Sinn el-oueber (Ibn al-Baytar)

De PlantUse Français
Aller à : navigation, rechercher
Sandel
Ibn al-Bayṭār, Traité des simples
Sanîn


1419 - Sinn el-oueber, Substance gommeuse.


Nom accepté : [[]]

[2-384]

C’est le nom que l’on donne dans l’Yémen à une sorte de gomme dure et compacte, de la couleur de la myrrhe. Elle est employée dans le traitement des plaies et pour combattre le dévoiement. Il y en a aussi une sorte qui nous vient sous la forme des tablettes de lycium. On dit qu’elle est le produit d’un arbre dont on l’obtient par expression, qu’on la laisse se figer et se dessécher. Elle est employée contre les plaies des animaux et les blessures de mauvaise nature. Ces tablettes ressemblent à celles du lycium, sinon qu’elles sont plus dures, qu’elles n’ont pas la même couleur jaune, et que leur saveur est forte et pénétrante. Sachez cela.

  • L’auteur. Sachez que les tablettes préparées avec ce médicament ne sont autre chose que l’urine de chameau, Joi)! J^j.

Il semblerait qu’il y ait un nom d’auteur omis au début de ce paragraphe, attendu qu’Ibn el-Beïthâr prend rarement la parole en cette place. Nous avons déjà vu cette substance au n° 38g, sous la dénomination de boni el-ihl. Quant au nom de cette substance, il signifie urine de ouéber ; le ouêber est un petit quadrupède semblable au lièvre, qu’on désigne aussi par les noms de daman et de mouton des enfants d’Israël, JsajK.au! ^.j &às ‘