Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins.

Modifications

Aller à : navigation, rechercher

Parietaria (Rolland, Flore populaire)

208 octets ajoutés, 12 avril 2020 à 10:15
aucun résumé de modification
}}
 
__TOC__
== ''Parietaria officinalis'' ==
[Tome X, 53]
<center>'''''PARIETARIA OFFICINALISParietaria officinalis'' (LINNÉ.) — LA PARIÉTAIRE.'''</center>*Nom accepté : ''[[Parietaria judaica]]'' <font color=#901040>[sic : ''Parietaria officinalis'' existe aussi, mais tous les botanistes donnaient auparavant ce nom à ''Parietaria judaica'']</font>
*''paritaria, perniciades, vitrearia, vitrago, vitreola, vitrago, vidrago. vigrado, vigrato, vigado'', l. du m. â., Mowat.
*''vitriola, vitragolon, pericaria, herba venti, ventigo, ginis, herba mira'', l. du m. â., Renzi.
*''petroniola'', l. du m. â., Steinm., IV, 302.*''perdiciadon, muralis, bitraginem'', l. du m. â., Stadler, ''Nachtr''., s. v° ''parietaria''.
*''perdion'', l. du m. â., Earle.
*''paridaria, paricaria, paretaria, herba cariscon ? herba cariston ? curisco ?'' l. du m. â., Dief. (Les trois derniers mots sont traduits par l'all. ''velt hopf''.)
[54]
 
*''vitreolus'', l. du m. â., Varnhagen, ''De glossis anglicis'', 1902.
*''sancti Petri herba'', l. du m. â., Bauhin, ''De plantis'', 1591.
*''paritarie'', f., ''perytorie'', f., anc. franç., Mowat.
*''paritaire'', f., anc. fr., .J. Camus, ''Op. sal''. (XV<sup>e</sup> s.); Arnoul, 1517; Arnoul, 1517 ; Fayard, 1548.
*''peritaire,'' f., wallon du XV<sup>e</sup> s., J. Camus, ''Man. nam''.
*''poritày'ro'', f., Le Buisson (Dord.), r. p.
*''pariétaire'', f., franç., Duchesne, 1544 ; etc., etc. (En Poitou le mot est ''masculin''.)
*''appariétaire'', f., franç., Duez, 1678.
*''pariatèro'', f., Croq (Creuse), r. p.
*''parétalho'', f., Saint-Pons (Hér.), Barth.
*''parédalio'', f., ''panatalio'', f., langued., Sauv., 1785.
*''poriotèlo'', f., ''palhotèro'', f., ''panatario'', f., ''érbo dé lo porétalho'', f., ''aparetèro'', l. Argelés Argelès (H.-P.), c. p. M. Tarissan. — Aveyron, Vayss.
*''ponotario'', f., Aveyr., Vayss. — Figeac (Lot), Puel.
*''pounëtario'', f., Moustier-Ventadour (Corrèze), r. p.
*''pantêre'', f., Marigny (Manche), r. p.
*''parière'', f., env. de Châteauroux (Indre), r. p.
*''paritoire'', f., anc. fr., Guy De Chauliac, éd. Nic., 1890, p. 344 ; Dorveaux, Lespl., 1537; Gesner, 1539; etc., etc. *''pariétoireparietoire'', f., anc. fr.. , Pend et Lobel, 1570.
*''pariètouare'', f., Saint-Symphorien (Indre-et-L.), r. p.
*''paritore'', f., Haumont-l.-Ia-Ch. (Meuse), r. p.
*''aparitoire'', f., ''aparitouère'', f., ''apparitoire'', anc. fr., J. Camus, ''Livre d'h''. (XVI<sup>e</sup> s.); Philiatre, 1555; Rusé, 1560; ''appariétaire'', f., etc., etc.
[55]
 
*''èrbo dé la parétalho'', f., Aveyron.
*''herbe murale'', anc. fr., Apuleius Platonicus, 1543.
*''herbe de paroys'', anc. fr., Bretonnayau, ''Générat. de l'homme'', 1583, f<sup>et</sup> 139, r°.
*''erba dé parèttparétt'', f., Sorède (Pyr.-Or.), Conill.
*''erbo dé paré'', f., provenç., Garcin. — Carcassonne, Laff. — Saint-Pons (Hér.), Barth.
*''marjolaine de paré'', f., La Hague (Manche), Fleury.
*''perce pierre'', Calvad., Jor. — Alençon, Let. — Char.-Inf., r. p. — Vendée, c. p. M. Ph. Telot. — D.-S., c. p. M. B. Souché.
*''brise pierre, perche-pierre, perche-muraille'', Calv., Jor.
*''casse-pierre'', m., ''épinard de muraille'', m., franç.; , Cariot [Ed. Edm.]. *''casso-pèiypèy'ro'', m., provençal, Mistr.
*''trauque-mur'', m., français, Fayard, 1548. (Fayard est né à Périgueux.)
*''traouco-mur,'' m., ''traouco-mer'', m., Mussidan (Dord.), Chastenet, ''Bousqueis de la Jano'', 1875, p. 14. — Gondrin (Gers), c. p. M. H. Daignestous. — Pays d'Albret, Ducomet.
*''traouk'mu'', m., Gironde, Lat. — Landes, Léon.
*''omur'', m., Chéméré (Loire-Inf.), c. p. M. Ed . Edmont.
*''haute-pierre'', f., Saint-Georges des Gros. (Orne), r. p.
*''ésparsa'', f., Bas-Dauph., Mout.
*''éspargo,'' f., Var, Hanry. — Toulon, Pat.
*''esparge'', f., dauphinois, Solerius, 1549.
*''spargoulo'', f., provenuprovenç., Solerius, 1549.
*''éspargoula'', f., Bas-Dauph., Mout.
*''éspargoulo'', f., prov., Garidel, 1716, Var, Hanry. — B.-du-Rh., Vill. — Marseille, Rég. De La Col., 1868, p. 272. — Avignon, Pal.
[56]
 
*''éspargouro'', f., provenç., Lions.
*''vitriola'', f., Corse, c. p. M. Ed. Edmont.
*''herbe à verres, vitreole, murale, caniculaire, morgeline'', franç. du XV<sup>e</sup> s., J. Camus, ''Op. sal''., p. 101. (Elle est appelée vitreole pour ce que l'on en lave très bien vaisseaux de verre... Elle croist en parois, en murs et en couvertures.)
*''éscuro-bérré'' ( = écure verres), m., Tarn, T.-et-G., Lot, r. p.
*''érbo di goubélé'', provençal, Reguis.
*''trotsëta'' (= torchette?), f., env. d'Albertville (Sav.), Const.
*''herbe de Notre-Dame'', f., ''perce-muraille'', m., franç., Rodet, ''Bot. agr''. [Ed. Edmont.].
*''erba dé Nostra-Dama'', f., Montpellier, Gouan, 1762.— Lunel, c. p. M. E. Pintard.
*''erba dé Nostra-Dona, erba érba dé la Mare dé Déou'', Pyr.-Or., Comp.
*''èrbo dé Nostro-Damo'', Aveyr., Vayss. — Carcassonne, Laff.
*''yèbe du Natru-Dame'', f., wallon, Lobet.
*''tilhol'', m., env. de Valence (Drôme), r. p. (?)
*''herbe à urine'', Condé (Orne), Jor.
*''càndérètacàndéréta'', f., mentonais, Andrews.
*''érbo apégànto'', f., cévenol, D'Hombres.
*''érbo fighyey'ro'', f., Béziers, Azaïs.
[57]
 
*''érbo fiyèy’ro'', f., ''érbo fi-èy’ro'', f., Béziers, Az. - Saint-Pons (Hér.), Barth. - Pézénas (Hér.), Maz.
*''herbe à colimaçoncalimaçon'', Pontoise (S.-et-O.), r. p.
*''pé d'ouzé'', m., Fresne-Saint-Mamès (H<sup>te</sup>-Saône), c. p. M. Ed. Edmont.
*''chiltroûlechitroûle'' (= foireuse), f., namurois, Pirsoul. (C'est, plus ordinairement, le nom de la ''mercuriale''.)
*''louzouen eu piçeureuz'' (= herbe de celle qui pince), breton de Pleubian (C.-du-N.), c. p. M. Y. Kerleau.
 [Cette interprétation supposerait ''l. eu bi<sup>~</sup>çeureuz'', avec un ''i'' nasal ; c'est plutôt = « herbe à urine », comme à Condé. E. E.]. <br>[''apparitoer'', Nomenclator, ''aparitoër'', P. Grég., bret. mod. ; ce doit être aussi le sens de ''apparitoer'' « appariteur, l. apparitor », Catholicon. E. E.].<br>
[''louzaouen-ar-môgériou'', f. (= plante de murailles), bret., Le Gonidec. E. E.].
*''caniggiaea'', génois, Cas. — ''peters-kraut, tag-und-nacht-kraut'', Styrie, Unger.
*''muurcruyt'', moyen néerl.
*''dach ende nacht'', « Die ortis sanitatis », 1514.
Certains oiseaux se purgent ou se guérissent des maladies au moyen de cette plante. « Le coq occist les aspis, couleuvres, serpenteaux soubs les roches tapis, Dont puis pour s'en purger il mange de l'l’''helxine'' (pariétaire). » Bounin, ''Satyre au roy'', 1586, f<sup>et</sup> 21, v°. — « Les pigeons, tourterelles et poulailles, pour se purger, mangent de la ''paritoire''. » XVI<sup>e</sup> s., A. Paré, éd. Malg., III, 737.
 « Les aphtes sont guéris par la pariétaire; on en met un petit paquet dans la cheminée ; lorsque ce paquet est sec, les aphtes se sèchent. » Marseille, Régis De La Col., 1868, p. 272.
« On fait boire aux enfants, qui ont la diarrhée verte, de la tisane de pariétaire, plante qui, ayant la couleur des excréments des enfants malades, doit nécessairement guérir l'affection. » Provence, Réguis, ''Mat. méd''., p. 64.
 ''Langage des fleurs''. — « La pariétaire signifie : ''laissez-moi dans ma médiocrité, sinon prenez garde''. » E. Faucon. — « L'aparitoire signifie : ''franche volonté''. »> ''Traité curieux des couleurs'', 1647, p. 66.
[[Catégorie:Rolland (Flore populaire)]]
143 811
modifications

Menu de navigation