 72). « A la Sainte Groix Sarcle tes pois ». Franche-Gomté, Perron, Prov. — u Hî le Mardi gras est beau, les pois réussiront ». Lorient, r. p. — a A la Saint Aubin, Sème tes pois, tu en auras bien ». Fr.-Gomté^ l'ERRarf. Prov, — A la Saint Joset (Joseph) sème tes pois ».Fr.-Gomté, Perron ^ Prov. — Plante un pois à la Saint Didier, Tu récolteras uti Esetier n. Aube, Statist, de la Fr. — « Sème les pois à la Saint Eulrope Pour en avoir des troches ». GaWad., Bull. d. pari, norm., 189S, p. 23f.
« A la Sainte Croix Sarcle tes pois ». Franche-Comté, Perron, ''Prov.'' — « Si le Mardi gras est beau, les pois réussiront ». Lorient, r. p. — « A la Saint Aubin, Sème tes pois, tu en auras bien ». Fr.-Comté, Perron, ''Prov.'' — A la Saint Joset (Joseph) sème tes pois ». Fr.-Comté, Perron, ''Prov.'' — Plante un pois à la Saint Didier, Tu récolteras un setier ». Aube, ''Statist. de la Fr.'' — « Sème les pois à la Saint Eutrope Pour en avoir des troches ». Galvad., ''Bull. d. parl. norm.'', 1899, p. 231. « A la Saint Honoré (16 mai) que de pois verts ! » ''Prévoyant Jardi-''
[196]
''nier pour 1781. '' — « A la mi-ô Lé pa sont dôs = à la mi-août les pois sont {des) cosses ». Les Fourgs (Doubs), TissoT, Mœurs, — L[ A la Château (8 sept.), Les pois sont à la faux (on les coupe) ». Ii^ËX. <( Il faut planter les pois en marchant à reculons pour les préserver des insectes nuisibles ». Liège, Feller. — « Si Ton veut avoir des pois à cosse double il faut les planter un jour pair (mardi, jeudi, gamedi). » Godarville (Belg.), Harou.
« Qnatid on sème les pois, il faut dire, en les jetant par dessus l'épaule : pour te bon Dieu ! à la première poignée ; pour la Sainte-Vierge ! à la deuxième ; pour Saint-Pierre (patron de la paroisse) à la troisième; pour les moineaux! à la quatrième ; pour moi ! et à ceux-là je défends qu'on y touche ! à la cinquième. Les pois réussiront alors. » Hognoul (Belg.), Harou (d. Rev. d. tr. p., 1902, p. 598.)
141 898
modifications

Menu de navigation