Smilax aspera

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher

Smilax aspera L.

alt=Description de l'image Smilax aspera, Sète 01.jpg.
plante dans son milieu
Ordre Liliales
Famille Smilacaceae
Genre Smilax

2n =

Origine : Méditerranée, Asie de l'Ouest,
Afrique tropicale

sauvage

Français salsepareille
Anglais rough-bindweed


Résumé des usages
  • jadis utilisée médicinalement (de bonne foi ou frauduleusement) en substitut des salsepareilles d'Amérique
  • parfois utilisée en haie défensive
  • les jeunes pousses seraient mangées comme des asperges


Description

  • liane dioïque ramifiée à tiges anguleuses, dépassant 1 m de long, épineuses
  • feuilles alternes, ovales en cœur ou hastées, persistantes, coriaces, luisantes, bordées de quelques épines
  • vrilles à la base du pétiole
  • ombelles sessiles disposées en grappes
  • fleurs jaune-verdâtre
  • fruit rouge, globuleux

Noms populaires

  • Voir l'étymologie de sarsaparilla et de salsepareille.
  • Les noms locaux de la plante sont tous dialectaux. Le français standard lui a en fait appliqué le nom donné aux Smilax américains importés pour traiter la syphilis, et qui ont eu une grande réputation. Cela explique qu'une plante bien présente en France porte aujourd'hui un nom espagnol...
français salsepareille ; liseron épineux, liset piquant, gramon de montagne (Fournier, 1948)
occitan : ariège. voir les [[Noms gallo-romans compléments à la Flore populaire de Rolland]] et le site Etymologie-occitane.
anglais common smilax, rough-bindweed


Classification

Smilax aspera L. (1753)

synonyme :

  • Smilax goetzeana Engl. (1901)

Histoire

Usages

"Si les Salsepareilles vraies, chaos confus et formes et d'espèces, ont été de tout temps discutées comme médicament, on conçoit que la Salsepareille indigène, qui sert surtout fréquemment à les falsifier, soit elle-même assez peu prisée. Néanmoins on dit la racine diaphorétique, diurétique, dépurative et on l'a employée contre les maladies de peau, les rhumatismes, la goutte, la syphilis, en décoction à 60 gr. par litre d'eau (trois tasses par jour avant les repas). Fumée comme le Tabac, elle soulagerait l'asthme, dit-on." (Fournier, Livre des plantes médicinales, 1948).

Références

Liens