Styphnolobium japonicum

De PlantUse Français
(Redirigé depuis Sophora japonica)
Aller à : navigation, rechercher

Styphnolobium japonicum
(L.) Schott

alt=Description de l'image 20130829Styphnolobium japonicum2.jpg.
arbre en fleurs
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Genre Styphnolobium

2n = 28

Origine : Chine, Corée

cultivé

Français sophora
Anglais Japanese pagoda tree


Résumé des usages
  • arbre ornemental tempéré
  • boutons floraux : colorant textile jaune ou grise
  • bois dur, durable ; mauvaise odeur à la coupe
  • médicinal : fleurs, gousses
  • source de rutine
  • graines : gomme alimentaire
  • feuilles fourragères


Description

  • arbre caducifolié atteignant 25 m de haut
  • écorce gris-brun, striée
  • feuilles composées pennées, de 15-25 cm de long
  • folioles 9-15, ovales
  • fleurs en panicule lâche de 30 cm, blanches, jaune crème ou pourpres
  • gousses de 2,5-5 cm, étranglées entre les graines, indéhiscentes, charnues

Noms populaires

français sophora
anglais Japanese pagoda tree
chinois 槐 - huái (Flora of China)
coréen hoehoanamu (Mansfeld)
japonais enju (Mansfeld)
Indonésie sari kuning, sari cina (PROSEA)
vietnamien hoè (PROSEA)

Classification

Styphnolobium japonicum (L.) Schott (1830)

basionyme :

  • Sophora japonica L. (1767)

Cultivars

Histoire

Le "sophora de Jussieu", envoyé de Chine par R.P. d'Incarville à Bernard de Jussieu, et planté en 1747 au Jardin des plantes de Paris, serait le premier introduit en Europe.

Usages

As ornamental tree cultivated in many temperate countries of the world. In China, Korea, Vietnam and in the former Soviet Union grown as medicinal plant, from which flower buds and pods are used. The flower buds yield also a yellow dye which was formerly important for silk dyeing. In Indochina the tree was planted in the villages for obtaining raw material for paper production. In N China it is used as component of agroforestry systems.

Mansfeld.


Arbre communément planté dans les régions tempérées et subtropicales. Il produit des fleurs et des gousses en abondance. Ces dernières étant visqueuses, elles forment un tapis glissant quand elles tombent.

Références

  • Chadha, Y.R. (ed.), 1972. The wealth of India. Raw materials. Vol. 9. New Delhi, Council of Scientific and Industrial Research. p. 434.
  • Crevost, Ch. & Pételot, A., 1941. Catalogue des produits de l'Indochine. Tome 6. Tannins et tinctoriaux. Gouvernement général de l'Indochine, Hanoi. p. 28.
  • Dambourney, Louis-Alexandre, 1786. Recueil de procédés et d'expériences sur les teintures solides que nos végétaux indigènes communiquent aux laines & aux lainages. Paris, De l'imprimerie de Ph.-D. Pierres, premier imprimeur ordinaire du roi. 407 p. Voir sur Pl@ntUse
  • González, G., Alzueta, C., Barro, C. & Salvador, A., 1988. Yield and composition of protein concentrate, press cake, green juice and solubles concentrate from wet fractionation of Sophora japonica L. foliage. Animal Feed Science and Technology (Netherlands), 20: 177—188.
  • Petelot, A., 1952. Les plantes médicinales du Cambodge, du Laos et du Viêtnam. 1. Renonculacées a Cornacées. Archives des recherches agronomiques au Cambodge, au Laos et au Vietnam. 408 p.

Liens